Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Platane. Saison 1. Episodes 1, 2 et 3.

6 Septembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

19790784.jpg

 

Platane // Saison 1. Episodes 1, 2 et 3. La fois où il a eu l'accident / La fois où il a voulu faire un film sérieux / La fois où il a eu l'idée de faire La Môme 2.0 Next Generation


Je suis peut être quelqu'un de maso face à Eric et Ramzy mais j'aime bien tenter tout ce qu'ils font. C'est plus fort que moi, j'avais adoré La Tour Montparnasse Infernale, et depuis plus rien, le vite intégral, mis à part quelques bonnes vannes (sans parler de leurs très mauvais sketchs sur scène, car oui, j'ai détesté) mais j'avais aussi bien aimé H dans une moindre mesure. Bref, pas mal de choses qui auraient pu m'irriter à l'idée que Eric Judor, seul, crée une série pour Canal +. Et le pire c'est que c'est du bon, voire par moment du très bon. Je me souviens au début de l'année d'une série anglo-américaine du nom de Episodes avec Matt Le Blanc, ici le principe est très différent mais le thème se recoupe (revenir sur le devant de la scène après un succès, trouver sa place, convaincre une chaîne, …). Et là, c'est largement mieux. La série surprend à la fois par son écriture potache propre à l'acteur/scénariste/réalisateur Eric Judor, mais aussi par son humour décalé, parfois noir, et aussi ses moments plus sérieux mais toujours allègrement disposés.

Un soir, la voiture d’Eric percute un platane. Après un an de coma, il découvre que Ramzy a brillamment poursuivi sa carrière de comique sans lui en développant la série "HP", suite de leur sitcom à succès "H". Eric veut alors se lancer dans le cinéma d’auteur et prouver qu’il peut faire un fim sérieux et émouvant. Contre l’avis de tous il décide d’écrire la suite de La Môme : "La Môme 2.0 New Generation". Mais personne n’y croit vraiment. A travers les difficultés que rencontre son héros pour réaliser un chef d’oeuvre cette série se joue avec malice des dessous d’un tournage et en même temps des difficultés à se dégager du regard que les autres portent sur soi.
vlcsnap-2011-09-06-20h50m11s27.pngvlcsnap-2011-09-06-21h50m27s90.pngCe qui ressort de ces trois premiers épisodes est surprenant, le résultat est bien au delà de mes espérances. Bien que je ne suis pas fervent défenseur de la réalisation de la série, que je trouve assez moyenne, l'écriture est là, on voit que Eric a voulu nous offrir un projet qui a du sens. D'ailleurs il va se mettre à critiquer de façon sous-jacente la maison de sa nouvelle série qu'est Canal +. Il fallait osé, d'ailleurs le petit clin d'oeil de Fabrice de la Patellière, responsable de la fiction de la chaîne depuis pas mal d'années c'était bien senti. Et puis je sais pas, les idées fusent, on voit qu'on n'est jamais en manque d'une réplique, que les dialogues s'enchainent avec vergogne et envie. Bon, je suis pas tellement fan de certains trucs comme le coup de ce maître de gospel (mais je suis plus pour les scènes analogiques de l'épisode, où Eric s'amuse en chanteur de gospel, et Fatimou, etc… là c'était à la fois fun et bien trouvé). On est dans la démesure, ce qui est propre à Eric mais il le fait avec parcimonie et l'humour est donc de toute beauté.

Puis vient alors les négociations pour avoir une place à Canal pour son nouveau projet de série, puis de film, les rendez vous, le black-listage de Luc Besson, le nouveau projet de La Môme 2.0 Next Generation, bref, pas mal d'intrigues autour du monde du cinéma (on va notamment parler du prix d'un film, que le fait que tourner en forêt coûte pas cher, qu'une société de production a besoin de tourner, que la CNC et la région parisienne peuvent offrir 200 000 environ pour un film,…). C'est très intéressant, surtout si la personne qui regarde la série est intéressée par les métiers du cinéma, je pense que ce côté bricolage du comment faire (bon, après on en revient à la facilité de Luc Besson) mais c'est pas mal du tout. La série me rappelle par moments Entourage, mais pour son aspect professionnel. Je pense sincèrement que Eric Judor connaît cette dernière et qu'il a voulu sans le vouloir s'en inspirer.
vlcsnap-2011-09-06-22h24m52s0.pngBon, il y a juste un truc qui m'a choqué c'est de voir tout de même trois acteurs/actrices de l'ancien soap de TF1 : Seconde Chance (deux dans la société de production d'Eric et la dernière est une standardiste chez Canal, d'ailleurs pour la dernière, elle est toujours aussi mauvaise actrice, et c'était encore pire sur TF1 quand elle jouait la sourde, bref). C'est également sympa de faire venir quelques stars comme Pierre Richard ou Clotilde Courau (cette dernière était vraiment dans un truc à contre emploi en jouant son propre rôle, j'aurais peut être aimé qu'elle soit moins aimable, mais si c'est le cas dans la vie, bravo). Ah oui, je sais pas si elle est prévue, mais j'ai hâte de voir Monica Bellucci dans la série. Il y a aussi des petits passages anecdotiques comme le coup du combat de rap (c'était quand même hilarant, et à contre coeur car j'étais presque pas content d'être hilare) ou encore le début avec le sketch dans l'hôpital et enfin sur le plateau de HP avec ce membre du public. Il y a plein de petites scènes comme ça qui valent leur pesant d'or.

Au final, Platane laisse un bon souvenir, à la fois une série à l'humour très dispersé (on a différent type d'humour, et c'est ce qui en fait une série patchwork, un univers bien maîtrisé, et ça change de ce que fond Eric et Ramzy en duo). Voilà une série à suivre, je vous la conseil vivement, parole de scout (même si j'ai jamais été scout, c'est pas grave, parole quand même). Et puis comment ne pas fondre de rire face à des répliques comme "Regarde Diam's, elle s'est bien retirée elle aussi, bon ok dans l'islam, mais c'est une sorte de forêt" et "C'est le Luc Besson africain" - "Ah carrément, Le Transporteur de banane". Bref, un projet totalement différent de ce que l'on peut attendre d'Eric Judor et c'est ce qui est bon.

Note : 7/10. En bref, trois épisodes au charme indéniable, voilà un bon projet que Canal porte une nouvelle fois

Commenter cet article

Reaper 08/09/2011 02:17



Je me suis vraiment bien marré, perso. J'ai kiffé l'humour noir et les répliques sanglantes.


 


J'espère que ça va durer. Je m'avance peut etre trop mais je pense que Platane va etre mon 2ème coup de coeur sur Canal, après Hard


(Hard est tout de même bien au-dessus, au summun du culte d'après moi)


 


 



Watcher 06/09/2011 23:19



Je dois avoir un humour bizarre vu que j'ai pas ri une seule fois perso ^^'


En revanche, la série est intéressante pour le côté mise en abyme, c'est vraiment sympa de voir Canal tourné en dérision, la production, les difficultés, etc. Mais niveau humour, je reste
franchement hermétique, pourtant les situations sont "drôles" mais ça passe pas chez moi, du coup je me suis bien ennuyée.