Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Person of Interest. Saison 3. Episode 13. 4C.

15 Janvier 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Person of Interest

vlcsnap-2014-01-15-03h16m12s164.jpg

 

Person of Interest // Saison 3. Episode 13. 4C.


En voilà un excellent épisode de Person of Interest. Mélangeant tout ce que le cinéma peut faire de films autour de prise d’otages et action dans des avions, « 4C » fonctionne à merveille tout du long. Dès le début on n’a pas l’impression d’être dans un épisode typique de la série. En effet, on retrouve Reese à l’aéroport, près à s’envoler vers une destination inconnue pour s’éloigner de la Machine et de Finch. Reese n’a pas encore fait le deuil de Carter et tout cela est encore une fois solidement construit. L’épisode se concentre donc presque uniquement sur Reese, les autres personnages de la série devenant accessoires. Une fois dans l’avion, tout un tas de choses vont commencer à se dérouler afin de pousser Reese à enquêter. Ce qu’il ne sait pas c’est qu’il a été placé là par la Machine et qu’elle aimerait bien le voir poursuivre ses missions. Je trouve tout de même cette Machine géniale. Elle sait s’y prendre avec le téléspectateur et puis alors tout ce qui se passe à bord de l’avion était un spectacle tout simplement rutilant.

Passant l’incohérence du fait que Finch semble arriver à Rome en même temps que Reese, je dois avouer que Jim Caviezel, un peu mal rasé, offre ici la prestation d’un homme blessé. On a l’impression de revoir le Batman du début de The Dark Knight Rises. Je force la comparaison bien évidemment mais étant donné que Jonathan Nolan a participé à l’écriture de ce film et qu’il est créateur de Person of Interest, plus rien ne m’étonne désormais. Surtout que Reese c’est le Batman du petit écran. Bref, tout cela pour dire que les personnages que l’on nous présente tout au long de ce vol vont rapidement devenir intéressants. On ne sait pas trop à quoi s’attendre bien que dans la seconde partie, enchaînant les twists sur les passagers et le personnel, ne réserve pas tant de surprises que ça. On sent venir que le couple n’est finalement pas un couple, ou encore que le stewart cache quelque chose. Cependant, je m’attendais à ce que l’hôtesse cache elle aussi quelque chose. Ce qui ne va pas arriver et permettre à Reese de plus ou moins tourner la page. 
vlcsnap-2014-01-15-03h17m38s5.jpgC’est tout de même grossièrement fichu mais peu importe car l’action et le suspense sont là pour rythmer l’épisode dans son intégralité et l’on ne perd donc jamais de temps. L’épisode m’a par moment fait penser à Flight Plan bien que l’appareil soit ici beaucoup plus petit. C’est dommage de ne pas avoir plus utilisé l’avion comme un vrai terrain de jeu. Il aurait certes fallu un plus gros appareil (mais faute de budget, je pense que ce n’était pas possible). L’endroit est donc assez confiné ce qui permet au téléspectateur de voir les choses de façon assez intelligentes. Par ailleurs, j’ai l’impression que cet épisode était un clin d’oeil de la part de Melissa Scrivner et Greg Plageman, les scénaristes, à la fascination de J.J Abrams pour les avions (entre le crash d’un avion dans le pilote de Lost et l’avion du pilote de Fringe, il n’y a qu’un pas). Mais cet épisode fonctionne également par rapport à la relation très tendue entre Reese et Finch. Petit à petit les deux personnages vont de plus en plus échanger et c’est la scène finale qu’ils partagent à Rome qui va sonner le coup de grâce et permettre un retour à la dynamique d’antan.

Ce n’était donc pas un simple épisode. Il y avait un but caché que j’ai trouvé astucieux et réussi. Je ne pouvais pas demander mieux de la part de Person of Interest. Les deux scénaristes de l’épisode s’amusent également avec leur personnage à protéger. En effet, Samm Levine (Freaks and Geeks) incarne le rôle d’Owen avec beaucoup de sympathie, de même que Sally Pressman (Army Wives) incarne le rôle de l’hôtesse Holly avec beaucoup de charme. J’ai hâte de voir la suite de la saison étant donné que maintenant Person of Interest peut reprendre le business de plus belle. Ce n’est pas impossible de faire évoluer le tout dans une direction plus fun, tout en laissant l’opportunité à Person of Interest de montrer qu’il s’agit d’une série complexe.

Note : 9.5/10. En bref, j’ai tout simplement adoré cet épisode. L’univers, le côté huis clos (mais pas trop) et un Reese en pleine forme. Que demander de plus.

Commenter cet article