Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Orange is the New Black. Saison 1. Episodes 6 et 7.

21 Juillet 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-07-21-12h44m13s21.png

 

Orange is the New Black // Saison 1. Episodes 6 et 7. WAC Pack / Blood Donut.


Netflix c'est un peu comme le sucre finalement, la plus grosse drogue du monde. Le fait qu'ils nous tentent avec des saisons complètes d'un seul coup m'énerve car j'ai aussi d'un autre côté envie de déguster. Sauf que c'est une telle incitation au binge-watching qu'au final, je commence à tellement saliver que je finis par succomber. Orange is the New Black c'est un tel délice que j'ai envie d'enchainer les épisodes. J'avais déjà envie de le faire avec House of Cards mais j'ai tenu le choc car pendant ce temps il y avait d'autres choses à voir et à rattraper. Là c'est l'été et Orange is the New Black est un peu devenu une sorte de refuge. Ces deux épisodes étaient bons, mais une fois n'est pas coutume. En effet, je trouve cette série si charmante que j'ai toujours envie d'en voir encore un peu plus. "WAC Pack" va dans un premier temps nous amener sur le terrain d'une sorte d'institution de la prison. En effet, un conseil de prisonniers existe afin de faire des demandes à la hiérarchie (des coussins supplémentaires, une sauce italienne, etc.).

Sauf que voilà, tout cela ne se déroule pas de la meilleure façon… Et si Piper tente de s'éloigner le plus loin possible de ces histoires, son nom va être élu de façon très douteuse. Je me demande réellement ce que cherche Healy avec elle. Je trouve qu'il est très ambigu. D'un côté j'ai envie de croire qu'il tente de la pousser afin qu'elle puisse être quelqu'un de puissant dans la prison et fasse régner un certain sentiment de plénitude pour tout le monde, mais d'un autre côté, la fin de "Blood Donut" me laisse assez pantois. Je me demande du coup ce que Orange is the New Black a encore dans ses poches afin de nous séduire. Les intrigues sont maintenant toutes plus ou moins installées, ce qui permet de se concentrer sur les relations que les uns entretiennent avec les autres. Notamment celle de John Bennett et sa prisonnière préférée. Je trouve cette relation assez touchante (bien que la petite pipe était à mon sens un peu trop). La série s'amuse donc avec cette relation, pendant que Pornstache continue de faire régner sa loi de la fellation. Ce dernier est toujours aussi dégoutant mais au fond ce n'est pas un problème car cela me fait beaucoup rire.
vlcsnap-2013-07-21-12h51m17s166.pngPablo Schreiber, que l'on avait déjà vu dans le rôle de Demetri Ravitch dans Weeds est ici un ressort comique efficace. Je sais que certains n'aime pas ce personnage et bien que ce ne soit pas quelqu'un que j'apprécie, il est au moins drôle. Jenji Kohan s'est amusée à créer un personnage aussi pervers que cinglé. Durant "WAC Pack" va également revenir l'histoire du téléphone. Une des prisonnières envoie des photos de son vagin à l'extérieur et forcément, Healy doit trouver qui. Ce n'est pas façon étant donné que personne ne va jouer la balance. Cependant, Healy a un atout dans sa manche : Piper. Dans "Blood Donut" il va tenter de la soudoyer. En échange du téléphone et du nom de la prisonnière qui l'utilise, il pourra lui accorder ce qu'elle veut. Mais Piper est bien plus perspicace que ça, et ne va pas tomber dans les combines de Healy. La fin de l'épisode nous prouve aussi à quel point Healy peut être vraiment en colère qu'elle ait ce qu'elle veut, même sans avoir besoin de lui. Si Healy pouvait sembler être quelqu'un de sympathique au premier abord, finalement c'est peut être le plus vilain de tous.

En tout cas, il est sadique et s'amuse avec ses prisonnières de façon plutôt efficace. Par ailleurs, Claudette va enfin sortir de son trou afin de commencer à s'intégrer. Je me demande si Piper n'y est pas pour quelque chose. Cette dernière à dû lui faire comprendre que finalement cela ne servait à rien d'être ronchonne alors qu'au fond elle pourrait profiter du groupe et faire passer le temps plus rapidement à sa façon. Orange is the New Black n'oublie pas pour autant Alex Vause, incarnée par Laura Prepon. Durant les deux épisodes nous allons avoir droit à une scène de paix (j'ai trouvé ce moment assez mignon, peut être avec un potentiel retour du couple vedette du passé) et les flash-backs qui sont également là pour nous montrer à quel point elles ont pu s'aimer par le passé. Je ne sais pas si cette trêve entre les deux pourra durer, et surtout si elles vont réellement avoir des interactions plus longues dans le futur, mais je suis content. Etant donné que j'aime bien Laura Prepon, je ne suis pas contre ce petit développement.
vlcsnap-2013-07-21-13h45m27s155.pngDe son côté, Larry se rend compte qu'il est bloqué dans une vie sans sa femme, et qu'il se sent donc terriblement seul. Notamment quand il dit que Piper pourrait envoyer une photo de son "tutu" à Larry afin qu'il puisse se vider les baloches. Je trouve ça répugnant et même si c'est dit sur le ton de la rigolade, on sait pertinemment que Larry voudrait bien voir ce genre de photos. La petite discussion qu'il va avoir dans "Blood Donut" avec cette serveuse était logique et permet là encore de faire évoluer les choses hors de la prison. Je me demande si Larry pourra rester fidèle à sa femme pendant qu'elle va tirer son temps. C'est difficile à savoir, mais pour le moment je trouve que les choses sont faites de façon plutôt ingénieuses. Nous allons pendant ce temps dans "Blood Donut" en apprendre un peu plus sur ce qui a amené Poussey en prison. Nous découvrons qu'elle était une athlète de haut niveau et qu'elle était celle qui détenait le record de vitesse dans son lycée. Sauf que son destin va basculer quand elle va se retrouver dans un gang du quartier d'où elle tente de sortir. Terrible, d'autant plus qu'au fond cela donne encore plus envie de serrer Poussey dans ses bras.

Quelques scènes viennent pendant ce temps agrémenter ces deux épisodes de Orange is the New Black avec de l'humour (la battle de danse par exemple), et l'on n'oublie pas pour autant la place de Red (j'aime toujours autant ce personnage). Maintenant, je me demande donc comment tout va évoluer, surtout avec le cliffangher de l'épisode 7 qui laisse à penser que Healy pourrait maintenant avoir envie de mener la vie dure à Piper après avoir tout fait pour l'aider et lui faire comprendre que c'est à lui qu'elle devait demander des choses (et non pas à ses collègues).

Note : 7/10 et 8/10. En bref, deux très bons épisodes encore une fois. On s'amuse, on est aussi touché et "Blood Donut" apparait comme l'un des meilleurs épisodes de la saison jusque là.

Commenter cet article

delromainzika 21/07/2013 21:52


Oui forcément ^^

julien 21/07/2013 21:41


c'est une facon de parler. on sait depuis le début qu'elle ne sortira pas de sitot! D'aillleurs c'est le petit côté
prévisible de la série que j'aime le moins.

delromainzika 21/07/2013 21:30


Ouais je sais bien mais c'est le "elle ne sortira jamais de prison" qui m'a fait tiquer ^^

julien 21/07/2013 21:17


non à vrai dire il y a un bon suspence, mais sa peine doit etre rallongée sinon il n'y a plus de serie...

delromainzika 21/07/2013 20:46


Donc en gros tu viens de me spoiler la fin de la saison ... :/