Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Parenthood. Saison 3. Episode 4.

5 Octobre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Parenthood

vlcsnap-2011-10-06-00h28m25s206.png

 

Parenthood // Saison 3. Episode 4. Clear Skies From Here on Out.


Chaque semaine, je me mets un épisode de Parenthood et la sensation qui m'habite est unique. C'est bien plus qu'une série, j'ai l'impression de vivre avec cette famille chaque jour, de prendre un peu de leurs intrigues et de les mélanger avec ma propre vie. Je suis en fusion complète avec la famille Braverman. Je veux vivre Braverman moi aussi. C'est une famille de cinglés, Drew a raison finalement, mais c'est une famille tellement soudée au fond qu'on ne peut pas ne pas les aimer. C'est tout le contraire, on ne peut que la chérir et la prendre dans ses bras comme un dû, et on le lui rend bien. Parfois la série peut être un peu moins bonne mais elle garde toujours cette même énergique, vivante au fond d'elle qu'on a envie de prendre. Je crois que c'est bon, je peux arrêter de regarder des séries, j'ai trouvé mon fief, c'est Parenthood (d'ailleurs, je me demande ce que la France attend pour sortir les DVD de la saison 2 déjà diffusée par TF1… moi ma DVDthèque les attentes avec beaucoup d'impatience…).

Alors que je n'aime pas Friday Night Lights (tuez moi pas s'il vous plaît), je suis prêt à reconnaître malgré tout que Jason Katims est un scénariste de malade. Il offre à la série (il en a déjà tellement fait) l'un des meilleurs épisodes que j'ai pu voir. J'ai versé tellement de larmes, d'émotions, de sentiments, que cet épisode m'a finalement transcendé. Les diverses intrigues présentées par l'épisode sont tout aussi bonnes les unes que les autres, bien que certains soient plus touchantes que d'autres. Et je vais prendre notamment Drew. Ce personnage oublié depuis le début de la série, prend son envol cette saison et je suis pas contre. Bien au contraire, son potentiel est exploité à sa juste valeur. Miles Heizer montre tout son talent dans cet épisode, au travers des dialogues savamment écrits, beaux. Voilà une série surprenante. On prend donc pour lui le premier rendez vous amoureux, avec Amy, qui va pas vraiment se dérouler comme prévu, à cause de sa soeur, dont Amy va tomber amoureux de la playlist. On apprend par omission que Drew est fan de Millionaire Matchmaker, une télé-réalité de la chaîne Bravo (à qui l'on doit notamment Top Chef).
vlcsnap-2011-10-06-00h22m50s181.pngEt en parlant de playlist, Parenthood c'est aussi une série de musique. On ne le dit pas assez souvent mais je trouve la musique très importante dans cette série. Elle donne à certains moments une intensité rare, surtout quand elle est bien choisie, comme dans cet épisode. On a des références modernes, aussi bien de rock que de choses plus soft. On a vraiment un peu de tout, sauf des trucs hyper commerciaux. Et cette playlist, c'est le genre de choses que l'on a envie d'écouter tous les jours en boucle - si un jour je vois une BO de Parenthood sortir, je saute dessus (mais je crois que je rêve un peu trop) -. Derrière cette musique se cache donc des pans de moments, plus émouvants ou plus drôles. Telle est Parenthood, toujours à surprendre son spectateur. Alors certes, les épisodes où l'on pleure sont plus facile à adorer car sur le moment, on est en pleine extasie mais je pense qu'il y a aussi un mécanisme entre le téléspectateur et la série qui se met en place. Ce n'est pas que chimique tout ça.

Pour en revenir à Drew, son histoire est vraiment mignonne. J'ai hâte de voir comment le couple qu'il forme avec Amy peut évoluer. Dire que j'ai trouvé ça tellement beau en fait que j'en ai versé ma petite larme. Oui, je suis une âme trop sensible je crois. Pendant ce temps, Jabbar tente de comprendre pourquoi il doit déjeuner avec Max tous les jours, alors qu'il ne veut pas, et qu'il veut profiter de ses autres amis aussi. La scène entre Jabbar et son père était très belle et je sais pas, je trouve que la relation entre Crosby et Jabbar est unique. C'est à la fois magiquement interprété mais il y a cette complicité, comme si Dax Shepard était vraiment le père de Tyree Brown. J'ai trouvé un moment touchant aussi, c'est celui de la bagarre entre Jabbar et Max. Je m'y attendais à ce que ça dérape mais pas de cette façon. La scène est juste, la dose est bonne, on a ni trop de dialogues, ni trop de bagarre. C'est un vrai petit moment. Petit à petit Max va prendre conscience qu'il y a quelque chose qui ne va pas avec lui, car pour le moment j'ai plutôt l'impression qu'il se refuse de le comprendre.
vlcsnap-2011-10-06-00h44m58s153.pngForcément, l'association entre Adam et Crosby niveau affaire, c'est pas ce qui va rythmer l'épisode mais la fin était également un de ces symboles de la "brotherhood", de cette association, de cette fraternité, qu'il n'y que dans Parenthood. D'ailleurs, c'est complexe la relation qu'ils entretiennent tous les deux car depuis le début de la série, on ne peut pas dire que ce soit les personnages qui s'entendent le mieux l'un avec l'autre, alors cette alliance est assez bizarre au premier abord. Mais la fin de l'épisode me réconforte dans l'idée que ce n'était pas bête du temps de les mettre en corrélation. Bien sûr, l'épisode s'attarde aussi sur Haddie et sa relation avec Alex. Ce dernier rompt avec la jeune Braverman. La scène est déchirante, troublante, mais la meilleure (et qui restera gravée dans ma mémoire) c'est les adieux d'Alex à Kristina. L'intensité de la scène était "breathtaking". J'en perd mon français tellement j'ai eu le souffle coupé. Oui, j'ai pleuré, à chaudes larmes, mais ça en valait la peine. C'est dingue mais alors que je détestais Alex la saison passée, cette année on nous l'ôte alors que je trouve son personnage particulièrement bon depuis le season première.

