Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 2. Episode 10. Shadow Box.

15 Décembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Person of Interest

vlcsnap-2012-12-15-15h55m56s43.png

 

Person of Interest // Saison 2. Episode 10. Shadow Box.


Même si l'on pourrait presque trouver que les scénaristes ne tentent pas de changer réellement la musique par rapport au cliffangher de mi saison de Person of Interest par rapport à la première saison, malgré tout l'épisode s'achève sur un bon cliffangher. Durant le cliffangher de la mi saison de la saison 1, l'agent Snow était proche de Reese et de mettre la main sur lui. Maintenant ce n'est plus vraiment cette même configuration qui est exploitée par la série, mais l'agent Donnelly a une piste sérieuse pour mettre la main sur notre héros au grand coeur. Sauf que cette année, Reese et Carter ont un atout différent dans leur poche : Carter. Un atout qu'ils n'avaient pas à la mi saison l'an dernier. Du coup, elle va pouvoir aider Reese du mieux qu'elle peut. Enfin, elle ne pourra malheureusement pas l'empêcher de se faire arrêter à la fin de l'épisode bien évidemment. La grande question est donc maintenant de savoir comment Reese peut s'en sortir ? Même si je sens que les talents informatiques de Finch et la perspicacité et l'influence de Carter vont peser dans la balance, ce sera surement plus compliqué que cela de le faire sortir de ce pétrin.

"Shadow Box" démarrait pourtant comme tout épisode classique de Person of Interest. Un numéro, quelqu'un à aider ou à arrêter, etc… Tout le monde connait la musique. Sauf que depuis le début, Person of Interest s'aime à changer un peu le schéma en changeant la manière d'aborder les choses. Cet épisode joue encore une fois sur un angle différent. Reese doit cette semaine retrouver Abby (incarnée par la très charmante Jessica Collins - Rubicon, The Nine -), une jeune femme brillante qui vient en aide à un ancien militaire. L'histoire était rondement bien menée, notamment vis à vis de l'action et des moments de tension que le scénario impose au téléspectateur. On n'a pas le temps de souffler ce qui n'est pas plus mal. Et puis le charme d'Abby et le duo de Robin des Bois qu'elle forme avec cet ancien militaire (incarné par Brian J. Smith - Stargate Universe, Gossip Girl -), fait le tout dans cet épisode jusqu'au bout. L'autre bonne chose dans Person of Interest c'est le charme de l'authentique. Il y a très peu souvent des effets spéciaux dans cette série. On peut le voir encore cette semaine avec les diverses explosions qui sont de véritables déflagrations.
vlcsnap-2012-12-15-15h28m17s93.pngCela prouve aussi que Person of Interest tente de rester dans ce sentiment oppressant de la non-sécurité qui rode dans ce monde et accessoirement dans les rues de New York puisque c'est là que la série se déroule. Je me demande même si un jour CBS aura l'envie de faire un spin off de Person of Interest se déroulant dans une toute autre chose. Ce ne serait pas nécessairement vain puisqu'il peut y avoir des configurations différentes aussi bien du niveau des personnages que du niveau des numéros qui tombent chaque semaine. Nous allons aussi retrouver John Bedford Lloyd (- La Vengeance dans la Peau -) dans un rôle assez sympathique. Person of Interest attire mine de rien pas mal de guests chaque semaine et c'est encore une fois l'une des forces de cette série. La chasse à l'homme menée par le FBI pendant ce temps afin de mettre la main sur Reese est vraiment palpitante. D'un côté car tout le monde se retrouve un peu sur ses gardes mais aussi car chacun des personnages a quelque chose à faire qui permet de créer une certaine tension (je pense notamment à Carter).

De son côté, HR manque d'intérêt. L'épisode veut peut être trop en dire et finalement c'est aussi son défaut. Bien que j'ai passé un agréable moment en la compagnie des personnages, et cette fois encore Fusco, je trouve que l'on étire un peu trop l'aventure proposée. HR est donc pour le moment une histoire de l'ombre (même si dans l'épisode précédent elle avait sa place). Il faudrait peut être trouver un moyen de conclure cette histoire prochainement, en faisant une vraie grosse vague d'un seul coup afin que l'on n'en parle plus. Mais ce serait aussi prendre le risque d'éloigner Fusco qui est pour le moment dans une bonne dynamique (à moins de trouver un moyen de le réintégrer au petit groupe forcé par Reese, Finch et aussi accessoirement Carter). Autre fait, qui n'est pas nécessairement le plus important, j'ai trouvé amusant le passage à Reese parle à Carter de son rendez vous galant (ce qui fait référence à l'épisode 2.08). Finalement, voici donc encore une fois un très bon épisode de Person of Interest. Pas de problème, la série enchaine les belles choses pour le moment. Sans compter sur le bon cliffangher qui laisse le téléspectateur dans une impasse sans même savoir comment ils vont faire pour sortir Reese de là.

Note : 8.5/10. En bref, toujours aussi imprévisible, Person of Interest continue de surprendre et de nous offrir un spectacle à la hauteur des attentes.

Commenter cet article

Thomas Marlowe 16/12/2012 09:14


C'est vrai que comme on te sait très obsédé Romain, ça fait bizarre !

delromainzika 15/12/2012 18:55


Ahah. Je suis dans une phase de sevrage :D Non je plaise ^^

julien 15/12/2012 18:42


holà!!!  j'attire ton attention sur le fait qu'aucun homme torse nu ne figure sur cette page web!  Un choc...  Je crois qu'il est tant d'y remédier, non?


LOL