Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Necessary Roughness. Saison 3. Episode 1. Ch-Ch-Changes.

15 Juin 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-06-15-12h41m22s39.png

 

Necessary Roughness // Saison 3. Episode 1. Ch-Ch-Changes.


J'avais eu beaucoup de mal avec une partie de la saison 2 qui utilisait une mécanique rouillée et surtout bien trop répétitive. Du coup, quand j'ai appris que la série allait complètement revoir sa copie pour la saison 3 et changer Dani de place dans l'histoire, je me suis alors demandé si Necessary Roughness ne pouvait pas réellement changer en bien. Ce premier épisode m'a donné un aperçu intéressant de ce que l'on pourrait suivre durant la saison 3 et je suis plus que motivé pour voir la suite. Six mois après le dernier épisode de la saison 2 (dans l'histoire de la série), Dani n'a plus de nouvelles de Nico et Matt s'est marié avec Noelle afin de donner à sa nouvelle famille en devenir une nouvelle chance de réussite). Tout cela pose donc les bases de ce premier épisode, jusqu'à ce que Dani se fasse également virée par le nouveau coach des Hawks. Elle doit donc trouver un nouveau travail et c'est auprès de Connor McClane incarné par John Stamos (qui a subit un lifting récemment si l'on en croit son teint étiré).

Bref, je ne suis pas un grand fan de John Stamos et j'avais peur qu'il m'ennui un peu trop dans cet épisode. Par chance on ne le voit pas tant que ça et il n'était pas désagréable comme dans beaucoup des rôles qu'il a pu avoir ces dernières années (comme dans Glee). Cette partie de l'épisode permet donc de voir Dani dans une toute nouvelle configuration bien que l'on reste aussi attaché à la mécanique classique de la série : elle va recevoir son dernier patient en date chez elle. Mais je suis certain qu'il y a quelque chose à faire en allant à New York. Callie Thorne est bien plus heureuse et cela se ressent dans son jeu. Excitée à l'idée de voir quelque chose d'autre dans la série qu'elle a vu grandir avec elle. Le personnage de Darryl, son patient de la semaine, n'était pas une mauvaise idée bien que parfois j'avais l'impression de revoir les sportifs que l'on avait déjà l'habitude de voir dans Necessary Roughness. La série utilise donc des subterfuges différents malgré une même manière de faire les dialogues.
vlcsnap-2013-06-15-12h50m16s4.pngTK reste l'atout comique de la série ("Help me Obi-Wan KeDani. You are my only hope") et nous offer quelques très bons moments. On ne pouvait pas attendre mieux de la part de ce personnage. Bien que la mécanique soit complètement chamboulée, je suis tout de même ravi que TK soit encore dans les parages. Cette histoire de nouveau coach était cependant intéressant uniquement dans cet épisode et je ne suis pas sûr que j'ai envie de voir la même chose chaque semaine. En espérant que le tout évolue dans une toute nouvelle direction par la suite. Enfin, il y a encore tellement de choses à faire et à voir dans Necessary Roughness que je suis certain qu'ils vont nous sortir quelque chose de leur chapeau. Les enfants de Dani ne sont plus dans les parages non plus pour nous ennuyer avec leurs intrigues de seconde zone. La grande question que je me pose cependant c'est est-ce que Necessary Roughness peut réellement se renouveler. Car bien que ce premier épisode en fait l'amorce, rien n'est moins sûr.

Note : 6/10. En bref, un renouvellement des intrigues de la série plutôt efficace.

Commenter cet article