Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 2. Episode 11.

4 Janvier 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Person of Interest

vlcsnap-2013-01-04-09h29m49s207.png

 

Person of Interest // Saison 2. Episode 11. 2πR.


Nous laissions Reese dans une situation assez nouvelle à la fin de l'épisode précédent : arrêté par le FBI, il était noyé parmis plusieurs suspects. Le FBI recherche activement Reese mais ne sait pas encore qui c'est réellement. Seule Carter et Fusco savent qui est réellement Reese, et à quoi il ressemble. J'aime bien l'idée que l'épisode ne prend pas la tangente car la facilité voulait vraiment que Reese soit libéré à la fin de l'épisode mais cela ne va pas arriver. Je ne sais pas comment les scénaristes vont s'y prendre pour que Reese ne finisse pas au fond d'une prison de haute sécurité sans pouvoir faire quelque chose, mais j'ai hâte de le voir. La fin de l'épisode rend tout cela bien évidemment plus facile, surtout quand l'on sait que Carter est la seule personne en qui l'agent du FBI en charge de l'enquête a confiance. Maintenant je me demande si le prochain épisode résoudra réellement l'intrigue ou non. Auquel cas, il y aura surement du ménage à faire. Mais Reese reste un pilier de la série et ne pas le voir dans l'épisode était perturbant même si Finch, sur le terrain, entouré de Fusco et de Carter s'en sort royalement.

Car mine de rien la tête pensante de Person of Interest c'est bien Finch. C'est lui qui a créé la Machine et qui est surement le plus à même de s'occuper d'un jeune prodige des mathématiques et de l'information ayant développé un programme permettant de compresser des fichiers dans une clé USB pour qu'elle puisse contenir à elle seule des Tera entiers de données (notamment la Bibliothèque du Congrès). La relation que Finch développe avec Caleb était assez touchante dans le sens où au fond les deux se ressemblent. Il y a un jeu qui se fait à la fois dans la voix et dans le regard. C'est tout un travail efficace qui donne à la série encore une fois cette âme particulière. Michael Emerson a pu nous montrer une fois de plus toute l'étendue de son talent. Mais Person of Interest n'en oublie pas pour autant de nous montrer qu'elle sait aussi être intelligente. Les cours de mathématiques de Finch étaient passionnants. J'aurais tellement aimé l'avoir en prof au fond. Bien que je n'ai jamais été nul en maths, je dois avouer que j'aurais surement appris plus vite grâce à lui. C'est un génie mais un génie passionné par ce qu'il raconte et ce qu'il fait.
vlcsnap-2013-01-04-09h29m43s146.pngFusco va également être mis en avant dans cet épisode. Loin de son intrigue assez rébarbative des HR, on retrouve donc le personnage dans une configuration assez intelligente. Je me demande même si Person of Interest ne devrait pas exploiter le personnage de cette manière un peu plus souvent, et notamment en donnant une conclusion à cette intrigue qui traine en longueur. Le duo qu'il forme avec Finch, ses quelques répliques humoristiques, ... tout cela fonctionne à merveille et brille dans la série. Carter quant à elle reste aussi cette bonne fliquette qui reste en dehors des lignes pour sauver des gens et faire le bien dans l'ombre. J'ai bien aimé le moment où elle pénètre dans le bâtiment afin de trouver un moyen pour innocenter Reese, ... Il se passe tellement de choses finalement autour de ces personnages. Person of Interest fait partie de ces séries américaines jouissives et surtout qui savent où elle vont de façon intelligente. Je n'ai jamais l'impression de perdre mon temps devant cette série, mais uniquement d'apprendre de nouvelles choses.

Note : 9/10. En bref, un excellent épisode de Person of Interest, alliant la force du casting à une intrigue sans temps mort. Sans compter sur la partie sur Reese, palpitante et donnant envie de voir la suite. En bref, un excellent épisode de Person of Interest, alliant la force du casting à une intrigue sans temps mort. Sans compter sur la partie sur Reese, palpitante et donnant envie de voir la suite.

Commenter cet article