Alors que Sarah est toujours entrain de sortir avec Mark, le professeur d'anglais joué par Jason Ritter, toute l'école assiste à la diffusion d'une photo prise où les deux s'embrassent. Je pense qu'on aura une suite à cette histoire, qui pourrait être bonne. Reste à voir si cela mènera à la rupture certaine entre Mark et Sarah (puisqu'à mon avis, je sens le retour futur du père Holt). Amber est très peu présente dans cet épisode, à mon grand regret car je l'adore. C'est ma chouchoute de tout le cast de la série. Et j'aimerais tellement qu'on la voit plus souvent, en duo avec Lauren Graham forcément. Puisque c'est et cela reste ma Lorelai à moi cette Sarah Braverman. Bref. Je m'emporte. Enfin, les papys développent aussi des intrigues. Zeek va donc décrocher son premier rôle, dans une publicité pour une pilule miracle pour ces messieurs (si vous voyez ce que je veux dire), alors que Camille tente d'apprendre le mandarin. Cette histoire est fun et permet de voir un peu où ces deux personnages veulent nous emmener car le potentiel reste infini. Au final, Parenthood livrait ici l'une de ses meilleures compositions. Autant dire que ma semaine est faite.

Note : 10/10. En bref, un épisode magnifique. Que dire de plus ? Ah oui, un des meilleurs de la série.

Commenter cet article

Tibo18 23/10/2011 17:32



Je viens de visionner l'épisode (oui, j'ai un retard fou !), et je dois dire que la scène entre Alex et Kristina m'a également fait verser quelques larmes, tellement elle est magique et prenante.
"Parenthood" est vraiment l'une des meilleures séries dramatiques de ces dernières années, sans conteste.



FAB-S 18/10/2011 16:52



Je viens juste de regarder l'épisode et il était génial. Juste la rupture entre Alex et Haddie que j'ai pas trouvé bien écrit " oui je te quitte mais je t'aime quand même, on est de deux univers
différent " j'ai trouvé un peu décevant. Par contre le moment entre Kristina et Alex, il était magique, j'en revenais pas quand j'ai vu ça, et quand il la sert dans les bras. Puis à la fin quand
Kristina va voir Haddie dans la chambre, j'ai adoré aussi. Bref l'épisode quoi !!


 


T'aime pas Friday Night Lights, ENFIN, je croyais être le seul, à chaque fois je lisais des commentaires " c'est une série de qualité elle est trop bien ", j'ai vu les trois premiers épisodes, ça
va ça se regarde mais j'ai pas trouvé ça très interessant et j'aime pas trop Kyle Chandler.


 


Déçu de pas avoir vu Julia et Joel dans cet épisode.



cilou 09/10/2011 21:40



Je suis d'accord avec @Oppidum les bonus de Parenthood sont plutôt savoureux. Ce qui m'a étonné pour ma part c'est sont la qualité des scènes coupées.Elles sont souvent
comiques (notamment  une scène ou les 4 frères et soeurs parlent d'orgasme ) et riches en émotion. La musique est géniale dans Parenthood . La série m'a fait découvrir plein d'artistes.
Pour le générique je ne sais pas pour vous mais je préfère quand même le générique Us avec le Forever Young du grand Dylan. Je me le passe en boucle.



delromainzika 08/10/2011 20:12



Merci pour toutes ces infos très cher lecteur attentionné. :) Parenthood est devenue une de mes séries préférées



oppidum 08/10/2011 19:59



la saison 2 de parenthood sortira le 6 décembre en France.Si les bonus sont les même que la version américaine ils valent leur pesant d'or de pépites.


pour la musique sur ce site tu trouveras toutes les références (ou presque) listées par épisodes c'est souvent plus détaillé que le site officiel.


http://crazy-internet-people.com/site/parenthood/index.html


j'adore la photo que tu as choisie pour Drew.C'était un passage que j'avais beaucoup aimé tellement autentiquement frère et soeur!