Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Parade's End. Saison 1. Episode 5.

24 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2012-09-23-21h16m42s139.png

 

Parade's End // Saison 1. Episode 5. Five.
SERIES FINALE


Parade's End est une mini série (sauf que j'en n'avais pas été informé). En tout cas, elle a donc une vraie fin (ce qui réjouira les gens qui veulent se lancer dans l'aventure). Mais ce n'est pas forcément non plus ce que j'attendais de la part de la série. Si la fin est belle et émouvante, je m'attendais à quelque chose de différent. Parade's End reste malgré tout une petite déception pour moi. J'attendais surement trop de la prestation sur vendue de Benedict Cumberbatch (par lui même) dans cette mini série. Christopher n'était pas un mauvais personnage en soit, mais je trouve qu'il ne collait pas forcément à l'acteur. Je m'attendais plus à quelqu'un qui a des principes certes mais avec un petit brin de folie. C'et aussi ce qui fait le charme de Benedict dans Sherlock. Je n'ai jamais vu l'acteur dans une pièce à Londres, et il parait qu'il y est très respecté, et je pense d'ailleurs que sa prestation dans Parade's End doit ressembler beaucoup à ce qu'il peut faire sur scène.

Mais ma déception s'arrête surtout sur le personnage de Christopher qui n'était pas assez développé. Malgré le fait que l'on parle de son détachement au front, de ses problèmes à gérer une équipe, … franchement, j'aurais préféré que Parade's End soit unique. J'ai eu l'impression d'avoir déjà vu Parade's End plusieurs fois alors qu'en général, les séries en costumes ne me donne pas forcément cette impression et Downton Abbey en est la preuve. Je regrette dans ce dernier épisode que Sylvia ne soit pas beaucoup plus présente. Rebecca Hall est la seule chose que je retiendrais vraiment de Parade's End. D'une part parce qu'elle était éblouissante dans ce rôle là, mais également parce que son personnage était fascinant et qu'il a su apporter beaucoup à la mini série. Et pendant ce temps, ce dernier épisode prend le temps de parler des souvenirs de Christopher alors qu'il est au front (j'ai trouvé la mise en scène assez rustique et pas très inspirée).
vlcsnap-2012-09-23-21h05m43s200.pngAu fond, Parade's End est bourrée de défauts de mise en scène de d'écriture du personnage sensé être le héros même de la série. Mais le reste parvient à tenir debout, et Valentine parvient à être un personnage important de l'épisode. Elle revient sur le devant de la scène après l'avoir quitter pendant presque trois épisodes tout de même. Je reste donc sur ma faim et fin avec Parade's End. J'en attendais peut être trop, notamment parce que Benedict Cumberbach avait parler d'une mini série bien plus intéressante et mieux écrite que Downton Abbey sauf que pour le coup, je ne suis pas d'accord (loin de là même). Je suis certain qu'une seconde saison aurait pu traiter de plus de choses de façon plus profonde (notamment autour de Christopher) mais malheureusement nous n'aurons pas cette chance. Ce côté bâclé était aussi l'un des soucis de la mini série. Mais après cet étalage de défaut, je voudrais dire que j'ai tout de même passé un assez bon moment.

Note : 6/10. En bref, une fin parfois trop convenu et peu surprenante. Mais une Rebecca Hall toujours

Commenter cet article