Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : New York Section Criminelle. Saison 10. Episode 2.

10 Mai 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-05-10-00h39m16s206.png

 

Law & Order : Criminal Intent // Saison 10. Episode 2. The Consoler.


Cette dernière saison de New York Section Criminelle se profile plutôt bien finalement. Les intrigues mises en place sont bonnes et surtout, on a des cas intéressants, pas des trucs survolés comme on fait dans LOLA. Je crois que le plus important dans cet épisode c'est Goren. Il va voir Paula Gison, la psychologue du service jouée par Julia Ormond. On le sait tous il est devenu un peu fou lors de la saison 6 si mes souvenirs sont bons et ne pouvait plus faire son travail efficacement. Le tout est bien géré, on met des temps de pause, de doute pour le personnage et tout au long de l'épisode c'est un peu un requiem.

"The Consoler" est un bon épisode. Il permet de se plonger dans autre chose que le précédent qui était très paillettes (s'inspirant de Charlie Sheen). Cette fois c'est différent. Goren et Aimes enquêtent sur la mort d'une jeune banquier qui avait à sa gestion le compte d'une paroisse, froidement chez elle. Ce que j'ai aimé c'est que la série prête une attention aux travers de l'église. Je crois que c'est l'un des rares cop show (dans toute ses descendances) à pouvoir le faire. Il a un certain culot que d'autres n'ont pas. Neal McDonough en prête c'était assez marrant à voir pour le coup.
vlcsnap-2011-05-10-00h58m46s129.pngLe seul vrai bémol de cet épisode c'est l'iPad. Le mot en lui même est cité plus de 10 fois tout au long de l'épisode. "Message on her iPad", "Look chat we found on her iPad", … Trop c'est trop. C'est du placement de produit presque forcé et c'est désolant de voir à quel point ce genre de chose peut prendre le pas sur la création parfois. Alors que dans Chuck les publicités pour Subway sont traitées avec humour et dérision, ou bien dans Fringe on se contente juste de montrer la marque Sprint, ici c'est le nom dans le scénario.

Au final, "The Consoler" est un bon épisode. Il offre une intrigue solide avec son lot de suspects et des bases respectées. Le personnage de Goren gagne en amplitude et sort un peu de son train train quotidien. J'aime bien quand une série maîtraite presque ses personnages. C'est fait avec beaucoup de volonté. J'aime.

Note : 6.5/10. En bref, une excellente saison se profile.

Commenter cet article