Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Once Upon A Time. Saison 2. Episode 17.

18 Mars 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Once Upon a Time

once-upon-a-time-lana-parrilla.png

 

Once Upon a Time // Saison 2. Episode 17. Welcome to Storybrooke.

 

J'avais hâte qu'un jour Once Upon a Time nous parle du moment où Storybrooke est né.  Pour cela, l'épisode revient donc vingt huit ans en arrière, au moment où la malédiction changea l'histoire. Sauf que pendant ce temps, Kurt Flynn et son fils Owen étaient en train de camper non plus de ce qui serait par la suite Storybrooke. Bien que j'ai trouvé cette histoire un tantinet dispensable, le twist final permet surtout de voir que les scénaristes ont un esprit assez tordu tout de même. En effet, Owen est n'autre que l'homme qui a récemment eu un accident de voiture et qui est donc parti à la recherche de Kurt, son père. Surtout que cette histoire secondaire n'était pas suffisamment passionnante à suivre. Ce n'était que des effets d'annonce jusque là. Maintenant on comprend mieux tout ce que la série a mis en place avec ce personnage étranger. Il n'était pas là par hasard. Et c'est d'un côté dommage car cela prouve qu'une seule chose : que tout est prévu depuis le début et qu'il n'y a aucune place pour la surprise. Enfin, ce n'est pas non plus décevant car j'ai hâte de voir comment il compte se venger.

Pour revenir à la création de Storybrooke, les fans seront content de retrouver notre bon vieux shérif. J'aime bien ce personnage et j'étais tellement déçu qu'il meurt dans la saison précédente. Même si ce n'est qu'un retour pour un épisode, j'ai pris un malin plaisir à le voir une fois de plus être contrôlé comme une marionette par une Regina chuchotant à son coeur (c'est quand même très débile comme truc mais amusant). Pas de Storybrook cette semaine. Le monde des contes est donc oublié ce qui permet aussi d'éviter d'avoir trop de fonds verts dans un seul épisode. Pour en revenir à Regina, maintenant que sa mère est morte, c'est une page qui se tourne à la fois pour la série mais aussi pour Regina. Elle cherche à se venger et un sort pourrait bien l'aider à avoir tout ce qu'elle veut, sauf qu'il y a un prix et celui ci c'est bien évidemment de se rendre compte que Mary Margaret est devenue docile. Enfin, en apparence car son coeur prouve qu'une part sombre se cache en elle et ne cesse de grandir. C'est ce qui excite Regina et qui lui donne envie de poursuivre ses tours de passe passe.
once-upon-a-time-sherif.pngSi l'épisode joue astucieusement avec les sentiments de Regina, c'est aussi grâce au talent de Lana Parrilla que l'on doit cette réussite. L'actrice s'en sort suffisamment bien pour apporter une dose de bons sentiments bien équilibrés à Once Upon a Time. La série en avait bien besoin. D'une part pour faire le deuil de Cora, mais aussi d'autre part pour en faire tourner une page. J'aime voir Lana Parrilla jouer la nuance entre émotions et folies, et elle s'en sort royalement. C'est d'ailleurs même elle qui sauve en grande partie le face à face qu'elle a avec Mary Margaret que je trouve assez niaise. Elle qui a toutes les cartes en main pour devenir une vraie méchante reste dans son coin et attend que le temps fasse sa route. C'est dommage car j'aurais tellement aimé voir une confrontation entre les deux personnages qui soit de bien meilleure facture. Le problème vient des scénaristes qui ne semblent pas savoir quoi faire des Charming pour le moment. Il va falloir accélérer tout ça. Et vite.

Finalement, je garde un souvenir assez étrange de cet épisode de Once Upon a Time. D'un côté les émotions exacerbées de Regina foisonnent et offrent alors au téléspectateur le deuil qu'il attendait de la part du personnage. D'un autre côté nous allons revenir aux sources et plus particulièrement à la création de Storybrooke. Encore quelque chose de très intéressant mais qui aurait surement gagné à être un peu plus mystérieux. Car au delà du twist final de l'épisode, finalement Once Upon a Time n'ajoute pas grand chose. L'étranger Storybrooke pourrait donc être la prochaine ligne de conduite de la série (en dehors de cette histoire de face à face que Once Upon a Time nous prépare entre Regina et Mary Margaret).

Note : 7/10. En bref, de belles idées et surtout un joli twist, malgré quelques défauts la nuance est là et parvient à offre au téléspectateur ce qu'il est venu chercher.

Commenter cet article

Cilou 18/03/2013 14:46


Heureusement que Lana Parilla est là en effet. Elle porte l'épisode à elle seule.


Je n'ai pas vraiment adhéré au jeu de Ginnifer Goodwin. Quand les Charming riment avec boring ...