Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Necessary Roughness. Saison 2. Episode 2.

14 Juin 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2012-06-14-21h03m05s105.png

 

Necessary Roughness // Saison 2. Episode 2. To Swerve and Protect.


Mis à part le fait que j'ai découvert avec stupeur que Rob Morrow avait réalisé cet épisode, j'ai trouvé que le tout était correct mais moins sympathique que le premier épisode. Dans ce nouvel épisode nous suivons dans un premier temps une jeune femme, qui fait des compétitions de roller derby et qui a des crises de panique pendant ses compétitions. Dani doit alors l'aider à comprendre pourquoi lorsqu'elle sent cette odeur elle fait des crises et surtout, comment contrôler ces crises. L'intrigue autour de cette jeune femme n'était pas ce qu'il y avait de plus passionnant dans l'épisode. Disons que cela passe bien trop en second plan. Si j'étais les scénaristes j'aurais poursuivi avec un second épisode autour de l'équipe et de K.T (ex T.K) afin de ne pas trop revenir directement à la mécanique de la série ce qui ruine la mise en place du début de la saison. K.T est donc un peu plus absent dans cet épisode. Il est toujours au beau milieu de sa thérapie de rééducation, et il a des soucis. Forcément, je pense que K.T ne va pas pouvoir rejouer avant le final de la saison (où il gagnera sûrement un match).

Même si l'intrigue semble jusqu'ici très prévisible, j'aime assez bien le tout. C'est globalement pas mauvais et K.T est un bon personnage par la force des choses finalement. Je ne m'attendais pas du tout à m'y attacher mais disons que ce qui lui ait arrivé durant la saison précédente laisse entrevoir quelqu'un au grand coeur. Notamment quand il avait développé un relation amicale avec le fils de Dani, Ray Jay. Et justement, ce dernier veut avoir des relations sexuelles avec sa petite amie à la maison sauf que Dani refuse catégoriquement. Elle ne veut pas que son fils batifole. C'est le côté conservateur de Necessary Roughness. Je n'aurais jamais cru qu'elle serait aussi strict au sujet du sexe et qu'elle aille jusqu'à la morale du fait que si elle tombe enceinte, il va devoir assumer son rôle de père (un moyen de dire que la série est aussi contre l'avortement et donc… encore plus conservatrice ?). Mais bon, c'est une série américaine, plus rien ne m'étonne. Et ce n'est pas fait de façon imbuvable. C'est suffisamment lisible pour apprécier le face à face entre les deux personnages.
vlcsnap-2012-06-14-21h05m26s240.pngPitman prend les commandes en tant que manager. Il pense virer K.T et finalement reconsidère son bonus de 7 millions de dollars si jamais il ne peut pas courir à la fin de la semaine. Un ultimatum qui montre la rage sans limite de Pitman. Ce nouveau personnage n'a pas fait de mauvais choix jusqu'ici pour servir l'intrigue de la saison et de la série en général. Ainsi, Necessary Roughness nous offre un épisode correct et pas trop mauvais mais la mécanique de la partie stand-alone m'a beaucoup déçu. Je m'attendais à bien mieux mais comme le reste des intrigues prend tellement de place, forcément elle ne sert pas à grand chose. C'était peut être le moment de réinviter un client de la première saison afin de ne pas devoir passer par le stade de présentation ? Je me demande donc encore ce que la série pourrait bien nous offrir dans les prochains épisodes en termes de stand-alone (et non pas du reste qui est plutôt correct jusqu'ici).

Note : 5/10. En bref, correct mais pas surprenant. Dommage car malgré un cas de la semaine pas terrible, le reste n'est pas mauvais.

Commenter cet article