Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Necessary Roughness. Saison 2. Episode 15.

14 Février 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-02-14-19h47m47s50.png

 

Necessary Roughness // Saison 2. Episode 15. Regret Me Not.


Le sujet des joueurs de football gay est un sujet intéressant à développer et je pense que Necessary Roughness était l'une des meilleures séries à pouvoir le faire. L'introduction est pourtant assez bâclée, surtout que le personnage que l'on nous présente n'est pas quelqu'un que l'on connait déjà. J'aurais largement préféré que l'on voit ce personnage évoluer dans un premier temps dans le milieu, et ensuite qu'il nous révèle son secret alors qu'il a de plus en plus de mal sur le terrain car son petit ami lui a donné un ultimatum : ou alors il fait son coming out, ou bien il le quitte. "Regret Me Not" tente malgré tout de jouer sur les émotions de ce joueur de football qui va finir par se confesse à la fin de l'épisode. Je n'aurais jamais cru que cela puisse se faire de cette façon. Disons qu'au début dans l'épisode j'ai cru que l'on allait encore une fois voir quelque chose de classique.

Il faut bien avouer que l'épisode joue à fond sur les clichés (notamment quand dans les vestiaires certains commentaires homophobes font leur apparition). La seconde partie de l'épisode était un peu plus juste, notamment car cela permet de développer les sentiments de Rex Evans et le pourquoi il ne veut pas avouer qu'il est gay aux médias. Car au fond, il est vrai, son petit ami a raison, le monde a changé. Même si au premier abord cela sera surement assez difficile. Pendant ce temps, T.K va choisir Joe Liberty, un ex joueur de football, comme son sponsor. Ils vont alors commencer des leçons de ballet. J'ai beaucoup aimé cette petite idée car finement introduite, cela permet aussi de faire évoluer T.K. Ce plus, on sent que le personnage est sur la bonne voie. Le seul problème étant que si T.K va bien, la série n'a plus de grande raison de faire évoluer les choses maintenant.
vlcsnap-2013-02-14-20h16m56s131.pngDu coup, cela aurait certainement pu être beaucoup plus complexe à faire. Mais j'aime bien les dialogues sont suffisamment intelligents pour que Necessary Roughness ne se ridiculise pas alors qu'il y avait bien évidemment des choses que cela n'évolue pas nécessairement dans la meilleure des directions. Alors que la mère de Dani a eu une petite crise cardiaque, elle va partir à a recherche d'Eddie Marcone, un homme avec qui elle avait eu une liaison mais découvre qu'il est décédé. Encore une intrigue qui ne sert pas à grand chose car finalement, ce que j'attends de la part de Necessary Roughness ce n'est pas les intrigues de la mère de Dani (ennuyeuse), ou encore les séances de psy de Dani (ennuyeuse) avec le pauvre Peter McNicoll qui mérite bien mieux que ce genre de choses. Finalement, un nouvel épisode était assez sympathique d'un côté mais décevant de l'autre.

Note : 5/10. En bref, un sujet intéressant exploité de façon assez médiocre.

Commenter cet article