Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Perception. Saison 3. Episodes 5 et 6.

31 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-07-23-18h08m51s21.jpg

 

Perception // Saison 3. Episodes 5 et 6. Eternity / Inconceivable.


Perception est une série policière comme les autres qui tente à chaque fois de se persuader qu’elle est différente grâce à tout un tas de petits éléments touchant à la personnalité de Daniel. Dans « Eternity » par exemple Daniel se retrouve avec son père toujours incarné par Peter Coyote. J’aime bien ce dernier, c’est quelqu’un d’amusant qui permet d’apporter tout de suite un peu de légèreté dans une série qui en a sacrément besoin. Le père de Daniel est un personnage parfait pour nous faire passer un agréable moment. L’affaire de la semaine était elle aussi plutôt sympathique mais ce n’est pas ce que j’ai eu le plus envie de retenir. Il faut dire que le père de Daniel est le genre de personnage que l’on a tout de suite envie d’apprécier, ne serait-ce que pour le côté assez amusant du personnage qui ne cherche jamais à nous ennuyer avec son histoire personnelle mais au contraire à la tourner à la dérision. Et pour le coup cela fonctionne terriblement bien. Même l’accident était une bonne idée. C’est un épisode qui prouve que Perception peut plus ou moins sortir de sa mécanique personnelle et donc faire des choses plutôt efficaces. J’aimerais bien cependant qu’ils creusent aussi un peu plus les visions de Daniel qui semblent se faire plus présentes que jamais.

Du côté du cas de la semaine, il m’a un peu fait penser à Transcendance avec Johnny Depp. Cette histoire d’hologramme, de neuroscientifique tué, etc. Il y a quelque chose qui parle de science et d’avancée technologique. C’est généralement le genre d’intrigues qui fonctionnent avec moi dans les séries policières. Surtout que l’on ne reste pas terre à terre et l’on nous explique donc comme fonctionne ce que ce scientifique a inventé. C’est là que je me demande parfois ce que Perception veut réellement faire par moment d’un point de vue de la saison. Car cela manque cruellement de folie et c’est ce que j’ai pu ressentir dans les deux épisodes précédents. Heureusement que « Eternity » tente de changer quelque chose et de nous offrir une nouvelle vision des choses. Enfin, il y a toujours Donnie et Kate. Ce ne sont pas vraiment les atouts de la série. Bien au contraire, je dirais qu’ils ne font pas vraiment avancer la série dans une bonne direction, le problème étant que l’on ne parvient pas vraiment à s’attacher à tout ce beau monde. Je n’ai pas réussi à ressentir ce que j’aurais aimé ressentir avec ces personnages, malheureusement. Kate est quelqu’un de gentil comme tout mais Donnie m’énerve. C’est physique, je n’y peux strictement rien.
vlcsnap-2014-07-23-18h16m25s216.jpgSans compter que je n’arrive pas vraiment à me laisser séduire par ce que la série cherche à nous raconter de ce point de vue là. Bien au contraire. Dommage cependant que le père de Daniel ne reste pas plus longtemps dans les parages. C’était pile poil le genre de personnage qui aurait très bien pu rester deux ou trois épisodes minimum. Et puis il y a « Inconcievable », un épisode un peu plus classique. Notre très cher duo, Kate et Daniel, enquête sur la disparition d’un enfant. Je n’ai pas été aussi passionné que prévu par cette intrigue. Disons qu’il manque un je ne sais trop quoi pour rendre le tout réellement original. Certes, les visions de Daniel (notamment celle de ce bébé) font clairement leur petit effet mais ce n’est pas suffisant. Il aurait fallu que l’épisode exploite un peu plus ses atouts et nous donne donc l’impression que Perception reste parfois un peu trop engoncé dans ce qu’elle sait faire de plus facile. Il n’y a pas de prise de risque dans cet épisode sans compter que j’en ai un peu rien à faire du fait que Donnie cherche une petite maison pour lui et Kate en banlieue. Cela a beau être une intrigue logique ce n’est pas vraiment le genre de trucs que j’ai envie de voir.

Surtout que j’ai l’impression qu’il n’y en a que pour ce couple alors que ce n’est pas ce que Perception a de plus original à délivrer. Je préfère largement les problèmes de Daniel. L’an dernier on pouvait penser que c’était plus ou moins régler mais cette année cela devient de plus en plus virulent. Une manière de nous rappeler que les visions de Daniel font partie intégrante du personnage. Je voyais par ailleurs une vraie évolution de la part de la série en supprimant les cours de Daniel sauf que Perception est revenue à cette dynamique. C’est bel et bien la preuve qu’au fond la fin de la saison 2 n’a pas changé grands chose et que Perception se complait dans ce qu’il y a de plus ennuyeux. Car c’était une bonne idée que de mettre Daniel hors de l’école, hors de ses cours. Cela aurait pu permettre à la série de creuser un peu plus le personnage et donc d’éviter de donner de l’importance à des monologues pompeux sur je ne sais quel écrivain. Des citations qui n’aident pas vraiment la série et qui nous donnent donc plutôt l’impression de nous ennuyer. J’ai bien envie de partir du bon pied avec une série comme celle-ci mais il faut aussi qu’elle y mette du sien et si seulement un épisode sur deux est bon on n’est pas sorti de l’auberge.

Note : 6/10 et 4/10. En bref, du sympathique au médiocre il n’y a qu’un épisode.

Commenter cet article