Critiques Séries : Orphan Black. Saison 1. Episode 7. Parts Developed...

12 Mai 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-05-12-16h16m40s167.png

 

Orphan Black // Saison 1. Episode 7. Parts Developed in an Unusual Manner.


"Where is the sheep ?" - Durant tout l'épisode je me suis demandé de qui pouvait bien t-elle parler ? Et l'on découvre à la fin de l'épisode qu'il s'agit d'Olivier qui a une malformation génétique dans le dos que l'on pourrait plus communément appeler une queue. Littéralement oui. Vous m'imaginez en train de déguster un somptueux goûter, et puis voir ce genre d'image. J'ai tout de suite eu envie de rendre le tout. Surtout quand l'on voit notre ukrainienne favorite et complètement folle la couper sans vergogne. Je me demande ce que Orphan Black pourrait bien nous réserver encore dans le genre dans les prochains semaines car je dois avouer que ce n'est pas de la tarte pour le moment. Il se passe bien évidemment encore tout un tas de choses dans cet épisode et ce n'est pas une sinécure que de tenter d'être alerte à tout ce qu'il peut bien se passer. Cette série enchaine donc les mystères, et les révélations tout en continuant également de développer des relations plus personnelles entre les personnages.

Dans un premier temps vis à vis de Sarah et de Paul. Maintenant que les deux savent qui est qui, bien évidemment que les choses sont différentes et surtout que Paul est bien plus protecteur vis à vis de Sarah. Je ne trouverais pas étrange que les deux s'aiment finalement plus que l'on ne pourrait le penser. Et puis question sexe cela avait l'air d'être l'extase d'après ce que je comprends. Même Félix voulait apparemment en goûter un bout de Paul "Ok I was following you. I thought you wanted a blowjob". Ironiquement bien évidemment. Les choses évoluent donc dans une direction assez inattendue dans cet épisode alors que Olivier et ses hommes se rendent compte que ce n'est pas Beth qui vit sous le toit de Paul mais quelqu'un de différent. Qui lui ressemble, une une jumelle, mais quelqu'un d'autre. Olivier est un méchant assez perspicace qui nous offre une toute nouvelle dimension dans Orphan Black. La série gagne alors des points avec un personnage aussi cinglé dans sa tête (quand l'on voit la tête de sa boite de nuit pour des gens qui n'ont plus rien à perdre, franchement…).
vlcsnap-2013-05-12-16h22m51s40.pngTatiana Maslany nous prouve encore une fois qu'elle est une actrice beaucoup plus talentueuse que l'on ne pourrait le croire. Elle se met dans la peau de tellement de personnages dans un seul et même épisode. Surtout qu'elle doit parfois même se faire face. Notamment lors de la scène entre notre cinglée préférée et Sarah. Helena est un enjeu intéressant de la série bien que pour le moment elle se répète un peu trop dans sa manière de faire les choses. Je suppose que ce qu'il s'est passé avec Olivier pourrait très bien changer la donne. Mais ce n'est pas tout, Olivier a aussi demander à ce que Paul soit tuer. J'espère que Sarah aura le temps de le sauver car Orphan Black sans Paul, ce serait quand même un peu moins sympathique à regarder cette série. Pendant ce temps, Art va découvrir que les empreintes de la Jane Doe sont celles de Sarah Manning, une jeune fille qui ressemble à… Beth. Tout cela nous laisse à penser qu'il va très rapidement faire des connexions avec tout ce qu'il s'est passé durant ces derniers épisodes.

Il faut que cela se fasse assez rapidement à mon humble avis pour que le tout évolue aussi dans une bonne direction et que l'on n'est donc pas à s'ennuyer. Cosima de son côté va dans un premier temps faire la rencontre de notre homme mystère (et grand manitou). Je suppose que tout cela fait partie d'un plan intéressant et Cosima va aussi nous révéler ses penchants lesbiens avec Delphine. Cette dernière va donc devoir se plier aux demandes de celle qu'elle doit surveiller. J'ai trouvé ça assez cocasse et un tantinet inutile mais finalement, pourquoi pas. Encore une fois, il se passe donc une tonne de choses dans cet épisode, et Sarah va même avoir le temps de rendre visite à sa fille. Autant dire que ce drama est à la fois riche et cinglé, qu'il parvient à rendre le tout si fluide que l'on ne voit pas le temps passer. Cet épisode aurait pu être un peu plus sympathique certes, mais en tout cas je ne parviens pas à détester cette série (et je n'ai pas envie de détester non plus d'ailleurs).

Note : 6.5/10. En bref, un bon épisode encore une fois.

Partager cet article

Commenter cet article

Bouteille 12/05/2013


Non non les moutons dont elle parle c'est les autres clones, elle pense qu'ils viennent d'elle du coup c'est juste des moutons

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog