Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Perception. Saison 2. Episode 8. Asylum.

25 Août 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-08-14-14h16m17s162.png

 

Perception // Saison 2. Episode 8. Asylum.


Cet épisode de Perception mélange expérience et mécanique. D'un côté la série tente quelque chose avec le personnage de Daniel au travers de cet épisode et puis d'un autre côté la série reste dans sa mécanique. C'est dommage que de rester coincé car finalement le potentiel de Daniel est bien plus grand que la série ne le laisse imaginer. Cette semaine il se retrouve donc à parler à des visions de Freud. Autant dire qu'au premier abord, c'est assez étrange mais la série parvient à intégrer cette étrangeté avec une certaine logique. C'est même pourquoi on sent que Eric McCormack s'amuse dans son rôle de Daniel. Il va jusqu'au bout, même si au fond cela peut paraître assez ridicule c'est fait de façon assez efficace et c'est très justement ce que l'on est en droit d'attendre de la part de cette série. Après, je suis un peu plus septique sur la manière dont tout cela est encore une fois amené. J'ai un gros problème de ce point de vue là avec la série. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai du mal avec ce qu'elle me raconte parfois, elle fait les choses de façon bien trop laxiste. On n'a pas l'impression que les gens qui écrivent les épisodes se sentent impliqués.

Alors certes, Perception est une série intéressante d'un certain point de vue mais qui ne cherche donc pas à creuser trop profond son sujet. Bien que "Asylum" soit intéressant et qu'il apporte pas mal de choses, ce n'était qu'une épine au milieu d'une botte de paille. La série s'amuse malgré tout avec le petit groupe de personnages un peu dérangés sur les bords qu'elle nous présente et c'est clairement un des atouts de cet épisode. Petit à petit on va apprendre à connaître des gens qui sont même encore plus cinglés que Daniel, ou un peu moins si l'on relativise. Notamment cette jeune femme qui est soupçonnée d'avoir tué une infirmière avec un coupe papier alors qu'en fait elle n'a rien fait et a juste une obsession avec les objets coupants : elle adore les avaler. Quelle drôle d'idée tout de même. Jamais dans ma tête j'aurais envie d'avaler des couteaux (à moins que je suis suicidaire finalement). Du coup, je me demande vraiment si parfois Perception ne va pas un peu loin. Mais le cas de cette jeune femme était intéressant et même intriguant au premier abord.
vlcsnap-2013-08-14-13h55m14s68.pngIl y a également la relation entre Donnie et Kate. Je ne sais pas vraiment ce que Perception cherche à construire autour de tout ça. Les deux personnages ont une belle alchimie mais est-ce suffisant pour donner envie au téléspectateur de revenir chaque semaine rien que pour leurs aventures ? Certainement pas. Le problème c'est qu'en dehors de Daniel, Perception n'a pas réussi à construire quelque chose de réellement surprenant ou même de confortable. Je n'ai pas envie de suivre des romances dans cette série et pourtant c'est ce dont elle est principalement faite. C'est un grand reproche que je peux faire à la série d'ailleurs car il n'y a pas de mystère au-delà des problèmes de Daniel alors qu'au fond il y a largement de quoi faire ailleurs. Mais l'on peut tout de même saluer l'audace des scénaristes d'enfin plonger Daniel au fin fond d'un hôpital psychiatrique même si cela est fait bien trop gentiment à mon goût. Cet épisode vaut donc avant tout pour la prestation de son héros et puis un peu la présence de cette vision de Freud (et ce même si ce n'est pas non plus exceptionnel). Et puis il y a de bonnes guest star ce que je gache pas le plaisir non plus.

Note : 5/10. En bref, une belle tentative et ce même si au fond c'est un peu raté à mon goût.

Commenter cet article