Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Newport Beach (The OC). Saison 1. Pilot (Rentrée US 2003)

18 Septembre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Rétrospective

the-oc-season-1.jpg

 

Newport Beach // Saison 1. Episode 1. Pilot.

 

C'est une série connue de tous les adolescents de cette époque là et elle restera sûrement dans leur mémoire comme l'une des meilleures séries du genre. Un casting de vainqueur, une histoire béton et des intrigues bien ficelées, Newport Beach ou The OC s'est imposée comme une série innovante.
Lorsque Ryan arrive à Newport Beach, il est loin de se douter de ce qu'il attend. Située dans le plus riche comté de la Californie, l'Orange County, cette ville abrite les familles les plus aisées mais également les complots les plus convenus et meurtriers...
"Welcome to The OC bitch". Elle est restée longtemps sur les lèvres d'une jeunesse américaine cette phrase. Vous vous souvenez sûrement cette scène de bagarre entre Luke et Ryan sur la plage lors de la petite fête ? Et bien c'est de là qu'elle provient. Et dire que cela sera une sorte de référence dans la série. Ce pilote montre a quel point les genres se mélange sans échecs. Avouez, vous auriez envie de vivre à The OC rien que pour vivre un petit bout de la vie de Ryan Atwood, de Seth Cohen, de Marissa Cooper ou encore de Summer Roberts ? Non ? Et bien il est vraiment temps pour vous de découvrir leur univers et cela passe par ce premier épisode. En un épisode il se passe beaucoup de chose. Tout d'abord l'introduction avec Ryan, sur son vélo, qui se retrouve en prison pour mineurs à cause de son frère Trey alors qu'ils volaient une voiture. Le frère, récidiviste est envoyé en prison, le petit Ryan a un avocat, Sandy Cohen. Il va alors le ramener à la maison, chose qui ne plaît pas tellement à Kirsten, sa femme. Cette ouverture de pilote dure environ 10 minutes et elle met déjà en place l'univers de Ryan en peut de temps. On arrive même a ressentir le personnage, ce qu'il va nous offrir par la suite. Cela passe bien sûr par la rencontre au travers d'une vitre de Marissa Cooper.
Marissa Cooper. En voilà une jeune fille intéressante. Elle aura par la suite fait tourner la tête de pas mal de garçon mais son grand coup de foudre, celui qu'elle a eu en regardant pour la première fois Ryan dans les yeux est unique. Une belle histoire d'amour naît et c'est l'histoire d'amour de l'année, de l'époque, celle qui aura fait vibrer des millions de coeur encore meurtris. Croyez moi, vous savez de quoi je parle. Mais revenons à ce pilote, Seth Cohen, le personnage le plus gentil, le plus amical, un Chuck version ado si l'on veut prendre des références de nos jours. Fan de BD, de jeux vidéos, il va tenter de devenir l'ami de Ryan et surtout se prévenir de la méchanceté contre lui. Ryan n'est pas méchant au fond de lui, il est tout le contraire, c'est juste une boule de nerf qui ne sait pas se contrôlé quand la bagarre est là, devant lui. Il aime ça. Bref, Seth est une sorte de catalyseur et les scénaristes ont réussit à en faire dans ce pilote un vrai bon personnage de série, celui pour qui on aura le plus de compassion, celui qui est amoureux de Summer Roberts sauf.... qu'elle ne le sait pas. Et puis Seth c'est un peu l'ado miroir, celui en lequel on peut s'identifier, le gentil camarade, la bonne poire. Un vrai personnage bien calibré, je me demande même si Josh ne s'est pas inspiré de lui pour écrire le personnage.
Bien sûr il y a aussi les intrigues de Luke, le petit ami de Marissa. C'est d'ailleurs à la fois drôle et touchant cette histoire et dès le pilote elle prend une forme ambigu qui donne vraiment envie de savoir, qui va t-elle choisir ? Même si c'est logique, on a envie de croire qu'elle pourrait choisir les deux. Il y a aussi Julie Cooper. Melinda Clarke est géniale dans ce rôle de bitch d'OC, mère de Marissa. Elle fait à la fois pitié et rire. C'est un très solide personnage et son amour pour Jimmy, ou plutôt son argent montre déjà ses faiblesses dans le pilote. L'amour chez elle n'est pas éternel car quand Jimmy révèle ses petits problèmes, c'est déjà l'hécatombe chez elle. Summer est assez peu présente dans le pilote, j'ai l'impression qu'ils ont voulu conserver un peu de mystère sur le personnage, l'amour de Seth. La magnifique Rachel Bilson est quand même une vraie bitch de The OC dans cet épisode. On nous fait l'état d'un personnage qui aime les hommes, les hommes beaux et bien costauds. En fait, on apprends par la suite a l'aimé mais je peux déjà vous le dire, dans le pilote, je l'aimais pas trop, c'était seulement physique.
Pour finir, il y a les Cohen, Sandy et Kirsten. C'est le couple qui décrit que tout est possible à The OC. D'un côté on a Kirsten, la fille d'un riche magnat de l'immobilier et de l'autre Sandy l'avocat qui prend les affaires de gosses comme Ryan, qui ont besoins de soutien pour éviter de sombrer. On a une sorte d'aperçu de ce que l'on va voir dans The OC, cette facilité a montré les faiblesses de gens en pointant du doigt le fait qu'ils ne sont pas aussi riche que toi. C'est une question d'apparence. En tout cas, The OC restera pour moi l'une de mes séries de chevet, ce pilote m'a fait tombé éperdument amoureux de la série, un amour qui a débuter avec cette rencontre entre Ryan et Marissa dans cet épisode et qui s'est terminé avec le dernier épisode de la série et ses dernières minutes. Si The OC n'existait pas, si Josh Schwartz n'avait jamais eu cette idée, je pense que je me sentirais quelque peu orphelin comme un Ryan sans sa Marissa. Une belle histoire d'amour teinté des couleurs d'un Orange County plus vrai que nature.

Note : 8/10. En bref, mettant en place une intrigue facile et mignonne teinté des hauteurs d'Orange County sans parler de la beauté de tous ces mirages argentés. Une belle leçon de vie sur la vie à Orange County et surtout sur ce que peut nous faire faire l'argent.

Commenter cet article

Clémeeent 02/03/2011 15:28


Beau pilot, belle série

Le veilleur 19/09/2010 09:42



"série de chevet" j'adore cette expression et je crois que The OC fera aussi partie de mes quelques séries de chevet. (parmi la multitude de séries TV elles ne sont pas si nombreuses)


2003, le pilote ça semble faire une éternité. Nostalgie quand tu nous tiens !


Repenser au pilote après avoir vu le final montre à quel point ils ont réussi à boucler la boucle.  Toutes les problématiques de cet épisode seront résolues.


California, heeeere we come !!