Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : No Ordinary Family. Saison 1. Episode 8.

24 Novembre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2010-11-24-14h17m28s235.png

 

No Ordinary Family // Saison 1. Episode 8. No Ordinary Accident.


Un épisode fort sympathique mais pas non plus génial. Disons que l'intrigue Daphne qui essaye de sortir avec un des élèves de son école est barbante au possible mais il reste Jim qui a des problèmes avec ses pouvoirs ou encore J.J qui se retrouve confronter à son professeur de maths qui le surprend à pirater l'ordinateur de l'école pour changer la note d'un de ses amis à l'examen. Au final, rien d'hyper intriguant mais ça se laissait regarder grâce à une famille sympathique, sans prise de tête.
Voilà, No Ordinary Family, j'en attends plus tellement des montagnes maintenant que j'ai vu le résultat. C'est pas très bon, ni très mauvais, c'est tout juste moyen. Ce nouvel épisode montre que la série peut faire quelque chose d'intéressant. La disparition des pouvoirs de Jim apportait un peu de piment à une routine déjà bien (trop) entamée. Ainsi, cette intrigue était pas assez drôle mais se laissait regardé. Michael Chiklis manque de charisme mais je pense qu'il n'y peut rien, faute au scénario.
Pour le reste, Stephanie est un peu sur tous les tableaux. Elle va sauvé le prof de J.J de la mort lors d'une opération à haut risque. C'était vraiment too much mais ça a eu son effet sur moi, j'ai pas détesté, il y avait du rythme et au moins ça donnait pas envie de dormir. Ainsi, Stephanie, fini d'être une bécasse, elle sert un peu à quelque chose quand elle navigue de partout.
Ensuite, J.J. C'est mon personnage préféré dans la série et il ne m'a une fois de plus pas déçu. Il reste sympathique et quand il veut sauver son ami pour une bourse pour l'université ou bien sauver son prof d'une opération chirurgicale à risque, c'était très intéressant. Ainsi, il est drôle et c'est disons le bon pote. De plus, pas très caricatural, ce personnage est un peu le gosse que tout le monde est au collège, pas un athlète stéréotypé.
Au final, on assiste à un épisode fort sympathique qui permet d'oublié la catastrophe de la semaine dernière. Aller, encore deux épisodes avant la pause de Noël. J'espère que la suite sera un peu plus consistante et apporte une vraie idée au sein de la mythologie de la série qui rame aussi bien qu'un vieille ordinateur.

Note : 7/10. En bref, bel effort dans cet épisode où j'ai presque tout aimé, presque tout oui car Daphne reste ma risée.

Commenter cet article