Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Nurse Jackie. Saison 4. Episode 1. Kettle Black.

26 Mars 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-03-26-23h36m13s208.png

 

Nurse Jackie // Saison 4. Episode 1. Kettle Kettle Black Black.


Après des années d'errance, ce dont Nurse Jackie manquait c'est d'air. En effet, la première saison m'avait beaucoup plus, la seconde un peu déçu, et la saison trois était une terrible déception malgré trois bons (et un très bon) épisode. Du coup, il était logique que cette quatrième saison, libérant Jackie de son mari nous propose enfin une petite évolution pour le personnage et sa condition. C'est ce que l'épisode tente d'apporter avec beaucoup de simplicité mais aussi de sympathie. Il se passe pas mal de choses dans ce premier épisode de saison, et surtout, de bonnes choses. Notamment la scène d'ouverture qui permet tout de suite de reprendre confiance en série avec une Jackie qui est décidé de rentrer en rehab. Il était temps. Elle est maintenant libre, et son mari est au courant, sa meilleure amie est toujours là pour elle, mais ce qui est ravissant dans la première scène de l'épisode c'est de voir Jackie changer. Outre la nouvelle coupe de cheveux, assez bonne je dois avouer (pour couper avec le reste de la série, et qui lui donne un air un peu plus rebel), on apprend à aimer le personnage de Jackie. Petit à petit on avait tout fait pour la rendre détestable et cet épisode m'a fait aimer le personnage. Je me suis attaché à cette méchante égoïste finalement.

Avec pas mal de simplicité donc, l'ouverture de cet épisode lance la suite, et donc le "24 heures plus tôt". Car tout ce qui se passe dans l'épisode se déroule avant le prologue. Même si je ne suis pas spécialement un adepte féru de ce genre de procédé scénaristique, ici cela fonctionne bien puisque la folie du personnage est intacte dans la seconde scène de l'épisode où Jackie s'apprête à coucher avec un beau jeune homme qui va faire une attaque . Jackie est maintenant séparée de ses enfants et de son mari, mais également d'Eddie qu'elle ne veut plus voir. Elle fait donc ce qu'elle veut et comme elle veut. Cette scène était excellente car elle permet à Jackie de prendre enfin conscience qu'elle pourrait elle aussi mourir comme ça, bêtement. Et c'est sa seule amie (toujours incarnée par la charmante Eve Best que l'on a récemment pu voir dans Up All Night dans le rôle de la nouvelle patronne). Incarné par Billie Joe Armstrong, ce nouveau jeune homme va permettre à Jackie de prendre pleinement conscience de sa condition, pour le plus grand bonheur de sa meilleure amie finalement qui n'arrête pas de lui dire d'arrêter toute ces merdes qu'elle prend.
vlcsnap-2012-03-26-23h49m10s43.pngPendant ce temps à All Saints, on découvre un nouveau personnage assez excentrique pour le coup : Mike Cruz. Incarné par le très sympathique Bobby Cannavale, on a un personnage qui veut déjà prendre la place d'Akaliltus. Maintenant qu'il est bien plus important qu'elle, cela va permettre à la série d'avoir un personnage très fun qui va diriger le service. Car depuis quelques temps, je trouvais que la série ramait pour trouver de nouvelles idées pour Akalitus. La saison 3 regorgeait de pas mal d'idioties (notamment la pauvre histoire des statues de l'église). Maintenant le face à face entre elle et Mike pourrait être une bonne chose pour la série. Quant à Coop et sa nouvelle moustache, j'attends de voir car je ne pense pas que ce qui pourrait avoir lieu entre lui et Mike serait passionnant. Au final, ce premier épisode de la nouvelle saison de Nurse Jackie m'a vraiment plu. Il était temps de retrouver cette petite dramédie de 30 minutes avec de bons moments drôles et funs, mais également cet esprit léger et aéré. La série n'est plus une mauvaise chose. Au contraire.

Note : 8/10. En bref, un très bon retour pour Nurse Jackie. J'attendais cette nouvelle mouture de la série avec beaucoup d'impatience après le correct final de l'an dernier. La nouvelle Jackie arrive.

Commenter cet article