Critiques Séries : No Ordinary Family. Saison 1. Episode 17.

2 Mars 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-03-02-20h36m43s224.png

 

No Ordinary Family // Saison 1. Episode 17. No Ordinary Love.


La série a vraiment trouvé son ton et c'est tellement bien qu'elle l'est fait que je suis déçu que la série ne fonctionne pas du tout. En effet, hier soir cet épisode a réalisé une audience dérisoire pour un épisode d'une série de cette envergure et sur un tel network qu'ABC. Donc un excellent casting ne fait pas tout, et cela prouve bien cette théorie car on ne peut rien redire du casting. Alors oui aux débuts, No Ordinary Family était un peu lente de la patte mais cela s'est très bien rattrapé sur la suite. "No Ordinary Love" est un épisode au capital sympathique qui donne envie de voir la suite. Pas vous ? Laissez moi vous donner les 5 règles de l'amour de No Ordinary Family.
1. De l'amour avec Tricia Helfer. C'était l'évènement principal de l'épisode. A croire qu'on s'est trompé de date de diffusion mais non, rien à voir avec la St Valentin puisque la série avait eu droit à son épisode. En effet, ici Tricia Helfer joue une femme qui a le pouvoir de rendre n'importe quel homme amoureux et à ses pieds pour qu'ils fassent les pires choses. George va tombé dans le panneau une fois puis c'est au tour de Jim. En tout cas, c'était excellent de voir Michael Chiklis les yeux éberlués d'un épagneul. C'était un croisement joliment fait et soigné. On était dans le purement familial et c'était plaisant. Et puis autre atout, Tricia Helfer qui est géniale. On l'avait vu récemment dans la saison 2 de Dark Blue. J'étais attristé pour Steph à certains moments de l'épisode car j'adore le couple Powell.

vlcsnap-2011-03-02-20h38m02s246.png2. Une nouvelle méchante jouée par Lucy Lawless. Ce personnage peut donné quelque chose. En tout cas, pour le moment on ne le voit pas tellement mais elle a quelque chose de tellement mystérieux et pervers dans le regard que j'attends avec impatience de voir ce que nous réserve encore ma chère Lucy Lawless dont le charme botox et cie n'a pas changé d'une ride ou plutôt d'une injection. Je me souviens encore de l'époque Xena. Elle est donc présentée comme une nouvelle méchante donc on ne connais pas tellement le programme mais cela semble excellent.
3. Le Dr King et ses plans maléfiques. Si bien sûr je déteste Eric Balfour et que son arrivée dans la série est une vraie déception pour moi, je ne peux m'empêcher d'être fasciné par le personnage de Stephen Collins alias le Dr King dans la série. Je sais pas, il est à la fois gentil en apparence et mystérieux derrière. Il a donc un nouveau méchant entre les mains. A nous de voir ce qu'il nous réserve. Le Dr King et ses essais, ça aussi ça peut être intéressant. Tant de chose à résoudre en 3 épisodes...
4. Daphne et son petit ami qu'elle traficote du cerveau. C'était plutôt marrant cette histoire je dois l'avouer. En tout cas, j'ai bien rigolé quand son petit ami lui pose des questions sur sa famille alors qu'en fait il n'a pas oublié. J'adore. C'était la bonne touche d'humour de l'épisode pour ne pas jouer la carte de trop de sentiments et donc les tués dans le lard.
5. Une famille unie. J'aime cette famille, les Powell, ils sont tous mignons ensemble. En tout cas, j'ai hâte de les retrouvés la semaine prochaine et la semaine d'après jusqu'au dernier épisode car au final, ils sont gentils. Peut être que c'est justement ça qui fait que ça m'a jamais fonctionné.

Note : 7/10. En bref, un bon moment avec les Powell entre révélations et émotions.

Partager cet article

Commenter cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog