Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Nurse Jackie. Saison 4. Episode 2. Disneyland Sucks.

16 Avril 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-04-03-18h47m13s173.png

 

Nurse Jackie // Saison 4. Episode 2. Disneyland Sucks.

 

Cette nouvelle saison de Nurse Jackie ne fait que commencer et pourtant, j'ai l'impression de découvrir la série encore une fois. Sans compter que le "I'm happy" de Jackie Peyton en guise de fin d'épisode permet de se dire que le personnage est peut être sur la voie de la rédemption. C'est en tout cas tout ce que cet épisode indique. Elle est maintenant en rehab et doit faire avec, évidemment ce n'est pas de tout repos. Les scènes sont excellentes, intéressantes et surtout perspicaces. Le personnage navigue au beau milieu de personnages plus fous qu'elle entre une jeune femme psychotique qui aime son argenterie, un jeune ado qui pense que la rehab ne le guérira jamais et qu'il finir par mourir avec les drogues, une jeune femme qui a un souci avec une histoire de clown, etc… Les personnages sont haut en couleur sans être trop exagéré. On a vraiment l'impression de s'immerger au beau milieu d'un vrai centre de rehab, avec le côté cosy de Showtime évidemment. L'introduction de l'épisode était excellente, sur cette bonne petite musique, et je savais tout de suite que l'on allait bien s'amuser. Ou du moins, passer un bon moment sans jamais s'ennuyer. Une fois l'épisode terminé je me suis même demandé si il durait bien 27 minutes et si donc je ne m'étais pas fait arnaquer. Mais évidemment, la durée était la bonne et je me suis rendu compte que l'épisode file comme un rien.

C'était également très mignon la petite scène entre Jackie et sa fille Grace. J'ai trouvé le moment très émouvant alors qu'au fond, il n'y avait rien de si exceptionnel mais c'est une sorte de nouvelle rencontre entre les personnages qui était très efficace. Au fond, je pense que cette saison est plus une saison sur rendre enfin Jackie heureuse, avant de la soigner. Car pour le moment elle semble soigner, même si elle transgresse les règles de la clinique. Jusqu'à potentiellement se faire virer, mais comme elle a sauvé une vie (c'est le déclic pour dire qu'elle est heureuse ou en tout cas, l'un d'entre eux), elle va rester parmi ces autres personnages. L'épisode met également en exergue qui est Jackie au fond. Elle est une personne qui ne dit rien d'elle, c'est notamment le cas lors des réunions entre drogués dans la clinique. Ce qu'elle va dire sur elle c'est simplement qu'elle est infirmière. Et c'est tout. Ce n'est pas exagéré et très joliment amener. Autant Eddie Falco ne méritait pas tellement son Emmy pour son rôle il y a quelques temps de ça maintenant, autant en deux épisodes elle prouve qu'elle peut être bien meilleure que ce qu'elle n'a été en 3 saisons de la série. Deux petits épisodes. C'est fou vous ne trouvez pas ?
vlcsnap-2012-04-03-18h31m49s152.pngDu côté de l'hôpital, tout le monde (sauf sa meilleure amie) pense qu'elle est partie en vacances à Disneyland. Maintenant que Mike Cruz est à la tête du département, il n'a plus besoin de Gloria Akalitus. Cette dernière retrouve donc un poste d'infirmière et même si elle ne veut pas de traitement spécial, on sent qu'elle est malgré tout là pour faire sa loi. J'ai adoré sa réaction quand Thor l'appelle Gloria. Et encore quelques petites anecdotes de ce genre là. Même si le personnage de Bobby Canavale n'a toujours pas montré ses travers pour le moment j'ai bien le personnage et il peut apporter quelque chose d'intéressant à la dynamique de l'hôpital. Notamment à Akalitus qui est bien plus drôle en tant qu'infirmière qui pense être à la tête des autres, que quand elle était à son poste de directrice où elle n'était pas drôle pour un clou. Ainsi, cette nouvelle saison de Nurse Jackie débute sur les chapeaux de roues avec un second épisode surpassant le premier. Entre quelques scènes jolies, drôles et funs, on a un ensemble qui permet de se dire : mais au fond, la série, elle devait être comme ça non ?

Note : 9/10. En bref, parfaitement maitrisé de bout en bout, il était temps de découvrir (ou redécouvrir) Jackie Peyton.

Commenter cet article