Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 2. Episode 18.

15 Mars 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Person of Interest

person-of-interest-michael-emerson

 

Person of Interest // Saison 2. Episode 18. All In.


Cette semaine, Person of Interest a décidé de se la jouer Casino Royale. Et c'était sympathique sans être transcendant non plus. Disons que l'on peut généralement attendre un peu plus de la part de cette série. Le retour de l'intrigue des HR par exemple était une sacré mauvaise idée. Enfin, sur le papier. Je ne sais pas ce que cela va donner dans les prochains épisodes mais je ne suis pas certain qu'il faille vraiment remuer le couteau dans la plaie, ou alors pour en finir une bonne fois pour toute. Cette semaine Bill Szymanski est piégé par les HR. Si cette partie de l'épisode est assez correcte dans son ensemble, ce n'est pas ce que Person of Interest a fait de mieux, malheureusement. J'aime bien ce qu'il se passe cependant autour de Clarke Peters qui permet de développer un peu plus le côté assez dangereux des HR. Il serait d'ailleurs temps que Fusco redevienne un personnage important en pleine débacle. Je ne vois pas comment cela est possible autrement de toute façon. L'alliance entre les HR et la mafia russe est un filon un peu trop usé à mes yeux mais si cela reste constant et que le prochain épisode prend vraiment le temps de conclure tout cela, alors je serais d'accord.

"All In" fait donc bouger les choses du point de vue des HR mais ce n'est pas tout, l'intrigue de la semaine met en scène Lou, un ancien mafieux incarné par le très bon Ron McLarty (je me souviens encore de ses diverses prestations dans Law & Order). Ce personnage n'est pas ce que la série a créé de plus passionnant. Disons que le côté ronronnant de son histoire de jeux d'argent manque d'envergure et d'ambition. Si Person of Interest aurait pu nous faire un vrai épisode James Bond-esque, elle choisie plutôt le chemin papy et tranquille. C'est dommage car je suis certain qu'avec le talent des acteurs on aurait pu avoir une intrigue bien plus captivante. Notamment du point de vue de l'action car une jolie scène de combats (avec le chien aussi) pour sauver Leon (incarné par Ken Leung) ce n'est pas suffisant. Surtout que cette introduction était un peu décousue à mon goût. Il faut alors se rabattre un peu sur l'humour de Person of Interest, et notamment cette excellente phrase de Reese : "I was an international spy, Finch. I know now to play baccarat". C'était très fin car on est en plein "hommage" au film d'espionnage et surtout à Casino Royale (bien que l'épisode peine à atteindre ses objectifs).
person-of-interest-jim-caviezel-tf1.pngJe me souviens aussi du gangster qui détient le casino, incarné par Michael Rispoli (oui, le Jackie Aprile de The Sopranos). Cependant j'ai été déçu. Pourquoi ? Car il n'avait pas ce côté mafieux qui faisait le sel de The Sopranos. On a donc ici un gangster banal qui joue de façon mécanique. Dommage. Ainsi, ce nouvel épisode de Person of Interest, bien que la série reste de qualité (notamment pour son casting et son visuel), perd mon intérêt avec cet épisode assez mal organisé et aux histoires pas toujours très bien tournées. Je suis certain qu'avec un peu plus de punch l'épisode aurait alors pu être complètement barré, notamment vis à vis de l'action. Jim Caviezel étant excellent dans les chorégraphies, il mérite bien un épisode où il peut mettre cela en oeuvre durant 40 minutes. Enfin, je me comprends. Par ailleurs, le background de Finch refait surface cette semaine aussi avec une petite déception là encore à cause de la non évolution réelle du personnage. J'en attends surement trop de la part de Person of Interest ? Non, je ne pense pas. Elle est une bonne série qui mérite qu'on la traite comme une grande. Et même si elle merde, il faut le dire.

Note : 5/10. En bref, déception point.

Commenter cet article