Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 1. Episode 13. Root Cause.

3 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Person of Interest

vlcsnap-2012-02-03-21h18m33s79.png

 

Person of Interest // Saison 1. Episode 13. Root Cause.


Outre ses audiences de plus en plus haute, ce qui assure à la série un renouvellement pour une seconde saison sans problème (déjà qu'à mon avis c'était acquis bien avant, là c'est presque certain). Outre ces excellents scores donc, la série parvient depuis maintenant presque 6 épisodes à nous faire vibrer au rythme de bonnes intrigues mais également du développement de sa mythologie en long et en large. J'adore comment Finch arrive à s'imposer depuis quelques épisodes, sortant de sa tanière pour venir sur le terrain palper un peu le monde extérieur. C'est ce qui va se passer dans cet épisode. Finch va une fois de plus se mettre en avant dans l'intrigue. Quitte même à laisser Reese de son côté. Quand au début de la série, Reese était l'atout majeur, maintenant cela semble avoir changé de main. Finch a pris une importance non négligeable. Mais cela vient évidemment de ses liens avec la mythologie de la série et l'apparition de cette nouvelle ménade, du nom de Root qui pourrait bien être pire que Elias finalement. En tout cas, à un moment on a peur pour Finch et son repère, qu'il se passe prendre. Il va alors devenir un élément mobile et je ne suis pas contre. Cela va permettre au personnage de visiter plus de lieux que son terrier sombre, mais aussi ce côté rudimentaire va permettre de rendre encore plus réaliste et "terrain" les enquêtes.

L'épisode débute et nous met directement dans le bain. Premier twist : on découvre que l'homme qui a perdu son travail et qui semble vouloir tuer un représentant du congrès pour se venger ne peut pas être évité puisqu'ils se sont trompés dans leur distinction du suspect. On découvre donc que Finch et Reese sont certes dépendant d'un nombre mais ils doivent à tout prix découvrir ce qu'il cache : un criminel ou un innocent. Telle est la question que l'on se pose dans chaque épisode et qui est tournée à notre avantage avec pas mal de sympathie. En tout cas, j'ai beaucoup aimé la première partie de l'épisode. On a même pas le temps de réfléchir. Tout doucement on se pose alors une question : mais que peuvent bien faire Finch et Reese maintenant. C'est là que le scénario nous amène à un méchant très intéressant qui pourrait bien mettre en péril les deux personnages. J'ai aimé comment toute l'intrigue se développe au fur et à mesure, pendant que Root fait son arrivée avec panache et intérêt. D'ailleurs, ce personnage, féminin, et hackeuse, n'est pour le moment qu'une voix et des mains derrière un clavier. Je suppose que c'est quelqu'un qui n'est pas révélé pour des raisons évidentes de mystères et je pense aussi que la personne est liée.
vlcsnap-2012-02-03-21h15m42s162.pngZoe incarnée par Paige Turco était de retour dans cet épisode. Cette fois est une "fixer", une femme qui règle des problèmes en tout genre. J'ai bien aimé que la série reprenne le personnage car cela prouve aussi qu'elle fait des liens avec ses affaires. Même si son apparition se limite surtout à ce qu'elle fait et à la dernière scène qu'elle nous offre avec Reese, sa petite discussion avec Finch n'était pas moins intéressante. Bien au contraire, elle permet aussi de voir l'envers du décor après qu'une personne ait été sauvée. Enfin, je suis assez déçu par Carter qui stagne beaucoup trop dans l'épisode. Il faut dire que Finch et Reese font tout le spectacle. D'ailleurs, ce dernier était vraiment au top dans une scène d'action dans des toilettes publiques. J'ai beaucoup aimé. Au final, Person of Interest nous donne une fois de plus des frissons devant un très bon épisode. Cette série est l'exemple parfait de ce que peut produire de mieux J.J Abrams. C'est bien écrit, bien joué, bien tourné et réaliste. On sent la paranoïa qui s'installe petit à petit autour des personnages et de la mythologie. Et je ne peux qu'adorer ça.

Note : 8/10. En bref, une fois de plus la série surprend.

Commenter cet article