Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 2. Episode 4. Triggerman.

26 Octobre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Person of Interest

vlcsnap-2012-10-26-21h17m43s101.png

 

Person of Interest // Saison 2. Episode 4. Triggerman.


Chaque semaine je reste toujours fasciné par Person of Interest. Cette série est tout simplement addictive et parvient à créer quelque chose que très peu de séries procédurales peuvent se venter de parvenir à faire. Le schéma beau être répétitif et classique, les épisodes s'enchainent pourtant comme des petits pains. Dans ce nouvel épisode, Person of Interest tente encore une fois de jouer avec l'ambiguité de chacun des personnages. Qui doivent-ils réellement sauver ou éliminer ? La question est toujours très vague mais reste très intéressante. "Triggerman" aurait pu se morfondre dans quelque chose de bien moins élaboré. Mon seul vrai regret dans cet épisode c'est le traitement plus que superficiel qu'a eu droit l'agoraphobie de Finch. C'était surement l'une des meilleures intrigues de cette nouvelle saison et elle est jetée comme une mal propre. Le reste est un délicieux met qui se déguste sans aucune modération. Le prouve avec finesse le jeu de Jim Caviezel, toujours très juste et droit dans ses mouvements. Son côté très articulé et robotique donne une réelle personnalité au personnage, encore perceptible dans cet épisode.

Cette semaine, la machine nous offre le numéro d'un jeune homme de main d'une branche mafieuse. Le problème c'est que cet homme va recevoir pour ordre d'abattre la femme qu'il aime secrètement. Finch et Reese vont donc devoir protéger les deux personnages quand ils vont choisir de s'enfuir (surtout quand le jeune homme de main va tuer le fils du grand patron de cette mafia irlandaise). C'était un personnage haletant, mené tambour battant jusqu'au retournement de situation du milieu de l'épisode qui bascule l'épisode dans quelque chose de différent et une vraie course contre la montre pour les personnages. Je voudrais dans un premier temps saluer la présence de Jonathan Tucker dans le rôle de Riley Cavanaugh, le jeune homme de main. L'acteur que l'on avait déjà pu voir dans des séries comme The Black Donnellys montre encore une fois tous ses talents de comédien. Ses faux airs de Joseph Gordon Levitt doivent surement l'aider à avancer et à faire son bout de chemin en télévision.
vlcsnap-2012-10-26-20h58m34s139.pngIl y a également le très bon Kevin Conway (One Life to Live, The Outer Limits) qui se permet d'incarner un mafieux particulièrement réaliste et surtout assez impressionnant de charisme. Le grand retour d'Elias et son face à face avec Finch étaient également de bonnes choses même si l'on en apprend pas grand chose. Le seul truc c'est que maintenant Finch est redevable à Elias et je suis certain que cela impliquera quelque chose de pas très reluisant par le futur. J'ai hâte de voir ce qu'il va bien pouvoir lui demander, surtout que cela invite à revoir le personnage dans de futurs épisodes ce qui me réjouis. Finalement, ce nouvel épisode de Person of Interest a beau être mécanique il exploite plutôt bien ses personnages, l'humour de la série (merci Fusco qui se retrouve encore une fois à nous offrir quelques bons moments) et puis Carter qui offre une partie toujours policière plus fouillée à la série tout en mettant sur le fil son travail de flic qu'elle perdra surement un jour parce que cela ne peut à mon sens pas trop durer longtemps sinon la perte de crédibilité pourrait être totale.

Note : 8/10. En bref, un solide épisode passionnant.

Commenter cet article