Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Persons Unknown. Saison 1. Episodes 9, 10 et 11.

24 Août 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-8644153.png

 

Persons Unknown // Saison 1. Episode 9. Static.

 

Après l'aventure épique de l'épisode 8 qui restera sûrement pour moi le meilleur épisode de la série, voilà que l'on reprend là les chemins habituels avec un Joe plus machiavélique que jamais. Entre mort et folie, il ne sait plus où donner de la tête. Et puis Renbe et Kat qui découvre à la fin... un Village mais est-ce le même village que ceux que l'on suit depuis le début ?
Et bien on ne sait pas mais l'épisode pris à l'envers donne quelques éléments de réponse puisqu'on sait que le programme à plusieurs antenne. Donc il n'y a pas seulement une seule équipe de personnes enlevés, il y en a plusieurs. C'est la directrice, qui en plus de ne pas être méchante, casse des tasses à café car le café à l'intérieur est trop froid. Bref, si je ne l'aime pas trop, elle fait une révélation de taille dans l'épisode : Nos kidnappés ne sont pas seuls, il y a d'autres programmes dans le monde, alors, d'autres Villages non ? Enfin, c'est ma petite déduction. En tout cas, à défaut de nous faire peur et de nous faire croire que tout cela pourrait bien être vrai, la série arrive à nous amenée petit à petit vers son dénouement.
Car oui, on en vois de plus en plus sur l'extérieur et les gens qui sont derrière cette conspiration. J'aime beaucoup d'ailleurs l'idée que l'on puisse avoir une grosse conspiration d'entreprises, ou même du gouvernement derrière ça, entre villages, hommes en bleus, enlèvements, mort inexpliquées, ... Et c'est pas Joe qui va me contredire. Dans cet épisode il est passé du Joe tout calme et tout gentil au Joe complètement cinglé et incontrôlable (sauf Janet qui arrive au final à le contrôler, ce qui était prévisible du début à la fin, l'amour est donc plus fort que tout ?, est-ce la réponse qu'ils cherchaient derrière leurs caméras ?). Il arrive même à nous tuer le "night manager" à coup de va y que je te fais passer à travers la grande fenêtre de l'hôtel pour qu'il y est de la casse et que ce soit bien plus esthétique à l'écran. Il aurait très bien pu le finir au poing que cela n'aurait eu pour moi aucune incidence sur la série en elle même.
Alors, oui cet épisode n'était pas aussi bon que le précédent mais on suit l'histoire sur ses propres plates-bandes et histoires abracadabratesques avec plaisirs, en tout cas c'est mon ressenti. Certes, ce n'est pas la meilleure série mais son côté décalé et bordeline voulant entrer trop facilement dans les rangs et qui en oublie donc la complexité de son scénario au passage reste un bon divertissement. Peut être aurait-on apprécier de voir cette série bien moins prévisible ? Mais c'est l'été donc je suis assez satisfait. De plus, la série m'a déjà comblée avec l'épisode 8.

Note : 6/10. En bref, un épisode correct dans la lignée de la saison.

 

vlcsnap-2010-08-24-13h14m34s161.png

 

Persons Unknown // Saison 1. Episode 10. Identity.

 

