Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Parenthood. Saison 2. Episode 10.

26 Novembre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Parenthood

vlcsnap-2010-11-26-07h44m16s177.png

 

Parenthood // Saison 2. Episode 10. Happy Thanksgiving.


Voilà pour moi le meilleur épisode de Thanksgiving pour une série depuis bien longtemps. Quand j'ai vu l'épisode je suis entrer dans la vie des Braverman. J'avais envie de vivre avec les Braverman, d'être là bas pour Thanksgiving. Je sais pas, comme pris de cette chaleur, j'avais envie de faire des tartes à la courge avec Julia, préparer la dinde avec Camille et Amber, jouer au football en famille, boire une bière avec Zeek, boire un ptit filou tube comme Sydney, couper la dinde comme Crosby, faire une petite "I'm thankful for" avant de manger, etc... Cet épisode m'a vraiment touché.
Je vais commencé par un petit truc qui m'a fait chialé. Quand Camille dit "Merci" à sa petite fille Amber, j'ai trouvé ça tellement émouvant que je n'ai plus m'empêcher d'avoir la larme à l'oeil. Preuve une nouvelle fois que moi, les Braverman c'est un peu comme ma deuxième famille. Oui, vous m'avez entendu. Rarement à la télévision j'ai été pris comme ça. Parenthood l'a fait.
Sans parler des petites intrigues de Thanksgiving. Le patron d'Adam a vendu la société, Sarah ne le sait pas mais il est invité à Thanksgiving chez les Braverman. C'était bien traité et pour une fois je vais sûrement regretter Stephen Baldwin. J'aimais bien son personnage. Dans le reste de l'épisode les petites touches personnelles des scénaristes sont géniales. Il y a un truc de vécu dans les histoires, c'est beau et tellement bien réalisé à l'écran. Sans parler bien sûr de ce casting exceptionnel.
Au final, ce nouvel épisode m'a tellement touché. Je ne sais qu'en penser. Je crois que les Braverman sont ancrés en moi. C'est a chaque moi la même chose : on me prend les tripes, on me les transportes dans un autre montre et c'est avec plaisir que j'en ressors. Enfin, souvent chamboulé plutôt. Cet épisode m'a bouffé de l'intérieur, j'étais comme un poisson dans l'eau, comme si j'étais un Braverman moi même. Quand je regarde un épisode, j'entendre dans mon écran pour n'en ressortir que 40 minutes plus tard. Changé.

Note : 10/10. En bref, voilà un épisode parfait de Parenthood.

Commenter cet article

Gaetan 29/11/2010 20:38



Je suis choqué de voir à quel point ça t'a plu ! 10/10 ? Pour moi, ça restait de la série familiale classique, bien faite oui mais rien ne m'a transcendé. Bon c'est cool pour toi si tu as passé
40 minutes parfaites. :)