Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Perception. Saison 1. Episode 3. 86'd.

24 Juillet 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-07-24-19h16m24s102.png

 

Perception // Saison 1. Episode 3. 86'd.


Encore une fois, je n'ai pas été spécialement emporté par la série. J'aime bien le cast, le héros, mais je pense que cela s'arrête là. Daniel Pierce est un bon personnage qui évolue malheureusement dans un environnement bien trop cloisonné. L'exercice idéal aurait été de faire de Daniel Pierce un réel électron libre qui fait un peu ce qu'il veut dans la série. Naviguant dans tous les univers que l'on a créé pour lui (les enquêtes, l'université, ses hallucinations, …) mais sans que ce soit aussi mécanique et… pas drôle. Je pense que c'est un autre problème de Perception. elle manque de dérision. J'ai l'impression de voir ces personnages avec des balais dans le dos. C'est dommage car j'adore Rachael Leigh Cook également. Mais son personnage est bien trop enfermé. Les tentatives de sortir des clous avec elle (et notamment quand on commence à s'intéresser à autre chose que son boulot d'agent du FBI) cela manque là aussi de finesse et d'intérêt. Je pense aussi que le problème de "86'd" c'est le fait que l'on parle d'une vieille affaire.

Ce genre d'épisodes est souvent très ennuyeux. Il n'y avait que Cold Case qui parvenait à donner de l'envergure à de vieilles affaires. Mais ce savoir faire n'a jamais été bien repris par d'autres séries policières, sauf peut être dans les Law & Order, mais uniquement parce que le rythme est différent. L'idée du tueur de la semaine aurait pu être plus originale c'est certain, mais ce n'est clairement pas un souci pour l'épisode. Car la base est bonne, c'est uniquement l'exécution qui manque de caractère. En trois épisodes, j'ai eu l'impression de voir constamment la même chose encore et encore. De même qu'une sorte de rediffusion de ces séries policières que je regardais quand j'étais un peu plus jeune. Je parle ici uniquement de la construction de l'épisode, pas des personnages. Car ceux ci animent la série. Ils tentent de trouver leur place, chacun dans leur coin. Le duo Kate / Daniel fonctionne donc bien et permet à la plupart de l'épisode de ne pas sombrer dans trop de vacuité.
vlcsnap-2012-07-24-19h57m10s243.pngPetit à petit, je pense qu'il va aussi falloir faire évoluer Daniel. On apprenait dans l'épisode précédent que Natalie Vincent (incarnée par Kelly Rowan) n'est pas une personne vivante mais une hallucination du personnage. Remarquez, c'est plutôt une bonne idée car cela permet aux scénaristes de faire évoluer le personnage avec la potentialité de supprimer Natalie et d'introduire une nouvelle personne durant la saison suivante. La relation de ces deux personnages reste correcte. Elle permet surtout à Daniel de se changer les idées, ce qui n'est pas plus mal. Au final, je suis encore déçu par Perception cette semaine. Je n'ai jamais attendu quoi que ce soit de cette série de toute façon (notamment parce qu'elle ne m'a jamais surexcité plus que ça, mis à part avec l'intégration de Jamie Bamber au cast qui m'a tout de suite plu, mais c'est uniquement parce que je suis un très grand fan de Battlestar Galactica). En espérant que l'épisode de la semaine prochaine saura me donner envie de voir la suite.

Note : 4/10. En bref, Perception continue d'être décevante.

Commenter cet article