Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 1. Episode 18. Identity Crisis

30 Mars 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Person of Interest

vlcsnap-2012-03-30-17h51m49s61.png

 

Person of Interest // Saison 1. Episode 18. Identity Crisis.


Ce que j'adore avec Person of Interest c'est comment elle nous perd. En effet, cette semaine Reese et Finch tombe sur un numéro qui correspond à deux personnes. Ils vont découvrir qu'elles ont donc le même nom et que l'un a volé l'identité de l'autre, mais qui ? Forcément, le regard de notre équipe se tourne vers l'homme parmi les deux, qui serait donc un dealeur de drogue et la pauvre femme qui se serait alors faite volé son identité et qui serait la personne en danger. Sauf que l'épisode s'entiche tout au long à nous présenter directement la jeune femme comme celle que l'on doit suivre et non plus l'homme (notamment parce que ce n'est pas Reese qui s'occupe de suivre la femme mais Finch, donc plus de chance de mise en danger d'un personnage) mais également parce que c'est une femme et que forcément, le twist serait surprenant. Et puis, plus l'épisode avance plus je me suis dit et finalement, si ce n'était pas la femme mais bel et bien l'homme le responsable. Mais le twist n'a malheureusement pas fonctionné sur moi puisque je l'avais déjà trouvé depuis le début de l'épisode. Malgré tout, on nous balade tellement durant l'épisode qu'il en devient excitant. On ne sait pas qui est qui ni pourquoi ni comment tout cela s'est déroulé.

Ce nouvel épisode pose donc la question de l'usurpation d'identité, quelque chose de très moderne dans notre société. Person of Interest est une série qui peut se permettre de critiquer de cette façon ce qui se déroule dans notre monde, et elle le fait de façon perspicace, propre et efficace. Il n'y a rien à redire à ce niveau là. Mais ce n'est pas tout, évidemment cet épisode tente de créer des liens. Evidemment, l'épisode va nous permettre de développer en quelque sorte l'efficacité de Finch sur le terrain afin de suivre la Jordan Hester. Sauf que Finch va briser une règle de Reese (et c'est là que l'on voit qu'ils n'ont pas la même définition de la filature et de la surveillance), il va s'introduire à Jordan, celle qu'il suit et va même lui dire qu'elle est en danger, puisqu'il est sûr que ce n'est pas elle la responsable. L'épisode s'en sort pas trop mal pour créer un lien entre les deux personnages. C'est efficace et très bien écrit. Person of Interest a une écriture très fluide qui nous offre un récit passionnant. Et encore plus quand Finch, l'homme de l'ombre de notre Batman des temps modernes qu'est Reese, est sur le terrain lui aussi.
vlcsnap-2012-03-30-17h51m57s140.pngMais du côté de Reese le récit est différent puisque lui applique sa propre méthode, qui va nous permettre d'offrir de l'action tout au long de l'épisode, sans temps morts. Reese est quelqu'un que j'apprécie beaucoup car il fait toujours son travail d'une certaine manière mais on a l'impression qu'il évolue constamment alors que ce n'est pas vraiment le cas. Peut être que c'est tout simplement parce que ce qu'il fait lui plait. A la fin de l'épisode, Reese a une opportunité en or : connaître un peu mieux Finch en lui posant des questions alors qu'il est sous extasy. Mais c'est là que l'on voit la loyauté de Reese qui ne va pas poser de questions, bien au contraire, il va éviter d'en poser. Par ailleurs, alors que Carter est très surveillée ces derniers temps avec ce qu'il s'est passé dans les épisodes précédents, alors Fusco revient sur le devant de la scène et sera charger de trouver qui est le/la vrai(e) Jordan Hester. Le tout sera révélé à la fin de l'épisode bien évidemment. Au final, ce nouvel épisode était très bien construit et surtout terriblement efficace (une fois n'est pas coutume). Et j'ai hâte de voir la suite.

Note : 8/10. En bref, encore une fois Person of Interest se joue de nous et elle le fait très bien. Clairement une excellente série à qui il faut savoir donner sa chance.

Commenter cet article