Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 1. Pilot.

23 Septembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Person of Interest

vlcsnap-2011-09-23-14h33m25s78.png

 

Person of Interest // Saison 1. Episode 1. Pilot.


J.J Abrams était de retour cette rentrée, pas avec son stylo et ses scripts, mais avec son sens aigu de la production. Tout d'abord je tiens à voir dire que cette critique a été écrite avec un post-it sur ma webcam, je deviens très prudent. C'est fou mais Person of Interest vous fera sûrement baliser de tout ce que vous pouvez faire tous les jours. Et si on était aussi bien espionné que ça ? Finalement, la série reprend vraiment le traumatisme post-9/11 des américains et du gouvernement : il faut prévenir les crimes avant qu'ils n'arrivent. L'idée est excellente et le postulat de départ de la série est très bien orchestré. Dès le début on entre dans un univers froid, glacial, glauque, de tous les adjectifs possibles pour mettre en branle l'univers de la sécurité. New York est donc une ville où il ne fait pas forcément bon vivre, ce premier épisode nous explique les aléas allègrement, notamment avec cette femme qui sera la pierre angulaire de l'intrigue de ce pilote.

Un agent paramilitaire de la CIA, présumé mort, est recruté par un millionnaire reclu pour travailler sur un projet top-secret...
vlcsnap-2011-09-23-14h49m51s217.pngCe que j'ai adoré c'est les personnages. Le duo Jim Caviezel / Michael Emerson fonctionne à merveille et dès que les dialogues sont engagés entre les deux personnages, tout de suite c'est passionnant et surtout très explicatif du syndrome de la peur d'être surveillé. Jonathan Nolan arrive à la fois à donner ce que j'avais adoré dans The Dark Knight (qu'il a lui même écrit) mais également à rendre le truc un peu plus mainstream et passe partout pour que le sujet soit accessible à tous. Les deux personnages n'ont pas les mêmes passés mais ils ont une chose en commun : prévenir le crime. L'idée est justement bien étalée sur le pilote, on est pas dans la règle de la transformation du pilote en actes, tel une pièce de théâtre qu'on aura répété plusieurs fois. C'est aussi ce côté abrupte, rêche que le pilote donne. On est pas vraiment mis en condition, comme si nous aussi on avait peur devant notre téléviseur.

Héritière moderne de 1984 de George Orwell, on retrouve très bien ce qui a fait le succès de ce livre. Je pourrais également prendre en référence La Mémoire dans la Peau dont on retrouve également l'ambiance très austère et hivernale du film, ou encore pour les scènes d'actions où Matt Damon / Jim Caviezel c'est le même combat aussi bien foutu. Bien sûr, certains points pourraient être améliorés, comme donner de l'importance au personnage de Taraji P. Henson qui ne sert pas à grand chose pour le moment mais il y a des idées qui naissent et qui sont potentiellement intéressants. Notamment la vendetta à venir contre le gouvernement (je vois mal comment J.J Abrams et Nolan ne pourraient pas jouer contre le gouvernement américain). Ainsi, Person of Interest est plus que réussi, je dirais même que c'est l'un des meilleurs pilotes que j'ai vu depuis un bon bout de temps, son côté formula-show (voulu par CBS) devrait pas trop partir à l'ambiance ni même à l'ensemble de la série puisque sa construction est telle qu'on a justement tout intégré dès le début.

Note : 9/10. En bref, un pilote excellent, enchaînant action, réflexion, dialogues pensés et ambiance froide d'un New York où l'on est pas en sécurité.

Commenter cet article

FAB-S 02/10/2011 18:49



Personnellement, le pitch, ni la bande annonce ne m'a interressé mais j'ai lu beaucoup de réaction positive donc je pense que je vais tester au moins le pilot.


Un peu comme Game Of Thrones que je vais regarder parce que j'ai lu beaucoup de bonne critique mais j'ai pas trop envie de la regarder. C'est pas que j'aime pas les séries de qualité, au
contraire. Mais j'ai toujours eu un problème avec tout ce qui concerne le Moyen-Age. J'ai horreur de cette époque !!!