Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Off The Map. Saison 1. Episode 4.

3 Février 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-02-03-18h38m38s25.png

 

Off the Map // Saison 1. Episode 4. On the Mean Streets of San Miguel.

 

Je crois que la série porte bien son nom. Elle est complètement paumée, sans repère et navigue dans la jungle tel un lion affamé sans savoir trop où il va, se dirigeant seulement à l'odeur de la viande qu'il arriverait peut être à sentir. Je voudrais tenir à cependant féliciter les scénaristes de l'épisode qui me font aimer le personnage que je détestais dans le pilot, à savoir : Mina jouée par Mamie Gummer. Cependant, il m'a fait aimer le personnage au détriment de Lily que je trouve de plus en plus insupportable. Un jour peut être, le destin à la Marie Antoinette, le connaîtra. Après, on est dans le jungle, pas dans une nation civilisé non ?
J'ai toujours du mal avec les décors de l'hôpital. C'est tellement rustre et buché que je trouve qu'on est presque au beau milieu d'un truc qui n'a rien à voir. Vous vous souvenez des baraquements dans le Goulag ? Et bien ça y ressemble un peu. Mais outre la mocheté des décors qui enlaidissent la pauvre île de Hawaii qui doit supporter ces personnages casse bonbons, on a bien sûr Lily. Dans cet épisode il va tenter de récupérer des médicaments à la douane. C'était tellement ennuyant que j'aurais presque eu envie de dire stop avant mais bon, il y avait Mina derrière qui m'a vraiment surpris. Elle était impotente et intéressante à la fois. Je me demande pourquoi j'ai pas pu voir ça dans le pilot.
Mais derrière des cas médicaux pompeux et toujours ces intrigues au bar, très Grey's Anatomy-ienne il y avait Rachelle Lefebvre. Autant j'aime bien l'actrice mais encore une fois je me demande ce qu'elle est venue faire dans ce trou paumé du monde. Non mais sérieusement. Durant tout l'épisode, pour libérer sa colère elle va couper de la fougère (ou bref, de la végétation locale). Autant dire que j'ai ri tellement c'était ridicule. Je crois que Grey's Anatomy a fait des intrigues de ce genre mais cela d'une ne durait pas tout un épisode et c'était pas aussi mauvais que là.
Ainsi, ce dernier épisode montrait encore une fois combien cette série est paumé entre son idée de base qui m'intéressait et ce qu'elle livre. Zach Gilford était sympa lui aussi mais il m'a pris le chou, trop de bons sentiments laissent pas forcément sur le carreau. Qu'il s'en achète une paire (l'histoire de sa première fois quoi, kitch à mort). La suite ? On verra.

Note : 4/10. En bref, un épisode qui rognait sur le débile et la découverte d'une Mina bluffante.

Commenter cet article