Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Parks And Recreation. Saison 6. Episode 10.

10 Janvier 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-01-10-13h24m26s53.jpg

 

Parks and Recreation // Saison 6. Episode 10. Second Chunce.


Qui aurait pu croire il y a quelques années que Parks and Recreation atteindrait le nombre fatidique des 100 épisodes. Car oui, cet épisode célèbre parfaitement cet anniversaire pour la série. 100 bougies, si ce n’est pas beau ça. En tout cas, je suis ravis de voir que la série reste fidèle à elle-même depuis ses débuts. Cet épisode était réussi et ce n’est pas seulement pour cette petite séquence finale où l’on retrouve Ben et Leslie en amoureux à Paris. C’était mignon ce petit moment sur « Je ne veux pas travailler » de Pink Martini. Mais bon, l’épisode fonctionne avant tout pour ce qu’il se passe à côté, pour la présence toujours lumineuse de Kristen Bell, pour Ben et Leslie toujours l’un derrière l’autre, pour ce scandale sexuel qui n’est pas sans rappeler celui d’Anthony Weiner, etc. Cet épisode n’était pourtant pas exceptionnel. Il n’y avait pas d’évènement (si ce n’est le voyage à la fin de l’épisode). Du coup, on est en droit de se demander ce que ce 100ème épisode voulait réellement faire avec la série. Mais j’ai malgré tout beaucoup aimé. Car cela fonctionne très bien, tout simplement.

Mais si je devais faire des comparaisons avec les autres comédies de NBC, comme le 100ème épisode de 30 Rock (« 100 ») ou encore celui de The Office (« Company Picnic » où Pam apprend qu’elle est enceinte). C’était des épisodes avec plein de révélations mais je pense que le but de cet épisode de Parks and Recreation était avant tout de se concentrer sur les envies de Leslie. Aussi bien d’un point de vue professionnel que personnel. Elle n’a jamais vraiment pris le temps de se poser des questions. Elle a beau être avec Ben, on se rend compte qu’elle est avec lui sans profiter de sa présence. Et professionnellement parlant, on ne peut pas dire que la série ait cherché à la rendre vraiment heureuse quand tout le monde à Pawnee a commencé à la détester. Forcément, la grosse partie de l’épisode et surtout la plus intéressante c’est ce que fait Leslie d’un point de vue professionnel. Si Pawnee l’a laissé tomber, il est peut-être temps pour elle d’aller plus loin, plus haut et de chercher à aller ailleurs qu’un conseil municipal. Surtout que l’ambition de Leslie a toujours été de devenir Présidente des Etats-Unis. On le sait déjà depuis un bon bout de temps.
vlcsnap-2014-01-10-13h17m07s11.jpgEn tout cas, c’était une bonne occasion pour le grand retour de Jennifer Barkley. J’aime bien ce personnage et puis elle apporte pas mal de choses à Leslie finalement. Même si cet épisode encore une fois ne nous donne pas l’impression d’être le 100ème de la série. Cet épisode se pose plusieurs questions et notamment celle de savoir si finalement, le rêve de Leslie, celui de rêver plus grand, est encore viable et quelque chose dont elle a réellement envie. Du coup, cet épisode se concentre aussi sur le fait que Leslie a besoin de prendre du temps pour elle, pour passer du temps avec son mari. J’aime beaucoup tout cela car cela change de ce que l’on avait l’habitude de voir. Elle a tellement donné à Pawnee et Pawnee ne le lui a pas rendu alors pourquoi elle devrait se briser les os encore pour des habitants qui ne sont même pas là pour lui rendre plus ou moins la pareil. Cet épisode était donc celui de Ben et de Leslie, et les personnages secondaires (notamment quand l’on apprend que Chris et Ann attendent un garçon) sont là pour les soutenir plus ou moins. C’est effectivement assez bien fait tout de même et je n’ai rien à redire sur cet épisode si ce n’est que j’aurais adoré qu’il dure plus longtemps.

Ne serait-ce que pour profiter un peu plus du voyage parisien de Ben et Leslie. Mais pas seulement pour ça, aussi car les personnages comme April, Andy, Ron, etc. sont là pour apporter une petite touche supplémentaire d’humour qui n’est pas négligeable. Cet épisode me permet de me rendre encore une fois compte à quel point Parks and Recreation est une série beaucoup plus subtile que l’on ne pourrait le penser. Sans parler des références culturelles que cela soit à Requiem for a Dream (« Well, my wife lost her job, so maybe something sad and slow. Do you know anything from the Requiem For A Dream soundtrack? ») ou encore Karl Lagerfeld It’s like what Sir Ian McKellen said to me the day I sold my boat to Karl Lagerfeld: ‘Parting is such sweet sorrow.’ ») ou même Domino’s (« Do you think Domino’s delivers to this restaurant? I hope so »). Allez, vite la suite !

Note : 10/10. En bref, 100 épisodes plus tard, Parks and Recreation est toujours une aussi bonne petite série.

Commenter cet article