Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Once Upon a Time. Saison 1. Episode 11.

30 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Once Upon a Time

27742962842720341619.jpg

 

Once Upon A Time // Saison 1. Episode 11. Fruit of the Poisonous Tree.


Après un épisode centré sur Mary Margaret / White Snow et David / Prince charming la semaine dernière, cette fois c’est sur Sydney que l’on s’arrête afin de comprendre comment il est devenu le Miroir magique finalement. Ce que j’ai aimé avec cette histoire c’est que le scénario est assez intelligent pour connecter l’histoire de Sydney au génie d’Agrabah à Storybrook, celui qui sort de cette lampe polie et surtout,  ce qui permet de rappeler les 1001 nuits. Une grosse pirouette que j’ai trouvée bien intéressante car elle permet de jouer de façon malicieuse avec les contes de fées et de ne pas respecter à la lettre les plus classiques d’entre eux. Donc dans le monde des contes, à Storybrook, il est le génie d’Agrabah qui va rencontrer le roi Leopold, père de Snow White et sa femme… Evil Queen. Le génie va donc croiser le chemin du roi et lui demander ce qu’il désir sauf qu’il a tout ce qu’il faut pour être comblé et va donc lui souhaiter d’être libre. Libérer le génie de ses chaînes qui le lient à cette lampe. J’aime bien le personnage qui va très vite se rencontre compte que Evil Queen est vraiment méchante et qu’il est tombé dans son piège le plus vilain de tous. Mais en faisant son dernier vœux, restant encore dans la lampe, et en demandant à être pour toujours aux côtés de Evil Queen, il va se retrouver emprisonner dans le fameux Miroir Magique…

 

J’ai beaucoup aimé l’histoire que l’on nous développe dans le conte cette semaine. D’un côté Richard Schiff (A la Maison blanche) incarne un roi très charismatique et surtout très bien dans la peau. Mais aussi parce que l’histoire trouve une bien belle pirouette pour retomber sur ses pattes. Surtout que Evil Queen apparaît sous un jour tout autre quand on la voit au début de l’épisode dans les bras du roi. Elle est gentille finalement, mais aussi esseulée de sa relation avec son roi adorant sa fille Snow White et délaissant sa femme, la reine. L’épisode tente donc de nous faire comprendre avec pas mal de compassion (pour éviter que l’un des bords du récit ne prenne plus l’eau que l’autre à mon avis) pourquoi Evil Queen en veut autant à Snow White… Tout simplement à cause d’un amour qu’elle n’aura jamais eu… par sa faute à elle. Du côté de Storybrooke l’histoire est également passionnante. Regina joue là aussi à la manipulatrice acharnée. Alors qu’elle a manipulée les sentiments du génie à Storybrook pour qu’il tue par amour pour elle le roi Leopold, elle va manipuler Sydney afin qu’il infiltre finalement l’amitié d’Emma (ceci servant de cliffangher à l’épisode. On nous révèle que finalement Sydney est toujours du côté de Regina et qu’il n’a pas l’intension de la lâcher. Il faut dire qu’il est le Miroir magique aussi… donc bon).

11032411631022849395.jpg

Regina a une emprise certaine sur Emma. Elle va lui faire la morale, notamment sur la loi qu’elle ne doit pas enfreindre maintenant qu’elle est shérif, qu’elle doit également être quelqu’un de responsable vis-à-vis d’Henry (notamment avec ce château), … Afin de trouver enfin quelque chose à donner à Emma, Sydney va venir la voir avec quelque chose : Regina volerait de l’argent de la municipalité pour se construire une maison dans les bois. Sauf que personne n’est fourbe et on comprend tout de suite qu’il va y avoir anguille sous roche. Et c’est effectivement le cas puisque Regina s’est jouée de Emma afin qu’elle devienne moins puissante à Storybrooke et que Regina puiss retrouver sa stature de femme forte perdue à cause d’Emma qui apparaît comme la sauveuse d’une ville tout de même. D’ailleurs en parlant de ville, j’adore comment des « petites villes » arrivent toujours à tout avoir… Ca force l’admiration que l’économie descendante du pays n’ait pas touché la belle Storybrooke (même si elle n’existe pas sur les cartes…). Même si l’histoire est simpliste et qu’elle mène à l’éloignement (encore une fois) logique de Emma et de son fils Henry, l’ensemble était très divertissant et on ne peut qu’apprécier ce que l’on a sous les yeux.

 

Sydney va donc devenir « ami » avec Emma, tout en la trompant avec Regina. Alors que Emma aurait pu accepter la proposition de Mr Gold afin qu’il puisse l’aider et la conseiller (je pense d’ailleurs que Mr Gold n’en veut pas à Emma, juste à Regina et toutes les méchantes personnes de ce royaume), elle la décline. Dommage, voilà une opportunité qu’elle aurait pu saisir sans problème. L’épisode nous offre lors de ses 5 dernières minutes au moins une bonne dizaine de façon de terminer l’épisode. Je n’avais pas vu le temps qu’il me restait d’épisode et finalement, je me suis rendu compte que pendant cinq minutes j’avais cru voir l’épisode s’achever à plusieurs reprises. Signe d’une efficacité des rebondissements pouvant donner lieu à des cliffangher mais aussi faiblesse car la série casse déjà peut être toutes les flèches de son arc. La fin nous offre aussi le retour du fameux écrivain de l’histoire qui a maintenant en sa possession le livre d’Henry. Je ne sais pas trop ce qui va se passer mais cela peut devenir très passionnant si les scénaristes lui donne un peu plus d’envergure et rapidement. Au final, cet épisode apparaît comme une chance pour Giancarlo Esposito de pouvoir enfin jouer un peu plus que de n’être qu’une simple tapisserie. Son personnage est sympathique même si Giancarlo nous a habitués à un jeu tellement vicieux et excellent dans Breaking Bad que tout ce qu’il pourra faire maintenant sera fade.

 

Note : 7/10. En bref, un sympathique épisode suivant l’histoire de Sydney / le Miroir Magique avec attention moyennant une trame toujours aussi limpide entre Emma et Regina.

Commenter cet article

juliab15 10/02/2012 15:32


Bon je viens juste de rattraper mon retard en regardant ce onzième épisode. Et je maintiens ce que j'ai dis lors du premier, c'est une très bonne série familiale et sans être un coup de coeur,
j'aime la suivre . Et j'adore Regina ^^  c'est limite si je ne regarde pas pour suivre juste ce personnage et connaître son passé dans le conte de fée. D'ailleurs je suis pour la grande
méchante de l'histoire. J'aime bien Emma et le petit Henry et les autres persos, mais ils me fatiguent avec leur notion d'honneur d'intégrité et blablabla ... Regina est tellement plus
charismatique, donc oui, j'affirme haut et fort que je suis dans le clan de Regina XD  pour l'instant mon épisode préféré reste celui du chasseur (le 7 je crois) j'ai apprécié le fait
d'avoir tué le personnage, fallait osé et puis , j'ai adoré les face à face entre la reine et le chasseur dans le monde du "conte de fée"


 


(et pour en revenir à l'épisode, moi aussi j'ai aimé le fait d'intégrer le génie à l'histoire, les élements sont bien connectés et tiennent la route)