Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Once Upon a Time. Saison 3. Episode 14.

24 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Once Upon a Time

vlcsnap-2014-03-24-16h47m11s104.jpg

 

Once Upon a Time // Saison 3. Episode 14. The Tower.


Centrer un épisode de Once Upon a Time sur Charming c’est prendre un risque. Disons que même si j’aime bien Charming, j’ai tendance à trouver le personnage légèrement fade par moment. Cela vient probablement du jeu de l’acteur puisque tout ce qui lui est donné à jouer n’est pas nécessairement mauvais. C’était tout de même une opportunité intéressante afin de l’éloigner de Snow et de voir ce que Charming peut faire de son propre chef dans Once Upon a Time. « The Tower » cherchait également à mettre en avant Raiponce ou Rapunzel pour les plus anglais d’entre nous. Si l’épisode n’était pas toujours très juste dans sa manière de faire les choses, l’ensemble était plutôt correct dans son ensemble. Disons que dans les flashbacks, nous apprenons à côtoyer un Charming paralysé par la peur. Car il a peur de ne pas avoir le rôle de père qu’il n’a pas eu avec Emma avec ce nouvel enfant. La scène où Charming danse avec sa fille, Emma, était assez mignonne et pleine de symboles. On sent que Charming a du mal à se faire à l’idée d’avoir abandonné sa fille même si au fond c’était la meilleure chose à faire. Le but est donc de nous faire plonger dans la psychologie de Charming et le fait que le personnage, malgré les apparences, ne va pas si bien que ça.

L’idée est très bonne mais l’exécution est un peu moins bien finie. Disons que les scénaristes ne savent pas toujours comment organiser l’équilibre entre les sentiments et le rythme de l’épisode en plus même. Cet épisode était aussi assez sombre dans le sens où le sujet qu’il exploite n’est pas très joyeux. Bien au contraire, je dirais même que c’est assez horrible. Rapunzel de son côté est paralysée par l’idée de faire face à ses parents. Le parallèle avec Charming est un peu simpliste mais fonctionne suffisamment pour créer un environnement propice aux bons sentiments. Car Once Upon a Time sait généralement très bien s’y prendre quand il s’agit d’émouvoir. Même si je n’ai pas verser de larmes (il ne faut pas pousser non plus), j’ai tout de même eu plus ou moins ce que j’attendais d’un épisode sur Charming : que l’on nous montre ses faiblesses. C’est important. Pour ce qui est de Zelena et Rumple, je dois avouer que je suis emballé par l’alchimie qu’il y a entre les deux personnages. Même si Rumple a plus ou moins changé au fil des saisons, cela reste l’un des grands personnages perfides de Once Upon a Time. Et il restera toujours comme ça, peu importe combien sa relation avec Belle l’a attendri.
vlcsnap-2014-03-24-16h20m09s10.jpgZelena est quelqu’un de perfide comme je peux apprécier les vilains de Once Upon a Time. Sa rencontre avec Snow était assez jouissive en elle-même et je dois avouer que je ne m’attendais pas nécessairement à ce que l’histoire évolue de la sorte. Pendant ce temps, Hook, Regina, Emma et Charming sont à la recherche de la fameuse… Wicked Witch. Forcément qu’elle est sous leur nez et qu’ils vont la rater. Cet épisode de Once Upon a Time était donc avant tout fait de mystères, de mythologie et de références aux contes comme tous les fans de la série peuvent en attendre. Mais il manque aussi un peu plus d’évolution des intrigues. C’est bien beau de faire un épisode aussi malin d’un côté mais de ne pas faire avancer trop les choses de l’autre. Cela doit être donnant-donnant. C’est en tout cas mon avis. Finalement, je pense que l’on peut dire que tout est une question de temps avant que Zelena fasse des vagues à Storybrooke et j’aimerais bien que l’on se concentre un peu plus là dessus que sur tous les flashbacks qui l’on nous sert depuis le retour de tout le monde au point de départ.

Note : 6/10. En bref, pas mal sans être totalement réussi non plus.

Commenter cet article

Miyaki 25/03/2014 15:07


J'ai beaucoup aimé cet épisode. Effectivement, Charmant a toujours été un personnage un peu fade, lisse et trop parfait mais étant donné qu'il devait mourir dès le premier épisode, on peut dire
qu'il s'en sort bien.


La scène d'intro avec Emma est très révélatrice et permet d'imaginer un peu à quoi elle pourrait ressembler si la malédiction n'avait jamais été déclenchée. 


L'idée de la peur est bien exploitée, mais même si j'ai été contente de voir Raiponce, j'ai été déçue de son exploitation. (Bon déjà, elle m'a plus fait penser à Tia, même si avoir une princesse
de couleur est quelque chose que j'adore, elle m'a plus rapprochée des grenouilles que de la tour :)) Car en réalité, elle n'a été qu'une excuse dans cet épisode. Il fallait quelqu'un pour
exploiter la racine de la peur et c'est tombé sur elle. Ils auraient pu choisir un personnage déjà existant (robin pourquoi pas) et la garder pour une intrigue plus appuyée. Car la séquence où
elle retrouve ses parents est...d'un kitch ! C'est dommage de voir que la série peut toujours retomber dans certains travers alors qu'ils sont capables d'écrire des intrigues plus solides. 


Je suis par exemple très intriguée par le plan de la sorcière. Que cherche-t-elle à faire ? La seconde partie de la saison est à mon sens, bien meilleure que la première et n'engage que du bon
pour la suite. A condition qu'ils ne se plantent pas.