Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 2. Episode 8.

30 Novembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Person of Interest

vlcsnap-2012-11-30-13h45m00s6.png

 

Person of Interest // Saison 2. Episode 8. Til Death.


C'est à se demander si l'imagination des scénaristes de Person of Interest est épuisable. A chaque épisode ils tentent de nouvelles choses pour bousculer la dynamique des personnages liés aux numéros tirés par la Machine. Cette semaine "Til Death" était un épisode assez étrange. D'une part car il n'est pas vraiment placé au bon endroit dans la saison (une diffusion en février aurait surement été plus judicieuse puisque l'on parle ici d'amour) mais aussi car cette fois les deux victimes sont aussi les deux coupables. En effet, nous suivons les aventures d'un couple qui tente de s'éliminer l'un l'autre de façon particulièrement perspicace. Le couple aurait pu être mal fichu mais tout le contraire. Capitalisant sur la présence de Mark Pellegrino (Lost) et de Francie Swift (Gossip Girl, The Good Wife), on voit que Person of Interest aime jouer avec les bons ingrédients. Donc au départ, nous ne savons pas exactement pourquoi Daniel et Sabrina Drake sont les victimes de meurtriers différents. Puis petit à petit nous allons comprendre qu'en fait c'est uniquement parce que chacun des deux membres du couple a décidé de payer quelqu'un pour faire le sale boulot et éliminer le conjoint ou la conjointe.

Person of Interest joue astucieusement avec cette histoire, notamment quand Finch confronte les deux personnages l'un à côté de l'autre. Il y avait quelque chose de tellement romantique dans cet épisode au fond. Cette volonté de trouver un terrain d'entente ou un moyen comme un autre de faire la paix. Ce n'est pas facile car l'épisode ne choisit pas le terrain de la facilité mais au moins c'était très soigné du point de vue de l'écriture et les acteurs sont encore une fois très en forme. Je pense surtout à Michael Emerson qui sort grandi de cet épisode, notamment car cela permet de faire un parallèle avec sa relation avec Grace Hendricks (incarnée par Carrie Preston) que l'on avait déjà vu dans la série précédemment. Le baiser à la fin prouve encore une fois que cet épisode est mal placé dans cette saison et qu'il aurait clairement dû être diffusé pendant la fête commerciale qu'est la Saint Valentin. Pendant ce temps Fusco aussi a droit à sa partie romantique. Comme quoi tout le monde a le droit d'avoir une histoire d'amour dans cette série et dans le même épisode qui plus est. Une histoire assez agréable qui permet de faire ressortir encore une fois tout l'humour et la sympathie qu'inspire le personnage de Fusco.
vlcsnap-2012-11-30-14h05m47s185.pngDe son côté Carter va avoir un petit rendez vous galant avec un charmant monsieur puisque ce dernier l'invite et elle, comme une grande, accepte de bon coeur toute gênée. J'ai bien aimé ce moment, il permet de pousser aussi une sorte de soulagement à la fin de l'épisode. Comme si l'on voulait faire tout d'un coup tomber la pression. Du coup, de son côté Reese ne sert pas à grand chose puisque ce dernier n'a pas d'intérêt romantique à ses bras. C'est bien qu'il n'est personne car sinon l'épisode aurait peut être tiré un peu trop sur la corde de cette thématique et aurait alors rendu l'épisode indigeste. Déjà que je trouve qu'il y a trop de choses à mon goût. Mais ce n'est pas grave, Reese est là pour apporter toute la partie divertissement de la série. Il est tellement pro qu'il désamorce une bombe en pleine rue sans problème. C'était assez amusant d'ailleurs comme moment, même si la tension n'est pas suffisamment présente (on ne peut pas tuer Reese c'est impossible). Au final, afin de revenir sur un ton beaucoup plus léger la série s'offre un épisode romantique agréable et pas mauvais. Je trouve qu'il y a suffisamment de bons moments pour dire que je ne me suis pas ennuyé. Cependant, la mythologie est complètement rangée au placard, c'est peut être mon seul regret alors que la richesse de la série aurait très bien pu en intégrer une petite partie.

Note : 6.5/10. En bref, quand l'amour est là, Person of Interest tente de se faire une petite place.

Commenter cet article

J 02/12/2012 21:54


J'ai également pensé au 14 février pendant cet épisode. Je préfère cela aux trucs mievres qu'on se tape à cette époque. Et pourtant c'est bien plus captivant de voir des relations à différents
stades: rencontre, premier rendez-vous, début de relation sérieuse et malheureusement une crise grave de couple en rupture de communication. C'est bien trop sombre pour cette fête selon les
décideurs des programmes.

Certains couples devraient regarder cet épisode et en discuter ensemble plutôt que de réserver un resto comme tous les autres car "c'est ce qui se fait à la saint Valentin!"

Plus sérieusement, c'est un bon épisode d'une bonne série...