Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Perception. Saison 3. Episodes 3 et 4.

13 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-07-13-12h54m31s136.jpg

 

Perception // Saison 3. Episodes 3 et 4. Shiver / Possession.


Je savais bien en entamant la saison 3 de Perception que cette série n’allait pas pouvoir être aussi sympathique sur la durée. Si les deux premiers épisodes n’étaient pas mauvais et que « Shiver » a su piquer mon intérêt grâce aux aventures personnelles de son héros, « Possession » était terriblement décevant. Disons que le problème avec cette série c’est qu’elle est entrée dans une mécanique tellement prévisible que cela devient presque ennuyeux et inintéressant au possible. Pourtant, je dois avouer que je trouve Daniel sympathique. On ne peut pas dire que cela soit le pire personnage que l’on puisse voir dans une série, bien au contraire. « Shiver » permet avant tout de se concentrer sur la relation entre Daniel et son père. Je dois avouer que c’était une histoire plutôt sympathique dans son ensemble et je ne m’y attendais pas nécessairement. Bien au contraire, je m’attendais à ce que la série m’endorme encore une fois, comme elle sait très bien le faire. Daniel va apprendre que son père a Alzheimer et bien qu’il ne soit pas encore prêt à pardonner à son père, il va tout de même l’aider. J’ai trouvé cette partie de l’épisode assez juste, surtout que Daniel est quelqu’un qui parvient à rapidement être touchant. C’est l’un des atouts d’avoir Eric McCormack dans sa série.

Car d’un point de vue policier ce n’est pas ce que Perception fait de mieux. Non, Daniel est bien plus intéressant dans ce registre là et pour le coup, l’épisode fait quelque chose d’assez sympathique avec cette histoire en allant et venant à droite et à gauche entre les deux personnages. Une relation complexe comme beaucoup de séries peuvent en faire. Pour ce qui est du cas de la semaine dans cet épisode, Daniel et Kate chassent un duo de voleurs de banques. Tout cela va rapidement nous emmener vers une histoire bien plus sale puisqu’en effet, le père d’un des voleurs envoie de l’argent à son fils et son fils a disparu depuis pas mal de temps maintenant (c’est donc un de ses anciens camarades de vol qui s’occupait de demander de l’argent en faisant croire que son fils était toujours en vie). C’est terrible tout de même. Vous imaginez, votre fils est un voleur de banques mais en plus de ça on vous fait croire qu’il est toujours en vie (alors qu’il est mort depuis des années) pour vous soutirer de l’argent. Tu m’étonnes que le père a décidé de liquider l’Australien. C’était ce que ferait tout père de famille je suppose qui se rend compte qu’il a été berné et que l’on s’est moqué de lui.
vlcsnap-2014-07-13-13h38m26s112.jpgCette affaire était donc un peu plus sympathique que prévu. Il faut dire que le tout n’est pas ce que Perception a fait de moins original non plus donc le plaisir reste bel et bien présent. Dans « Possession », la série ne semble pas vraiment savoir exploiter tout ce qu’elle a dans les mains et finit donc comme un épisode de Bones, dans la niaiserie la plus désolante qu’il soit. Et ce ne sont pas les hallucinations de Daniel avec un John Glover plus Lionel Luthor que jamais qui va changer grand chose. A commencer par le fait que les histoires de possessions dans les séries aussi terre à terre que Perception, cela ne peut jamais fonctionner. Il y a certes une explication scientifique derrière tout àa mais ce n’est pas suffisant pour en faire une bonne intrigue et un bon épisode. J’ai toujours eu envie de rire quand une série commence à parler d’intrigues de possessions, surtout quand l’histoire de la série est aussi réaliste que Perception. Pour le coup, on va par la suite découvrir que cette femme n’est pas possédée et qu’elle a simplement une tumeur. Du coup, l’hallucination de Daniel tente d’apporter un peu de piquant.

Sauf que voilà, ce n’est pas aussi intéressant que l’on aurait pu le prédire. C’est le problème des hallucinations de Daniel, Perception les a tellement exploité que finalement c’est devenu un gimmick des plus banal. Sans grand intérêt en somme. Et cet épisode nous le prouve donc très bien, ce que je trouve terriblement dommage. Je ne sais pas trop ce que Perception cherche réellement à faire cette année mais il n’y a pas grand chose à raconter. Les intrigues personnelles de Daniel manquent un peu de force pour le moment. Si celle avec son père dans l’épisode précédent n’était pas mauvaise, je trouve que le personnage n’arrive pas à garder une intrigue personnelle. Je ne vais pas garder grand chose de cet épisode si ce n’est John Glover qui joue le rôle du Diable. C’est vraiment un rôle qui lui va bien, surtout qu’il a déjà eu l’occasion de jouer un rôle de méchant dans Smallville et c’était même un atout dans la série.

Note : 6/10 et 4/10. En bref, la série a toujours ses faiblesses.

Commenter cet article