Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Orphan Black. Saison 2. Episode 9. Things Which Have Never...

16 Juin 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-06-15-23h22m55s184.jpg

 

Orphan Black // Saison 2. Episode 9. Things Which Have Never Yet Been Done.


Orphan Black reste une série étonnante et bien souvent encore plus quand la fin de la saison s’approche. A l’instar de l’an dernier, l’avant dernier épisode de la saison nous plonge dans une mécanique qu’il est difficile de cerner au premier abord mais qui rapidement devient sensée et surtout passionnante. Car si l’épisode précédent était peut-être un peu trop pris dans ses petites idées ici et là, cet épisode permet avant tout de retrouver la mécanique de la série et cette manière qu’elle a de nous surprendre d’épisodes en épisodes. La surprise finale par exemple permet de se demander ce qu’il faut attendre de la suite de la série, surtout que la révélation ne manque pas de panache encore une fois. La série nous prouve avec cet épisode avant tout que le temps est une donnée importante dans la série et notamment car il ne reste plus beaucoup de temps. Il faut donc arrêter de parler et agir. C’est aussi le but de la série et de ce qu’elle nous raconte. On ne peut pas rester statique de toute façon, ce serait tout de même dommage. TJ Scott, le réalisateur de l’épisode parvient donc à mettre en avant toutes les thématiques de la série avec pas mal d’originalité, tout en cherchant également à nous surprendre visuellement.

Car l’expérience de Orphan Black ne se vit pas uniquement au travers du jeu des acteurs/actrices ou encore du scénario mais également du point de vue de la mise en scène réellement réussie. Elle nous plonge dans une ambiance des plus folles mais aussi émotionnellement forte. Car le but avec Helena par exemple est avant tout de nous donner envie de compatir. Si le futur du personnage est assez flou pour le moment, je pense qu’il y a encore beaucoup de potentiel par rapport à ce que la série a pu faire avec elle. Il y a tellement de choses malsaines avec le personnage se retrouvant enfermé dans cette ferme. On se croirait dans la colonne faits divers de Ouest France. Mais pour en revenir à Helena et accessoirement les enfants Prolethean, il y a quelque chose d’ambitieux là dedans qui permet de voir autre chose que ce que l’on avait pu voir au début de la saison. Elle est donc exploitée à des fins différentes ce qui rend le spectacle tout aussi jouissif à mon humble avis. Elle a aussi eu beaucoup de choses à jouer dans cette saison. Peut-être car c’est le personnage préféré des fans de Orphan Black mais aussi car ce personnage est imprévisible et que cela se ressent terriblement bien au fil des épisodes.
vlcsnap-2014-06-15-23h15m35s137.jpgL’aspect plus émotionnel d’Helena traité il y a de ça quelques épisodes était une autre des belles idées de la série. Je ne pouvais pas demander mieux. Maintenant, la grande question que je me pose c’est qu’est-ce qu’il y a encore à dire autour d’Helena. Je me demande donc dans quelle direction va aller le dernier épisode. Surtout par rapport à Gracie (« I f you don’t want to have my babies, don’t have my babies ») ou encore à Henrik. Mais cet épisode est aussi celui de Rachel. Cette dernière a pas mal eu à faire dans cette seconde saison. C’est l’un des bénéfices de son introduction. La série a développé pas mal de choses autour d’elle. Au début des tas de mystères et petit à petit des clés pour mieux cerner le personnage et donc en apprécier la lecteur que tente d’en faire le scénario. De son côté, Sarah continue d’être plus ou moins au four et au moulin. Que cela soit aux côtés de Kiera ou encore d’autres personnages. Mais ce que j’apprécie le plus encore une fois cette semaine c’est Allison. Mine de rien, ce personnage est devenu l’un des atouts de cette saison 2. J’ai adoré la manière dont elle a grandi au fil des épisodes mais aussi comment elle est devenue cette femme capable de prendre des décisions que personne ne semble capable de prendre autour d’elle. Notamment Donnie.

Les scènes d’Allison dans le garage sont assez jouissive, surtout quand elle se demande avec Donnie ce qu’ils vont faire de Leekie. J’adore car l’on retrouve plus ou moins l’esprit d’un Bienvenue chez les Rozes (avec Jean Dujardin) ou d’un film de ce genre là. Je suis intrigué par ce que la série est en train de construire pour la fin de la saison mais aussi la suite de l’histoire (car il y a encore des tas de choses à raconter avec Orphan Black).

Note : 8.5/10. En bref, encore un très bon épisode de Orphan Black.

Commenter cet article