Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Outsourced. Saison 1. Pilot.

24 Septembre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2010-09-24-16h33m16s74.png

 

Outsourced // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Nouvelle comédie de bureau sur NBC, Outsourced est la nouveauté attendue, elle ne surprend pas mais reste sympathique et joviale. Je trouve que c'est correct sans être tonitruant, je pense que ça manque juste de contenu drôle pour être encore plus savoureuse. Bien que l'histoire soit intéressante il n'y pas de quoi sauter au plafond, car malgré le fait que j'ai plutôt apprécié, j'ai eu l'impression de voir un film avec un début et une fin, pas vraiment de quoi donner envie de revenir semaine après semaine.
Le manager d'une entreprise est envoyé en Inde afin de former les employés du service après-vente qui vient d'être délocalisé là-bas...
Le meilleur dans cette série c'est bien les personnages. Adaptée d'un film du même nom avec Vince Vaughn et Owen Wilson (un film très drôle d'ailleurs), la série reprend une galerie de personnages loufoques et tous plus déjantés les uns que les autres. Tout d'abord Todd Donovan, le héros, joué par Ben Rappaport. C'est le héros charismatique et gentil, doux qui vous accueille à bras ouvert. Il n'est pas méchant, il aime son travail et est au final content d'avoir rencontrer cette culture qui n'était pas si facile a décodé. Le coup de la vache sur le balcon et lui qui sort une blague sur tirer le lait de la vache et Gupta, l'assistant manager qui lui fait une blague sur la culture du steak aux Etats-Unis. C'est tout le long de l'épisode comme ça, on se renvoi les vannes, US vs India.
Dans le reste des personnages ont Manmeet, j'ai adoré la blague de Todd sur son nom, car "man-meat" c'est pas si sérieux que ça. Son prénom était bien trouvé et puis le personnage semble être en idylle face à la culture américaine notamment pour les femmes où l'on peut faire ce qu'on veut même avant le mariage alors qu'en Inde c'est tout le contraire. Bien sûr Outsourced n'échappe pas aux clichés sans être saoulante non plus. C'est suffisamment bien épicé pour être correctement engagé. Des trucs drôles sur la nourriture indienne épicée "Do you hate your own ass ? If you eat that, you'll be crapping yourself for 5 days. Not talking about 2 days, 3 days or 4 days and a little... I'm talking about 5 full days".
Au final, entre les objets vendus par l'entreprise de Todd, des objets tous plus débiles les uns que les autres. Tiens, quelque uns : le gui en ceinture pour se faire embrasser (vous avez bien compris où), les seins qui chantent, le chien qui s'accroche à la jambe, le faux vomi, la fausse tâche de sang, le chapeau en morceau de gruyère, le cerf qui chante "Sweet Home Alabama", la tasse à café en forme de toilette, etc... et j'en passe. Voilà, c'était bien débile mais drôle. Au final, Outsourced, avec son plutôt bon générique et ses musiques indiennes était sympathique sans décroché les étoiles. Une sitcom que je suivrais pas forcément de près mais pendant les vacances pour voyager un petit peu.

Note : 5/10. En bref, ça démarre doucement et correctement. Sans être nulle, la sitcom peut devenir encore plus drôle.

Commenter cet article