Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : New York, Unité Spéciale - Inspiré par Chris Brown et Rihanna

3 Mars 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : SVU

vlcsnap-2013-03-03-00h44m28s101.png


New York, Unité Spéciale // Saison 14. Episode 16. Funny Valentine.


A moins d'avoir vécu dans une grotte pendant plusieurs années, je suppose que tout le monde sait ce qu'il s'est passé entre Chris Brown et Rihanna en 2009. Chris Brown avait frappé Rihanna, et s'était alors retrouvé jugé pour violences conjugales. Depuis, les deux tourtereaux s'affichent de nouveau ensemble alors que Rihanna lui a pardonné son erreur. Bien que j'ai du mal à comprendre comment cela peut être possible, SVU tente de reprendre l'histoire de Rihanna et Chris Brown sous un oeil différent, tout en s'inspirant des faits réels. Intelligemment écrit, la relation entre Micha Green et Caleb Bryant reprenait donc des éléments de la relation entre les deux personnalités. J'ai trouvé ça bien fait, surtout que l'épisode va jusqu'à nous montrer aussi le producteur de Micha, qu'il a découvert alors qu'elle n'avait que 13 ans. Qui a parlé de Jay-Z ? Ce que j'ai bien aimé aussi c'est que l'on retranscrit plutôt bien le sentiment de Micha qui à la fois n'a pas envie de perdre l'amour de sa vie, mais qui sent aussi que ce qu'il lui a fait est mal.

Elle va malgré cela finir par lui pardonner, sortir un duo avec lui, … Au fond, durant 40 minutes, cet épisode de SVU reprend les gros titres de la relation entre les deux célébrités depuis 2009 et ce fait terrible. J'aurais peut être aimé que l'on n'aille pas aussi loin car la mort de Micha, particulièrement touchante, met une sorte de terme à cette histoire tragique. Un peu comme si Chris Brown et Rihanna, cela pourrait finir aussi mal que ça. L'autre bonne idée de SVU était de faire apparaitre Perez Hilton dans son propre rôle. Un caméo amusant qui permet de ne pas perdre de vue le fait que SVU est une série actuelle, qui sait se servir aussi des atouts qu'elle a sous les mains. Ou encore Wendy Williams qui incarne elle aussi son propre rôle. "Funny Valentine" n'est cependant pas très subtile mais il n'en reste pas moins soigné. L'épisode reprend certes les gros titres mais permet aussi de voir les coulisses de cette affaire traité à la façon de SVU. Les scénaristes s'amusent notamment avec un Jeffrey Tambor (Arrested Development) dans le rôle d'un avocat.
vlcsnap-2013-03-03-00h35m48s16.pngvlcsnap-2013-03-03-00h41m26s67.pngCe que j'aime dans SVU c'est le personnage d'Olivia Benson qui tente de convaincre les victimes que témoigner est la meilleure chose à faire. C'est une féministe, on le sait depuis un bout de temps maintenant, mais ses convictions ressortent toujours très bien dans la série bien qu'elles soient déjà vu en soit. SVU reste donc encore une fois proche de l'actualité (comme elle avait pu le faire l'an dernier avec l'affaire DSK ou encore plus tôt dans ses vieilles années avec OJ Simpson ou Michael Jackson). Je ne sais pas vraiment ce qu'il faut retenir de "Funny Valentine" si ce n'est que l'épisode gère beaucoup de choses en peu de temps. C'est dommage d'être aller assez rapidement alors que cela aurait certainement mérité un traitement en un double épisode. Mais après tout, pourquoi pas. Surtout que le twist final, qui est donc la mort de Micha des mains de Caleb, était assez choquant (contrairement à l'histoire actuelle qui est pour le moment le miroir d'une idylle parfaite - Rihanna veut même un enfant de son Brownie… c'est dire -).

Note : 7/10. En bref, quand l'affaire Chris Brown vs Rihanna est remise au goût du jour et à la sauce SVU, cela donne un épisode intelligent mais qui gère beaucoup trop de choses en même temps et passe donc peu de temps sur certains faits qui étaient justes et bien orchestrés.

Commenter cet article