Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 2. Episode 22. SEASON FINALE.

10 Mai 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Person of Interest

vlcsnap-2013-05-10-15h00m36s136.png

 

Person of Interest // Saison 2. Episode 22. God Mode.
SEASON FINALE


Après l'excellent épisode précédent, je me demandais comment le tout pouvait devenir encore plus passionnant dans ce denier épisode. Root terminait l'épisode précédent en nous informant que "The fun is just getting started". Autrement dit, on n'avait pas encore vu tout ce que cette fin de saison avait dans le ventre. Je dirais qu'ils ont totalement raison car cet épisode était vraiment bon. Encore une fois, Person of Interest nous prouve avec beaucoup de sagesse qu'elle est une brillante série et qu'elle parvient à connecter tous les personnages sans se prendre les pieds dans les câbles de la Machine. Et pourtant, cela aurait pu déraper. Enfin, je pense que cela aurait très bien pu être un mauvais épisode mais non. J'ai récemment eu une idée pour la saison prochaine : engager Kiefer Sutherland dans le rôle du grand méchant de la saison. Touch vient d'être annulée et même si FOX semble vouloir garder son poulain dans les parages (une mini série 24 par exemple), je pense qu'il pourrait très bien faire une apparition dans la troisième saison de Person of Interest, déjà confirmée.

Pendant ce temps, ce dernier épisode se concentre donc sur nous donner des frissons. L'association d'un côté de Shaw et de Reese nous offre une belle perspective. Les deux personnages font ce qu'ils font de mieux. J'ai surtout retenu la scène où ils vont sauter d'un pont avec une voiture et la manière dont Shaw sort de cette voiture m'a rappelé Batman. Mais bon, ce n'est qu'un petit détail qui prouve aussi encore une fois que la série est une série qui n'a pas froid aux yeux, et encore moins de nous filer des frissons avec une bonne dose d'action. L'épisode ne s'arrête bien évidemment pas à une petite scène puisque Shaw et Reese, en plus de devoir venir en aide aux numéros qui tombent dans la Machine, vont devoir aider Finch qui est encore entre les mains de Root. La série n'a donc pas froid aux yeux. Entre une balade en hélicoptère prévue, quelques bons retournements de situations, un moment du genre jeu vidéo (la scène de tire au début de l'épisode). Tout est si bien orchestré, et laisse aussi quelques surprises.
vlcsnap-2013-05-10-15h11m25s218.pngOn n'a donc jamais l'impression de nous ennuyer. Cela fait plaisir à voir pour une série aussi complexe que Person of Interest. Car il y avait énormément de choses à faire dans ce dernier épisode et pourtant, elle prend son temps avec toutes les intrigues. Maintenant que Shaw a rejoint l'équipe de Reese et Finch, je me demande ce que cela donnera dans la saison 3. J'ai encore en tête le potentiel spin off que l'on pourrait nous dégoter autour de ce personnage, peut être dans une autre ville (bien que New York soit la ville la plus intéressante et surtout la plus proche de l'univers de Jonathan Nolan - cela ressemble en certains points à Gotham et Person of Interest se rapproche ici encore plus de l'univers de Batman, qu'à Los Angeles par exemple où cela sera totalement différent, et peut être pas assez sombre). Bref, l'épisode joue donc avec notre envie d'en voir plus, constamment. Du coup, il se rabats après sur Root et Finch. Le meilleur moment est certainement celui des lunettes de Finch. Je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il y ait des points d'humour de ce genre.

Et pourtant, Person of Interest a toujours su gérer à sa manière l'humour de la série. Notamment au travers de Root. Amy Acker reste magique dans ce rôle et va encore une fois nous faire suer. Car son personnage ce n'est pas de la tarte et qu'elle a de quoi nous surprendre constamment. J'ai beaucoup aimé la manière dont les choses s'articulent aussi autour du gouvernement et de cette organisation secrète chargée de protéger la Machine. Sauf que la Machine peut aussi se déplacer toute seule (c'était ingénieux tout de même vous ne trouvez pas ?). Mais ce qu'il y a de plus ingénieux dans Person of Interest c'est le fait que la Machine est maintenant dans la nature (c'est au fond ce que voulait Root, libérer la Machine). Je suppose que l'appel de la fin de l'épisode va permettre de remettre Root sur le devant de la scène assez rapidement. Mais il ne faut pas non plus que Person of Interest ne mette en avant que ce personnage. Elle est bien en apparitions régulières, mais il ne faut pas en abuser.
vlcsnap-2013-05-10-15h21m23s61.pngJe ne pense pas que cela soit le but des scénaristes non plus. Epuiser un tel personnage serait une vraie folie. Mais la paranoïa de Finch est démontrée avec le déplacement de la Machine. Il avait peur que cela arrive et finalement, il a bien fait. "Time to meet God" comme dirait Root, car au fond cette Machine est un pouvoir incalculable et entre de mauvaises mains encore plus. Jonathan Nolan a écrit cet épisode avec un tel entrain que l'on n'a jamais envie que cela ne s'arrête. Un peu comme avec Elias qui est maintenant avec Carter, hors de prison. Je suppose que les enjeux développés autour de ce personnage dans cet épisode nous offrent une belle perspective pour la troisième saison, en espérant qu'il ait réellement soif de vengeance et qu'il puisse faire tout sauter dans New York. C'est un personnage tellement cinglé qu'il y a de quoi avoir envie d'en voir plus. Enrico Colantoni incarne ce méchant avec une telle élégance. Finalement, Person of Interest s'achève donc cette année sur une très bonne note. Et l'attente va être rudement longue.

Note : 10/10. En bref, brillant (bis).

Commenter cet article