Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Necessary Roughness. Saison 2. Episode 1.

7 Juin 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2012-06-07-18h06m00s222.png

 

Necessary Roughness // Saison 2. Episode 1. Shrink or Swim.


La première saison de Necessary Roughness n'était pas exceptionnelle mais ce n'était pas mauvais non plus. Disons que la saison aura su rester correcte du début à la fin. J'espère maintenant que cette seconde saison prendra le même modèle mais c'est assez bien parti. En effet, ce premier épisode était plutôt bon dans son ensemble et permet de reprendre la série du bon pied. Ce que j'apprécie en principe dans les séries d'USA Network c'est ce côté féel-good qui nous fait passer un bon moment. Je n'ai donc rien à redire de vraiment flagrant sur ce premier épisode car la bonne humeur est de retour, et l'esprit cocon de la série est aussi de retour. A la fin de la saison précédente, TK se faisait tirer dessus. On laissait alors le personnage entre la vie et la mort. Evidemment, il n'est pas mort et bien en vie (d'ailleurs, il s'en remet assez rapidement je trouve). Mais maintenant qu'il a survécu, il veut changer et notamment de nom. Ce n'est donc plus TK mais KT : King Terrence. Il a juste échanger les deux mots de son prénom. Le personnage était assez bon, même si je trouve qu'il n'apporte rien.

Ce qu'il y a d'intéressant dans son histoire c'est la gestion de sa nouvelle vie. Il ne va plus pouvoir être l'athlète qu'il a été fût un temps, c'est logique, et il va devoir prendre conscience de ça. Sans aucun doute que Dani sera là pour l'aider. Et j'aime toujours la relation que les deux personnages entretiennent. Pendant ce temps, nous suivons toujours l'aventure entre Dani et Matthew. C'est une relation en douce des enfants de Dani, rien de bien méchant et surtout rien de bien excitant à se mettre sous la dent. J'aurais largement préféré que les enfants le découvre, cela aurait été plus fun et le parallèle avec l'intrigue de Ray Jr, surprit par sa mère au lit avec celle qui lui fait étudier pour le SAT (une sorte de BAC version américaine). Ray Jr est sûrement le personnage le plus intéressant de l'épisode. Même si l'on joue dans la cour des classiques pour un adolescent (la fille qui lui résiste alors qu'en fait cela va rapidement finir au lit), c'était assez bien amené et la série n'est pas débile.
vlcsnap-2012-06-07-18h07m48s26.png
"You think that Two and a Half Men is funny".

Ce que je trouve d'assez bon dans Necessary Roughness c'est qu'elle est intelligente. A défaut d'être originale, elle ne prend jamais le téléspectateur pour une bille. Et c'est ce qu'il y a de plus intéressant, malgré le côté prodécural qui peut rebuter certaines personnes et je le comprends tout à fait (mais c'est un fait courant chez les séries d'USA Network). Dans le reste des intrigues, Dani se retrouve sous la surveille de l'IRS (le fisc américain). Le face à face avec l'inspecteur des impôts, accro aux desserts, était assez marrante (tout comme le parallèle entre l'écriteau dans son dos et le fait qu'elle a failli le tuer alors qu'il est allergique à l'arachide). Enfin, pour ce qui est de l'équipe de football américain, elle est dans la mouise étant donné qu'ils n'ont pas du tout d'argent. Ils sont dans le rouge. Au final, ce premier épisode de Necessary Roughness propose ce que l'on attend de la série. Ce n'est pas parfait mais c'est terrible efficace. Rien à redire là dessus.

Note : 6/10. En bref, un assez bon retour pour Necessary Roughness avec les ingrédients qui faisait le succès de la première saison.

Commenter cet article