Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : New York, Unité Spéciale - YOLO

2 Mai 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : SVU

vlcsnap-2013-05-02-15h32m40s56.png


New York, Unité Spéciale // Saison 14. Episode 21. Traumatic Wound.


Le viol en gang est un sujet éculé de SVU et pourtant, ce nouvel épisode parvient à trouver un nouveau sens à ce genre d'histoire avec pas mal d'efficacité. J'ai beaucoup aimé la manière dont les scénaristes nous plongent petit à petit dans cette affaire. En effet, au début nous avons un suspect tout trouvé, et puis rapidement les choses vont changer. Les fans de Once Upon a Time seront heureux de retrouver Eion Bailey (Pinnochio dans la série de ABC) dans le rôle d'un des suspects de l'épisode. L'acteur incarne ce personnage troublé avec beaucoup de simplicité. On peut notamment saluer son face à face avec l'avocat de la Défense à la fin de l'épisode incarné par l'excellent Jeffrey Tamblor. D'ailleurs, ce que j'aime chez cet acteur c'est qu'il parvient à incarner tous les gens (aussi bien la comédie que le drama) avec dextérité. Ce n'est pas la première fois que l'on peut le voir dans SVU et il est toujours aussi brillant. Ce que j'adore chez SVU c'est le nombre de guests que l'on peut voir au fil des épisodes sans même que l'on ne s'y attende (je ne suis pas régulièrement les nouveaux ajouts de guests de la série).

C'était une belle surprise. De même que les faces à faces entre l'avocat de la Défense et l'ADA Rafael Barba. Raul Esparza est devenu au fil des épisodes un élément essentiel de SVU. Ce que je n'attendais pas forcément quand il est apparu pour la première fois (surtout que Alana de la Garza me parait être un bien meilleur choix et je me souviens de son rôle dans Law & Order : Los Angeles). Bref, SVU parvient aussi à exploiter cette histoire de façon à la rendre un peu plus intéressante. La première partie nous parle donc d'un viol en bande assez intriguant qui nous amène à une vraie histoire de conspiration. L'idée n'était pas mauvaise. Cependant, j'ai trouvé l'épisode un peu trop classique malgré tout. J'en attendais un peu plus et je pense qu'il y avait quelque chose à faire de bien plus captivant du point de vue judiciaire. C'est souvent l'un des points de fort de SVU. La partie judiciaire est souvent agrémentée de très bons dialogues (comme toute la franchise Law & Order d'ailleurs) et je trouve dommage qu'ils n'exploitent pas cela plus souvent. Vous me direz, trop souvent rendrait peut être ces scènes moins exceptionnelles et donc moins intéressantes.
vlcsnap-2013-05-02-15h26m42s59.pngJe ne sais pas mais j'aime bien le personnage de Rafael Barba alors il est dommage de le laisser sur la ligne de touche aussi souvent. Le personnage pourrait largement faire plus. Mais ce n'est bien évidemment que mon avis. Par ailleurs, je ne suis pas déçu de la manière dont les choses évoluent au travers de chacun des personnages. Amanda et Olivia font toujours un boulot remarquable afin d'aider les victimes. Kelli Giddish est vraiment excellente dans ce rôle et je pense que c'est l'une des meilleures idées que casting que la série ait pu nous offrir depuis plusieurs années. Je sais que je vais me répété par rapport à mon article d'il y a quelques moments, je trouve qu'il y a trop d'affaires de viols dans SVU. Il pourrait y avoir des affaires bien plus classiques mais tout aussi sordides. Je sais que SVU c'est pour les victimes de crimes sexuels mais il y a d'autres thématiques à aborder dans le genre et peut être même encore plus intéressante. Je ne me lasse pas de SVU, loin de là, mais j'aimerais juste qu'elle aille un peu plus en profondeur avec ce qu'elle tente de créer.

Note : 5.5/10. En bref, un épisode bien écrit mais peut être un tantinet trop classique.

Commenter cet article