Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : New York, Unité Spéciale - Actrice sous pression…

9 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : SVU

vlcsnap-2012-02-09-23h11m48s219.png


New York, Unité Spéciale // Saison 13. Episode 13. Father's Shadow.


Je crois que le chiffre 13 porte bonheur à SVU. En effet, ce nouvel épisode de la série était un des meilleurs de la série voire le meilleur. Il était efficace, très bon, et puis il y a une grande performance de Cameron Monaghan. L'acteur est excellent dans Shameless US notamment mais il prouve dans cet épisode qu'il peut être encore meilleur. Il incarne dans cet épisode le fils dérangé d'un producteur peu scrupuleux. Ce dernier va tout faire pour sortir son père de prison. Evidemment, il n'y arrivera pas et le fils va aussi terminer en prison. Toute la scène de face à face entre Cameron Monaghan et Marishka Hargitay était époustouflante. J'ai été pris par l'épisode et ce qu'il dégageait. Mais cette scène était encore meilleur. La meilleure de la série, je sais pas mais elle fait clairement partie de mes préférées. Et comme quoi, le nombre 13 n'est pas forcément signe de malheur pour tous les programmes. Car pour SVU, c'est signe d'un très solide épisode. 13ème saison, 13ème épisode. Quel meilleur combo ? Vous ne pensez pas ?

Dans ce nouvel épisode, une future actrice est retrouvée inconsciente dans Central Park droguée et agressée sexuellement (tout ce qui se passe près de Central Park ne donne pas envie de trainer par la bas en tout cas… et pourtant c'est tellement beau Central Park). Benson et Amaro vont tout de suite se tourner vers le producteur incarné par l'excellent Michael McKean. J'adore cet acteur et je me souviens même qu'il avait joué dans quelques épisodes de X Files (et l'an dernier il était dans un épisode de Curb Your Enthusiasm). L'histoire principale de l'épisode était donc plutôt bien développée par le scénario. Même si j'ai pas trouvé que tout était bon. L'apparition de Linus Roache dans le rôle de Michael Cutter m'a une fois de plus déçu. Je sais pas trop pourquoi mais ce personnage, je n'adhère pas trop. Cependant, j'adhère totalement à Harry Connick Jr qui incarne David Haden. Ce personnage forme un duo de choc avec Benson et toute la tension sexuelle entre les deux personnages est tellement palpable.
vlcsnap-2012-02-09-23h11m28s17.pngPour en revenir à la dernière partie de l'épisode (et la plus réussie), la partie sur la prise d'otage était vraiment poignante et intense. L'épisode nous prend aux tripes. Eddie est incarné par un excellent acteur de toute façon, et je crois même que Cameron Monaghan pourrait presque mérité une nomination dans une petite cérémonie (je demande pas les Emmy, il est un peu jeune pour en recevoir un, mais une petite cérémonie confidentielle car sa performance mérite reconnaissance). Benson est donc mise en face d'une situation dangereuse pour elle et c'était efficace. J'adore quand les personnages sont mis dans des situations de ce genre là. Et ce nouvel épisode nous le propose. Bref, au final "Father's Shadow" est sûrement l'épisode le plus intense de la série à défaut d'être le plus original car de ce côté là, il faut vraiment repasser. A défaut j'ai préféré niveau histoire celui qui était inspiré de l'affaire DSK.

Note : 8/10. En bref, un très solide épisode rondement bien mené. Et surtout à voir pour la performance de Cameron Monaghan dans la seconde partie de l'épisode.

Commenter cet article