Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Parenthood. Saison 2. Episode 3.

30 Septembre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Parenthood

vlcsnap-2010-09-30-18h50m22s83.png

 

Parenthood // Saison 2. Episode 3. I'm Cooler Than You Think.

 

Je suis amoureux des Braverman. Ils me comblent de joie à chaque nouvel épisode. Les intrigues se laissent portées sans être chiantes et forcées. Parenthood est donc une série solide, sur la famille, authentique et bien écrite. C'est soignée et le casting est toujours aussi parfait.
Je vais débuter avec Sarah. Sa fille Amber ne lui parle vraiment plus et elle veut renouée avec elle, elle l'invite alors à un concert "secret" du nouveau groupe de Ben Harper, une adresse que lui a donné le nouveau personnage et intérêt amoureux de Sarah : Kevin Alejandro. Bon, pour le moment il m'a pas fait une très bonne impression, j'ai largement regretté William Baldwin (et pourtant je le déteste ce dernier). Lauren Graham était géniale comme à son habitude. Seconde intrigue, Haddie. Elle se présente pour être la présidente de sa classe, y'a des élections, etc... c'est une tradition américaine et une tradition chez les Braverman. Sa mère Kristina va alors prendre de la place dans cette action de sa fille. C'était à la fois drôle et tellement énorme. Je ne sais pas décrire cet état, en tout cas le duo Monica Potter / Minka Kelly fonctionne à merveille.
Un autre personnage était mis en avant, c'était Joel. Le pauvre petit Joel qui se coltine des intrigues assez réduites depuis le début de la série. Le voilà de retour et avec un gros caillou sur le coeur. Sa femme, Julia a révélée à Adam qu'elle et Joel tentaient d'avoir un autre enfant sauf que Joel voulait que cela reste entre eux deux. On a donc droit à une belle petite scène sympathique, que personnellement, j'ai plutôt bien appréciée.
Dans le reste, Adam qui a des problèmes avec son fils qui semble ne plus vraiment faire attention à ce qu'il lui dit. Max est un personnage assez emblématique, avec ses stikers il me faire rire. C'est la même chose avec Crosby. Il est mignon tout plein en père comblé alors qu'il n'a pas tellement la tête de l'emploi, plus de celle d'un glandeur. Cette fois il est même aller à l'église pour son fils Jabbar, c'était un peu énorme pour lui comme pas surtout quand il devait au début emmené son fils voir un match de baseball. Au final cet épisode était bien bon, un pied presque intégral car rien n'est parfait, tout est perfectible comme dirait Platon.

Note : 7/10. En bref, Parenthood reste l'une de mes petits coup de coeur du moment.

Commenter cet article