Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Parenthood. Saison 3. Episode 18. SEASON FINALE

29 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Parenthood

vlcsnap-2012-02-29-18h28m20s242.png

 

Parenthood // Saison 3. Episode 18. My Brother's Wedding.
SEASON FINALE


Je ne sais pas par où commencer finalement car cet épisode était tellement intense, il regorgeait de moments passionnants et vraiment très émotionnellement forts. Parenthood est une belle série familiale. Je crois que si on avait voulu l'inventer, on aurait pas pu car elle est unique en son genre, on ne peut même pas la copier. Souvent comparée à Brothers & Sisters, j'ai trouvé depuis la seconde saison que Parenthood a su s'affranchir de cette désignation en empruntant un chemin absolument magique : celui de la série familiale parfaite. Clairement, je rêve bien plus de vivre comme un Braverman que de vivre comme un Walker (et Dieu sait que j'adore les Walker aussi). Mais pas autant que les Braverman. Cette famille est tellement réaliste, il y a des choses qui ne trompent pas. Comme toutes ces scènes où tout le monde parle en même temps. On a, grâce à ce procédé, pas l'impression de vivre dans une série mais clairement dans une documentaire d'une vraie famille américaine moyenne qui tente de s'en sortir entre amours, vies professionnelles, enfants, etc…
vlcsnap-2012-02-29-18h28m24s30.png- Le face à face Crosby / Adam. Il y avait un moment très intense de l'épisode où les deux frères vont se retrouver le nez l'un sur l'autre. Crosby ne supportant pas de s'être fait trahi par Adam alors que ce dernier a revu l'investisseur qui veut racheter The Luncheonette pour plusieurs millions de dollars. Du coup, il ne veut plus que Adam soit son témoin lors de son mariage et va faire appelle à Billy, un ami à lui, qui ne sait pas se conduire et qui boit comme un trou. Bref, la scène de face à face lors de l'organisation du mariage était très bonne. Excellente même. Elle a commencée à faire monter la pression autour de l'épisode (il s'agit tout de même du season finale et bien que ce soit le cas, on en a pas l'impression. C'est une autre force de Parenthood, on a jamais l'impression que l'on fait une pause et que l'on revient). Ainsi, la vérité était à lire dans les visages de ces deux personnages. Les deux discours sont absolument magistralement interprétés. Parenthood suit à la lettre ce même procédé que je vous décrivais plus haut. Si beau et surtout percutant. Les scènes sont bien plus intenses. Mais c'est une force propre à Parenthood de toute façon.

- Le mariage de Crosby et de Jasmine. C'était inattendu (oui, j'en pouvais plus, il fallait que ça arrive enfin), et c'est enfin arrivé. Jasmine demandait en mariage Crosby dans l'épisode précédent. Maintenant ils sont sûr de ce qu'ils veulent l'un l'autre et ils veulent se marier au plus vite. Mais ce que je retiens de ça, c'est tout particulièrement la scène du mariage sur fond de musique douce et belle. Mais voilà, pourquoi ils veulent nous faire pleurer à un mariage? (je crois que c'est une manie chez moi avec les mariages de toute façon, dès qu'il y a un peu d'émotions). Dans ma vie je n'ai pas été à beaucoup de mariages et tant mieux, je n'en suis pas fan mais j'aime beaucoup y voir à l'écran comme c'est fait par exemple dans cet épisode. Sans trop en faire, sans extrême. On entend même pas la traditionnelle phrase, tout est fait sous silence, avec la belle musique de gospel derrière. Des choeurs qui donnent du coeur à la scène. Je ne pouvais pas demander mieux. Clairement. Je salue donc les scénaristes et le metteur en scène de l'épisode.
vlcsnap-2012-02-29-18h28m27s62.png- La rupture Mark / Sarah, la demande en mariage de Mark à Sarah. De ce côté là, j'attendais pas non plus que cela se passe de cette façon. J'ai décidé de parler de deux moments également très intenses pour ces deux personnages. Dans l'épisode précédent, Amber faisait part à sa mère du fait qu'elle avait besoin d'elle. Seulement, Sarah s'était engagée à partir à New York avec Mark afin de vivre leur vie et de nouvelles opportunités. Sauf que Sarah se rend compte qu'elle ne peut pas partir et va donc larguer Mark afin qu'il puisse vivre son rêve de son côté. Cette scène, aussi petite soit-elle était tellement touchante. Lauren Graham est une actrice qui me touche toujours autant. Elle est parfaite dans ces rôles de mère. Mais la rupture vient avec une nouvelle surprise. Mark revient faire la surprise à Sarah en venant au mariage. J'attendais la demande en mariage de toute façon quand il a commencé à faire son discours à Sarah et je me disais tout en pleurant "Mais demande lui oui ! Aller, lance toi mince !". Je suis d'humeur impulsive avec mon écran oui. Et voilà, il l'a demandée en mariage. Mais la question est : Mark va t-il devenir régulier la saison prochaine ? Car bon, vu que Jason Ritter est engagé dans un pilote qui a de grandes chances d'être pris…

