Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Perception. Saison 1. Episode 2. Faces.

17 Juillet 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2012-07-17-19h39m17s39.png

 

Perception // Saison 1. Episode 2. Faces.


J'avais quelques doutes durant l'épisode précédent, mais maintenant celui ci vient de les confirmer, Natalie Vincent (incarnée par Kelly Rowan) n'est pas un personnage vivant, elle n'est qu'une hallucination de Daniel. La semaine dernière je vous parlais donc de Perception, une petite série policière originale à mi-temps. Disons que je n'avais pas été spécialement réjoui de ce premier épisode. C'est sympa, mais rapidement énervant aussi. Et ce second épisode permet aussi de confirmer que j'ai peut être plus envie de regarder des séries policières sans trame originale. Malgré tout, il y a aussi de bons ingrédients dans cette série, comme l'arrivée en grande pompe de l'excellent Jamie Bamber (qui me permettra de donner une chance à Perception durant toute cette première saison). Il incarne un intérêt amoureux pour Kate Moretti, notre agent du FBI. Pas de quoi s'esclaffer pour le moment, mais je trouve la relation intéressante à développer (malgré le potentiel de développement assez étroit de la série).

"Faces" nous offre donc le terrible cas de la semaine. Assez horripilant je dois l'avouer. Rien que de voir cette horrible femme de ménage russe m'a donner envie de sauter la tête la première dans les bégonia de cette splendide maison. Je crois que Perception tente de nous avoir avec les artifices. Et c'est évidemment la mécanique bien rodée du personnage de Daniel Pierce qui est mise en avant. Son expertise est très importante, comme si sans lui, on ne pouvait pas résoudre des affaires. Je trouve ça assez tendancieux, voire limite. L'histoire était pompeuse, et pas spécialement passionnante. Le tout est sauvé par la fraicheur des personnages (car bon, ils sont encore très jeune et ne savent pas dans quoi ils s'embarquent). Cela permet notamment à Daniel de nous amuser encore un peu plus (même si parfois, je pense que l'on va très rapidement se lasser de ses gesticulations alors qu'il écoute de la musique classique). Il y a des originalités, notamment dans les regards de Daniel et de Kate. C'est une bonne équipe. Ils font la paire.
vlcsnap-2012-07-17-19h43m37s78.pngOutre le fait que le cast est plutôt solide et permet de donner un peu de standing à Perception, j'ai beaucoup aimé (encore une fois) toute la partie qui se déroule à l'université. Il y a quelques années j'avais imaginé une série policière qui se déroulerait dans une université qui retrouve un peu du ton de ce que l'on voit dans Perception. Je n'en dirais pas plus pour éviter que l'on ne me pique l'idée, mais je trouve ça assez rafraichissant. Même si au fond, niveau histoire cela n'a rien à voir. C'est juste cette ambiance de vieux bois et d'un professeur un peu loufoque qui pourrait raconter tout et n'importe quoi que l'on marierait le bon Dieu pour écouter la suite. Pour le moment, je reste assez septique vis à vis de Perception. Cela manque de quelque chose, d'un grain de beauté. Les cas de la semaine sont pauvres, et cela n'aide pas les personnages à évoluer dans un monde qui n'a peu de perspective d'avenir. C'est le problème que rencontre actuellement Rizzoli & Isles qui peine à se renouveler après trois années…

Note : 4/10. En bref, un cas de la semaine assez niais dans son ensemble et écrit à la louche, le reste est pour le moment sympathique et agréable à suivre mais il va falloir mettre un sacré coup de cravache pour faire avancer le bestiaux.

Commenter cet article