Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Once Upon a Time in Wonderland. Saison 1. Pilot.

11 Octobre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-10-11-03h40m08s170.png

 

Once Upon a Time in Wonderland // Saison 1. Episode 1. Down the Rabbit Hole (Pilot).


Créée par Adam Horowitz, Edward Kitsis, Jane Espenson et Zack Estrin, Once Upon a Time in Wonderland s'inspire du mythique Alice au Pays des Merveilles de Lewis Carroll. A l'instar de Once Upon a Time, cette série mélange également les contes (notamment en incluant dans son histoire Cyrus le génie au fond de sa lampe magique) ce qui m'a un tantinet dérangé. J'aurais bien aimé que Once Upon a Time in Wonderland soit du même acabit que Alice (Syfy) et malgré quelques bonnes idées, globalement ce premier épisode est un peu ronronnant. J'ai été légèrement déçu par le fait que ce magnifique univers ne soit pas assez bien exploité. Le pilote se concentre en grande partie sur l'histoire d'amour entre Alice et Cyrus ce qui donne tout un tas de moments particulièrement gênants. Je pense notamment à cette scène au bord d'une falaise au milieu de l'épisode avec cette stupide demande en mariage qui tourne au fiasco avec l'arrivée de Red Queen. Je ne dis pas que Once Upon a Time in Wonderland n'est pas ambitieuse car même si je ne suis pas fan des VFX, globalement c'est l'histoire qui compte (comme le disait si bien Jennifer Morrison pour défendre la série mère).

Dans l'Angleterre victorienne, Alice, une jolie jeune femme, raconte à qui veut l'entendre l'existence d'un autre monde de l'autre côté d'un terrier de lapin. Chat invisible, cartes à jouer vivantes sont parmi les nombreuses merveilles de ce nouveau lieu magique...
vlcsnap-2013-10-11-03h14m33s145.pngL'univers du pays des Merveilles est tellement riche qu'il laisse imaginer que l'on puisse avoir droit à une série du même acabit, flirtant entre les diverses intrigues avec une certaine aisance. Sauf que malheureusement on ne peut pas dire que tout soit aussi intéressant que prévu. J'ai bien aimé l'introduction avec Alice qui est de retour chez elle et qui découvre que ses parents l'ont cru morte. Sans parler de cette histoire qui débute à Storybrooke pour le Knave of Hearts (incarné par Michael Socha - vu précédemment dans Being Human version anglaise -). J'étais alors confiance. Et puis au beau milieu de l'épisode on fait échapper Alice d'un asile psychiatrique. En soi il y a tout de même pas mal de bons moments ici et là mais ce n'est pas suffisant pour faire oublier l'introduction foireuse où l'on s'ennui terriblement. Il y avait de quoi faire pourtant avec le lapin blanc (dont la voix est assurée par John Lithgow - Dexter -). La seconde partie de l'épisode se concentre sur le retour d'Alice à Wonderland.

Michael Socha est plutôt bon et l'alchimie avec Sophie Lowe fonctionne suffisamment bien pour donner envie d'aller au bout de cette petite aventure. Le début dans le chamallow était plutôt drôle bien qu'un tantinet ridicule. Disons que cela ressemble à quelque chose que l'on pourrait voir dans un dessin animé. Etant donné que j'aime bien Once Upon a Time, j'espère que la suite de Once Upon a Time in Wonderland sera beaucoup plus convaincante que cette mise en bouche plutôt décevante. Sophie Lowe est le véritable point fort de ce premier épisode. Elle incarne l'héroïne avec beaucoup de finesse. Elle en devient alors touchante. Certainement pour cela que l'alchimie fonctionne avec le Knave of Hearts. On ne voit pas suffisamment de la Red Queen pour réellement voir ce qu'elle peut apporter à l'histoire en dehors de celle que l'on connait déjà (et je regrette presque Kathy Bates qui incarnait une Queen of Hearts particulièrement jouissive dans la série mère). Il y a également Jafar (incarné par Naveen Andrews) qui promet d'être un personnage intriguant si la substance est là et puis le Chat du Cheschire toujours aussi effrayant avec ses ronrons aussi forts que des moteurs de camions.

Note : 5/10. En bref, cette mise en bouche est assez décevante mais aussi passionnante. Si l'on met de côté les horribles effets spéciaux (comme avec la série mère) il y a quelques bonnes idées. Le casting quant à lui est plutôt convaincant mais il va falloir rogner sur les scènes particulièrement ennuyeuses que ce pilote nous délivre.

Commenter cet article

Thomas 12/10/2013 01:24


Je vais continuer la série parce que je suis fan de la série mère, mais pour le moment c'est pas le top, c'est pas nul non plus, mais nettement moins bien que Once Upon A Time. Les décors de la
série mère sont nettement mieux fait, sauf lles épisodes à Wonderland oùils étaient baclés, comme dans cette série-ci..


Et sinon petite correction: dans la série mère, la Reine de Coeur était Barbara Hershey et pas Kathy Bates..

shibo27 12/10/2013 01:00


J'ai plutot bien aimé ce pilote même si je vois pas trop comment ils vont réussir à tenir plusieurs épisodes avec cette histoire. Les 2 héros, Alice et Will, sont sympathique.


Par contre, les décors... Qu'est que c'est moche !! C'est même pire que dans la série mère. Ou alors c'est l'impression que j'en ai car toute l'histoire se passe au pays des merveilles. Des
scènes paraissent du coup ridicules. Seul le chat est réussi.


J'espère réussir à faire abstraction par la suite mais pas sure d'y arriver.