Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Odysseus. Saison 1. Episodes 1, 2 et 3. (France)

14 Juin 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-06-14-18h14m40s93.png

 

Odysseus // Saison 1. Episodes 1, 2 et 3. De l'autre côté de la mer / Le duel / Ulysse est vivant.


Lancer une série ambitieuse comme Odysseus est un pari risqué. Il est même très difficile de savoir si cela sera couronné de succès, notamment car le genre - le péplum - n'est pas un genre des plus fédérateur. Le dernier péplum que j'ai pu voir, Agora (de Alejandro Amenabar avec Rachel Weisz) était magnifique et m'avait beaucoup plu (contrairement à une partie de la critique). Je n'avais pas forcément d'immenses attentes vis à vis de Odysseus si ce n'est d'être plongé dans un univers que l'on n'a pas l'habitude de voir en télévision. Le pari est plutôt réussi avec le premier épisode. Sans être dénué de défauts, ce premier épisode parvient à nous introduire un sujet difficile à expliciter sans perdre tout de suite le téléspectateur. Car justement, on peut rapidement avoir peur de se perdre. Fort heureusement, Odysseus choisi une narration légère, peut être un peu trop à mon goût, mais qui tente de prendre son temps avec chacune des scènes.

Situation critique à Ithaque : voila dix ans que La Guerre de Troie est terminée et que tous les guerriers sont rentrés, tous sauf un : Ulysse, dont la rumeur dit qu’il s’est perdu en mer. Ithaque, privée de roi depuis trop longtemps, manque de tout, et le peuple commence à gronder. Pénélope préserve comme elle peut le trône de son mari et tient à bout de bras ce qui lui reste de pouvoir. Elle doit faire face chaque jour aux doutes de tous sur le retour d’Ulysse, et aux manigances de Léocrite, chef des guerriers prétendants au trône. Protégé et écarté par sa mère des jeux de pouvoir, Télémaque, jeune prince ni stratège ni guerrier, devra pourtant agir pour Ithaque. Télémaque sera-t-il capable de défendre le trône de son père ? Et si, après 20 ans d’absence, Ulysse revenait ?
vlcsnap-2013-06-14-20h47m13s229.pngLe premier épisode n'est pas dénué de défauts. Il y a des moments où les personnages sont en roue libre. On a donc l'impression qu'il ne se passe rien et qu'il y a du remplissage. Notamment ces scènes de corps nus. Alors, je n'ai pas trouvé ça inintéressant dans le sens où cela fait partie aussi du folklore des péplums que de voir des fesses nues. Mais je pense qu'ils auraient pu rendre le tout plus esthétique. C'est souvent des scènes sombres, où l'on passe son temps à caresser le téléspectateur (notamment une scène à la fin du premier épisode où Télémaque se fait rincer le corps par une jeune femme). Télémaque est même l'un des personnages les plus intéressants du premier épisode de Odysseus. Incarné par Niels Schneider (Clash), ce personnage est amené à devenir bien plus important par la suite et l'on sent que les scénaristes sont parvenus à le rendre réellement passionnant. On est tout de suite happé par ce que ce personnage tente de nous raconter, tout simplement.

Ce n'est pas tout. Je suis également un grand adepte de Pénélope. Caterina Murino (XIII, La Proie) n'est pas une actrice parfaite mais elle est plutôt bien dans ce rôle. Elle s'implique dans son personnage et fait les choses de façon intelligente. Ses dialogues ne sont pas ceux que j'ai pu entendre de plus fins mais au fond, le premier épisode de Odysseus ne cherche pas vraiment la finesse. Parfois un peu rustre dans sa manière de faire les choses, on voit pertinemment qu'il y a une évolution particulièrement intéressante au fil de l'épisode. Pour autant, je n'ai pas été totalement convaincu. Mais on m'avait prévenu que Odysseus n'était pas une série qu'il fallait apprécier pour son premier épisode car c'est par la suite que les choses commençaient à prendre forme. J'ai donc pris mon mal en patience et lancé le second épisode, "Le duel". Un épisode un tantinet pompeux. Notamment car il ne fonctionne que sur le duel en préparation entre Télémaque et Liodès. Tout cela aurait pu être passionnant si seulement Odysseus n'était pas un tantinet lancinante sur les bords.
vlcsnap-2013-06-14-10h47m17s218.pngC'est une série qui manque parfois de finesse et c'est dommage car je suis certain qu'avec un tel univers, il y avait de la manière pour faire quelque chose de bien plus travaillé. Mais bien évidemment Pénélope a peur de perdre son fils sans pour autant vouloir laisser le trône à Léocrite. Tout cela avait un peu trop de moments de battement. L'histoire peine donc à se lancer et l'épisode en pâti beaucoup trop. Le scénario manque alors de finesse et seul Télémaque et sa préparation pour son duel servent réellement l'histoire. Bien que l'histoire avec Cléa, une jeune esclave, n'arrange pas forcément les choses. Ce que je regrette largement dans cette partie de l'épisode c'est que les personnages ne soient pas aussi intéressantes qu'ils ne devraient l'être. On a souvent l'impression que Odysseus ne veut pas aller trop loin et reste donc sur ses gardes avant de réellement nous offrir beaucoup plus.