Intéressant. Un épisode meilleur que le précédent. J'ai trouvé l'intégration d'un nouveau village (car il ne faut pas se leurrer, Kat et Mark ne sont pas dans le même petit village que nos chers kidnappés. Cet épisode en est la confirmation pure et simple. Bref, cette intégration de ce village fonctionne à merveille avec quelques surprises, comme le retour de ce personne qu'on avait pu voir précédemment à Buenos Aires. L'épisode fonctionne plutôt bien, entre les kidnappés, la partie extérieure avec la directrice et l'intégration de ce nouveau night manager qui met son grain de sel de partout et enfin Kat et Renbe.
Alors même si la série n'est pas aussi intrigante qu'à ses débuts c'est tout simplement car on se rapproche du dénouement et que l'on connaît beaucoup de choses sur l'extérieur. Alors moi cela ne me dérange pas le moins du monde et cette série garde son côté guilty pleasure attractif sans nous dispenser d'intrigue. Quand ce nouveau "night manager" nous offre des scènes d'une majestueuse pompeusité j'adore. Il ne fait des tonnes, il n'est pas crédible dans ce personnage mais il s'amuse et je le comprends car derrière lui, tout le monde est constipé. Entre Joe qu'on oublierait presque au détour d'un arrêt alors que l'épisode précédent lui était presque consacré, Janet qui a droit à une coup de fil de sa mère qui lui confesse ses "crimes" et lui demande pardon, ... sans parler des deux beaufs que je trouve particulièrement drôle dans leur jeu complètement improbable. Ce duo de bons gars, entre celui à qui il manque une feuille dans un journal et qui nous fait un caca nerveux et l'autre qui ne sais plus quoi faire ni quoi dire. Voilà ce qu'est Persons Unknown, un petit patchwork sympathique.
Ben oui, c'est un mélange de choses et d'autres, mélange des genres. N'assumant pas forcément son côté amusant, la série se sert par contre de son divertissement. Entre pouces coupés pour identification de corps, bataille contre des petits (enfin, ...) hommes bleus (non ce n'est pas des E.T attention, ce n'est pas V), ce qui se passe avec Kat et Renbe n'est pas si rythmé au final car malgré la petite fusillade de fin et la course dans la fôret, j'ai trouvé ça décevant. On les voit cachés derrière un mur les 3/4 de l'épisode.
Alors Persons Unknown est-elle la série des débuts ? Certainement non car elle a perdue tout attrait de la nouveauté et que la série m'a déjà touché avec l'épisode 8 comme je l'ai déjà dit donc j'attends de connaître la fin.

Note : 6/10. En bref, un épisode de plus, plutôt sympathique malgré une partie totalement ratée et bâclée.

 

vlcsnap-2010-08-24-16h00m25s93.png

 

Persons Unknown // Saison 1. Episode 11. Seven Sacrifices.

 

De Persons Unkown à un téléfilm il n'y a qu'un pas au final. Car malgré le fait que l'histoire soit sympathique, il manque cette clé d'attrait qui fait que la série nous plonge entièrement dans son univers. Voilà ce dont manque cet épisode, d'attrait total. Je ne me demande donc plus tellement pourquoi cet épisode a été déprogrammé par NBC afin que le dénouement arrive beaucoup plus vite que prévu. En tout cas, voici un exemple d'épisode pas très bon, qui manque de presque tout ce qui fait que la série nous satisfait.
Tout d'abord cette histoire entre Janet et Liam, le nouveau "night manager" c'était d'un ennui mortel. Alors certes il montre à Janet les écrans de contrôle du sous sol et alors ? Il n'y avait aucune tension mortellement prenante, juste de la tension sexuelle entre Liam qui exploserait presque son pantalon sur place et une Janet qui, si envieuse de sortir de cet endroit, est prête à faire de même. Un pot de miel plus tard, l'histoire n'a pas plus d'intérêt, juste a bouché un trou, enfin, c'est mon impression. Alors à quoi bon introduire un nouveau personnage qui avait tout pour être intéressant dans l'épisode précédent pour le rendre complètement amoureux de Janet. J'ai trouvé cela ridicule et Persons Unknown s'enfonce toute seule dans le sable mouvant qu'elle a créée de ses propres mains.
Mais alors, Renbe et Kat, qu'est ce qu'ils leur arrivent eux aussi. Si il semble que Kat fasse partie de la conspiration, ce qui était prévisible depuis le début, cette histoire de pouces m'a vraiment courue sur le haricot. Non mais franchement, faire un épisode où l'on parle empreintes de pouces, j'ai juste pas pu. Bon déjà d'une car une storyline comme ça, ca tiens 10 minutes, le temps de récolter les empreintes et ensuite d'enchaîner mais non, là, cette histoire nous poursuit jusqu'au bout avec ce pouce dans la bouteille de tequila. Bref, pas très imaginatif, j'ai l'impression qu'on tourne en rond et cela commence vraiment à m'énerver.
Alors, Persons Unknown livre ici pour moi son pire épisode depuis ses débuts. J'espère vraiment que les deux prochains seront à la hauteur car ils clôturent l'histoire et donc la série par la même occasion. Une série qui ne s'assume pas totalement par manque de moyens certains ce que je trouve dommage. Et le scénario pathie de ces manques de moyens car les scénaristes sont obligés de rester logique avec le budget alloué aux épisodes.

Note : 4/10. En bref, à deux épisodes du dénouement, la série aurait vraiment pu (et du) faire mieux.

Commenter cet article