Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 2. Episode 17.

8 Mars 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Person of Interest

person-of-interest-michael-emerson-tf1.png

 

Person of Interest // Saison 2. Episode 17. Proteus.


Dans les  5 raisons de regarder Person of Interest sur TF1, je vous disais que la série avait une manière bien à elle de faire des épisodes indépendants originaux. Et "Proteus" permet encore une fois de le prouver. C'est un adage connu (les personnages se retrouvent coincés dans une petite ville ou sur une île, coincés par la pluie) et une histoire mystérieuse se met alors en place. Je m'attendais bien évidemment à ce qu'il y ait quelques jolies scènes d'action mais ce que je n'attendais pas du tout c'est que cet épisode ressemblait énormément à Profession Profiler (un excellent thriller avec Christian Slater entre autre). Je n'ai pas été déçu du voyage à Owen Island. En plus de cela, cela permet de sortir de New York et d'aller naviguer dans des eaux encore moins connues et plus troubles. Ce que j'ai surtout adoré dans cet épisode c'est la tension qui est omniprésente. L'épisode débute comme un stand-alone assez classique avec Reese qui tombe sur un agent du FBI qui lui aussi fait une enquête qui se rapproche de la sienne.

Sauf qu'il va rapidement découvrir que finalement, cette enquête n'est pas si simple que ça. La Machine a donné six numéros à Reese et Finch, autant dire qu'ils ne pouvaient pas chomer. Et ils ont bien raison de se bouger les fesses. Cependant, les six numéros sont des personnages maintenant décidées. La bonne question est de savoir pourquoi elles sont disparues et surtout dans quelles circonstances. Tout cela va permettre de mener une petite enquête qui va se terminer au commisariat de police avec les habitants de Owen Island afin de savoir qui ne connait pas qui (car un des personnages sur l'île est étranger et responsable de ce qui est arrivé à ces personnes). L'astuce a été de rendre le truc assez étouffant et de créer une ambiance particulièrement forte. On n'est pas à l'aise mais surexcité face à ce qu'il se passe dans notre téléviseur. Je me suis même demandé parfois jusqu'où ils pouvaient aller. Je pense que cela aurait très bien pu servir de trame à un double épisode s'il y avait un peu plus de ce côté slasher movie dans le thriller.
person-of-interest-jim-caviezel-tf1-batman.pngAu cinéma, cela manque de films de ce genre, et donc de Profession Profiler. Il y a tellement de choses à faire dans le thriller, et encore plus quand il se déroule presque à huis clos avec petit à petit un nombre de morts qui s'accumule. Le serial killer qu'ils vont tenter d'arrêter n'était finalement pas un des habitants de l'île mais l'agent du FBI puisque le tueur a pris son identité. L'épisode décroche donc du reste de la saison, et de ce que l'on avait introduit dans le 2.16 (Samantha Shaw incarnée par Sarah Shahi). C'est très intéressant et fait avec beaucoup d'intelligence. Le scénario est fluide jusqu'au bout même si prendre son temps n'aurait pas été une mauvaise chose. De plus, Carter retrouve aussi sa place de choix dans la série, qu'elle avait commencé à perdre depuis quelques temps. Bien que cette relation de travail ne soit pas suffisamment cool pour que cela rendre ses histoires passionnantes, je suis toujours aussi fan du personnage en lui même. Rien à redire, cette semaine encore Person of Interest délivrait un très grand épisode. Bien qu'indépendant on peut faire des choses assez originales tout en remettant aux goûts du jour une sauce déjà vue.

Note : 9/10. En bref, quand Person of Interest se la joue Profession Profiler.

Commenter cet article