On aurait pu voir du potentiel chez Pénélope par exemple mais le personnage ne sert pas vraiment à grand chose dans cet épisode. La faute à un scénario qui prend le personnage de Télémaque trop à coeur. Ce n'est pas une bonne chose que de vouloir faire du presque stand-alone. Surtout que Ulysse est au fond le vrai héros de Odysseus. En attendant il va falloir que les choses évoluent dans une direction différente, et c'est bien évidemment là que le troisième épisode "Ulysse est vivant" entre en jeu. On m'a vendu les deux premiers épisodes comme très médiocres, et ne définissant pas pour autant la vraie histoire d'Odysseus. Du coup, la déception est bien plus grande quand l'on voit à quel point les dialogues deviennent un peu plus passionnant dans le troisième épisode qui amorce enfin réellement l'histoire. Ce que je regrette également c'est que Odysseus a parfois un côté cheap. Des décors pas toujours très jolis qui me rappellent un peu Sinbad (une série anglaise diffusée l'été dernier).
vlcsnap-2013-06-14-11h55m09s233.pngLa salve d'épisodes proposés par Arte s'achève sur "Ulysse est vivant". Cet épisode était bien plus intelligent que les deux précédents. Les personnages sont plus creusés et leur personnalité développée. On a également les alliances qui se dessinent au fil des épisodes. C'est ce que je trouve de particulièrement fascinant finalement. Si la relation entre Télémaque et Cléa occupe une grande partie de cet épisode (ce n'est pas totalement raté), l'ensemble vaut surtout pour tout ce qu'il se trame ailleurs. Et notamment avec ce conteur qui débarque sur l'île et qui se lance dans la narration de la Guerre de Troie. Des efforts sont donc fait sur l'aspect historique de la série et les personnages prennent alors une forme tout de bien plus intéressante. Ce qui permet de se laisser prendre au jeu de Odysseus ce sont justement les doutes que l'on a autour d'Ulysse (le conteur va tromper l'esprit de Pénélope avec une certaine élégance).

Et en plus de ça, la série se paie le luxe de devenir au fil de cet épisode quelque chose de différent. Les personnages prennent tout d'un coup tout leur sens. Le piège que l'on tente de tendre à Pénélope est efficacement mis en oeuvre. Le doute que je peux avoir vis à vis de tout ça c'est que la série peine réellement à prendre de l'ampleur. Les deux premiers épisodes m'ont prouvé que Odysseus n'était pas dénuée de défauts du coup il est légèrement difficile de sentir ce que la suite nous réserve. Mais ce troisième épisode était à l'image de ce que j'attendais au premier abord de cette série. Ce n'est pas exceptionnel mais c'est suffisamment prenant et divertissant pour que l'on ait envie d'en voir beaucoup plus. Rendez vous la semaine prochaine pour trois nouveaux épisodes de Odysseus (je trouve le rythme un peu trop, car les épisodes sont parfois un peu long à digérer comme le laissait entrevoir les deux premiers).

Note : 4.5/10, 4/10 et 6/10. En bref, trois épisodes très inégaux mais qui nous laissent malgré tout une bonne impression sur la fin. A suivre…

Commenter cet article