Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 1. Episode 3. Mission Creep.

7 Octobre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Person of Interest

vlcsnap-2011-10-07-19h41m09s70.png

 

Person of Interest // Saison 1. Episode 3. Mission Creep.


Après un excellent pilote posant les bases de la série et surtout son histoire et ses prémices, le second épisode plantait alors quelques flashbacks pour parler de la construction de cette fameuse Machine qui rythme chaque épisode de la série. Il était donc logique que l'on parle un peu du passé d'un autre personnage de la série, et c'est ici John Reese, que l'on va mettre en avant au détour de flashbacks intéressants, ou plutôt curieusement intéressant. On s'attends à quelque chose par la suite, notamment avec Jessica, cette femme que l'on suppose morte. Je ne suis pas forcément un grand adepte de ce genre d'histoire, où la gestion post-traumatique de la perte d'un proche dans ce genre de formula show est toujours trop mal organisée pour être excellente. Mais j'ai de l'espoir avec Person of Interest, qu'ils puissent potentiellement rendre l'histoire intéressante par la suite. Pour le moment ce ne sont donc que des flashbacks, que l'on tente de comprendre et d'analyser.

L'autre point autour de Reese c'est bien sûr le détective Carter qui est de plus en plus proche de découvrir sa réelle identité. Même si la série va un peu vite en besogne avec la découverte de ce personnage, au final Carter est celle qu'il faut pour arrondir les angles et éviter à la série d'être trop violente. Elle adoucie le personnage de Reese, et la scène par talkie-walkie interposée était d'ailleurs intéressante. J'aurais peut être aimé que l'on en voit plus, ou que le face à face soit plus direct mais bon, les dialogues étaient savoureusement bien écrits. C'est aussi un des qualités de cette série. "Mission Creep" veut donc mettre en avant le personnage de Carter, la faire arpenter les rues de la ville à la recherche d'un semi-fantôme. Mais on en apprend assez sur le passé de Carter pour comprendre ses diverses analyses plutôt fortuites pour le moment sur le personnage, et sur ses diverses motivations. J'espère que d'ici les 13 premiers épisodes (le temps laissé à une série pour vraiment entrer dans le bain), elle va peut être rejoindre l'équipe.
vlcsnap-2011-10-07-19h45m05s122.pngPendant ce temps on doit s'occuper d'une affaire de braquage perpétrés par des anciens militaires. Reese doit tenter d'éloigner un certain Joey (celui qui est tombé dans la machine de Finch) du danger qu'il pourrait encourir si jamais il poursuivait le crime. Le parallèle est facile à faire avec Reese, sauf que le premier a encore le temps de tout changer et bien sûr, l'histoire va bien se finir pour lui. Dommage d'un certains côté, car je suis pas toujours fan des happy end dans les séries sombres de ce gens. Derrière ce soubresaut d'intrigue il y a quelque chose de très sobre qui me rappelle dans un autre genre et une autre époque Public Ennemies, un film de Michael Mann. La comparaison n'est pas vraiment hâtive puisque pour moi c'est vraiment ce qui faisait la force de ce film, sauf qu'ici c'est des militaires (ex -) qui font des braquages pas forcément de banque et que l'on est au XXIème siècle.

Bref, au final la résolution du cas de la semaine était très bien ficelée. L'orchestration scénaristique de chaque épisode de la série se fait plutôt bien pour le moment. J'ai entendu des gens parler d'une série un peu trop lente et au contraire, je trouve que le rythme, sous toutes ses formes est toujours là : aussi bien en terme de suspense, qu'en terme d'action ou encore de mise en condition. La pression est constante, en mettant le téléspectateur dans ce monde inconfortable de la vie épiée, où le moindre fait et geste pourrait bien être interprété par une Machine. Ce que j'attends maintenant c'est un peu plus de l'histoire de cette Machine afin de comprendre un peu mieux le choc post-9/11 qui est déjà bien exploité dans le pilote. Un épisode une fois de plus très riche en informations, peut être même trop, car le téléspectateur doit tout analyser dans sa tête mais c'est un plaisir que je prend. Person of Interest est bel et bien une des meilleurs nouveauté de la saison.

Note : 8/10. En bref, un épisode gérant bien son affaire de la semaine, avec son lot de petites parties plus intimistes.

Commenter cet article