Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : New York, Unité Spéciale - Psychomaniac

23 Mai 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : SVU

vlcsnap-2013-05-23-14h53m27s128.png

 

New York, Unité Spéciale // Saison 14. Episode 24. Her Negotiation.
SEASON FINALE


Il est déjà certain que nous retrouverons SVU la saison prochaine et je dois avouer que je suis ravi. SVU nous offre donc un épisode assez palpitant avec un joli cliffanghjer qui nous donne envie de revenir la saison prochaine. Bien que l'on sache qu'Olivia Benson ne peut pas mourir étant devenue l'héroïne indispensable de la série, le danger reste là et surtout la tension est très bien amenée. Ce qui me fait penser que finalement SVU a encore pas mal de très bonnes choses à nous offrir dans les épisodes à venir. Mon moment préféré de l'épisode est son introduction. Sur fond d'une musique pimpante et agréable, comme si SVU tentait de chanter le printemps, nous avons droit à des pans de vie des personnages. Cela passe donc par Olivia et son petit ami alors que ce dernier ne veut pas sortir, ou encore par Amanda qui passe du bon temps au parc en sortant son chien, ... Ce sont des moments de vie des personnages que l'on a rarement l'occasion de voir, surtout sous un angle aussi jovial. J'aimerais bien qu'un jour SVU consacre un épisode entier à tout sauf à une enquête.

Que l'on voit les personnages aller au boulot, sortir du boulot, mais pas travailler. C'est un épisode qui pourrait être assez conceptuel mais intelligent. Il y a tellement de choses à raconter autour des personnages. Le problème vient de Dick Wolf et de son idée de SVU. Il a toujours pensé sa série comme une série où les intrigues policières priment sur le reste. Du coup, on n'a pas forcément le temps d'avoir droit aux intrigues des personnages. Par ailleurs, cette semaine nous avons droit à un méchant un peu particulier. Le moment où il se brûle les doigts sur une plaque chauffante était absolument magique. On voit ici le cinglé qui n'a peur de rien. Et c'est ce que j'attendais de la part d'une telle série finalement. Je préfère quand SVU nous délivre des malades de ce genre, un peu plus originaux en sommes. Peut être que SVU pourrait faire les choses différemment c'est certain mais je pense pour le moment que c'était un épisode à faire. Un grand moment. Nous avons également droit à une apparition de Lauren Ambrose dans le rôle de l'avocate du cinglé, Vanessa Mayor.
vlcsnap-2013-05-23-14h30m11s245.pngCe n'est pas sa première apparition dans la franchise puisqu'elle a déjà incarné trois rôles différents dans la série mère, Law & Order en 1992, 1993 et 1998. Autant dire qu'elle pouvait encore changer de nom vu que de toute façon, personne ne devait s'en souvenir (il m'a fallu faire la recherche, ne croyez pas que j'ai une mémoire aussi grande de toutes les guests de la série originale). Bref, cet épisode installe donc un climat énergique et bourré de tension particulièrement efficace qui m'a clairement donné envie d'en voir un peu plus encore. SVU est une excellente série si l'on y regarde de plus prêt. Bien que la seconde partie de la saison 14 ne m'a pas autant plu que la première, j'y ai trouvé mon compte. Il y avait de très bonnes idées, parfois plus touchantes, parfois plus au coeur de l'action. Et puis il y a Raffael Barza qui reste l'un des ajouts les plus intelligents de ces dernières années (bien que j'aurais préféré un retour de Stephanie March, tout en sachant qu'elle est détestée par bon nombre de téléspectateurs).

Je vois en cet épisode de SVU la volonté de la série de bousculer un peu la dynamique. Il y avait donc plus de judiciaire que d'enquête policière ce qui permet de mettre en avant la justice et non pas la manière dont une enquête est menée. Ce n'est pas plus mal non plus puisque j'ai pris légèrement mon pied. Finalement, ce nouvel épisode de SVU m'a beaucoup plu et j'ai déjà hâte de voir le premier de la saison 15 car oui, SVU est déjà renouvelée pour une quinzième saison. Je ne sais pas vraiment à combien cela portera le nombre d'épisodes, mais en tout cas ce qui est certain c'est que la longévité de SVU peut en rendre jaloux plus d'une (série).

Note : 8/10. En bref, passionnant pour son introduction, agréablement mené tout au long, fluide et efficace, un très bon épisode de SVU concluant la saison sur une bonne touche.

Commenter cet article