- La bromance Crosby / Adam. Alors qu'ils se déchirent au début de l'épisode, et que Crosby finit par accepter la proposition, Adam va revenir sur son choix et finalement balancer l'offre et poursuivre l'aventure professionnelle qu'il vit avec son frère. Le discours d'Adam à ce moment de l'épisode m'a apporté tout ce dont j'avais besoin, des larmes de joies. Cette fraternité est tellement belle finalement. Les deux frères peuvent se déchirés, être diamétralement opposés sur beaucoup de choses mais on voit qu'ils s'aiment et c'est ce que l'on peut attendre d'eux finalement. Rien d'autre. Rien de plus. Cette scène se fait aussi tout en légèreté. La série n'en fait pas trop, ni dans la musique ni même dans les paroles. Peter Krause était au sommet de son art, il a truc qui fait que c'est géant voilà. J'adore cet acteur de toute façon, et tout ce qu'il fait (ou a fait).
vlcsnap-2012-02-29-18h29m00s138.png- Drew et Amy font enfin l'amour. On a pas vraiment eu le temps de s'attacher à Amy mais voilà, il était aussi temps de faire sauter la virginité de Drew. Cela commençait surement à le démanger mais cette scène aussi belle soit-elle repousse de plus en plus mon hypothèse que Drew est gay et éloigne donc aussi la possibilité qu'il y ait un personnage gay dans Parenthood. Ce n'est pas tant un problème, c'est juste que les coming out, et les questionnements sur la sexualité (on a encore potentiellement une saison 4 pour la remettre en cause chez Drew, car on ne sait pas encore comment il a ressenti la chose, tout était très évasif finalement), donnent lieux à des moments intenses en émotion et à de jolies réflexions sur l'être humain. J'aurais adoré que Parenthood le fasse car elle a ce truc qui fait que cela aurait pu être génial et splendide.

- Joel et Julia ont enfin l'opportunité d'avoir un nouvel enfant. Alors que leur idée d'avoir un enfant s'envolait avec le départ de l'épisode précédent, on se retrouve avec une scène finale de saison assez intense elle aussi. En effet, Joel et Julia, qui étaient prêts à devenir une famille d'accueil vont accueil un jeune garçon qui doit pas avoir plus de 5 ans et dont la mère est emprisonnée. Le seul truc c'est que à n'importe quel moment les parents peuvent venir reprendre l'enfant (c'est un gros risque surtout ici car la mère est en prison mais si elle sort… bim). Evidemment que je vois venir la suite de cette intrigue, mais c'est intéressant et intriguant. Au final, ce dernier épisode de la saison 3 de Parenthood était excellent. Je n'ai rien à redire dessus si ce n'est qu'il livre ce qu'il fait de larmes, voire même trop. Mes yeux étaient gonflés tellement j'ai pleuré. Maintenant ça va, j'ai pu soufflé et respiré. Et j'espère vous dire à l'année prochaine pour de nouvelles aventures avec les Braverman. Si NBC ne renouvèle pas la série c'est qu'elle n'a pas de coeur.

Note : 10/10. En bref, une parfaite série familiale toujours au sommet de son art...

Commenter cet article

Cilou 29/02/2012 20:17


Cet épisode était une fois de plus intense et riche en émotions.


Les Braverman vont me manquer. NBC va revouveler la série car ce n'est pas possible d'arrêter une série de cette qualité.


Le casting est incroyable , ils sont tous convainquant . Ils sont tous capables d'enchaîner les scènes comiques et dramatiques , c'est ce qui me plaît dans cette série. La réalisation fait que
nous sommes au coeur même de cette famille. J'ai lu que le réalisateur laissait une grande part à l'improvisation , cela se ressent à l'écran.


Bref , longue vie aux Braverman


 


 

delromainzika 29/02/2012 20:09


Pas un moment aussi fort que ceux que j'ai cité pour moi. :/ Désolé.

stephanie 29/02/2012 19:55


pourquoi ne pas avoir parléé d'amber et bob little??? j'avoue que je me suis beaucoup attachéee à cettte histoire...