Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Political Animals. Saison 1. Episode 3.

30 Juillet 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-07-30-15h15m16s128.png

 

Political Animals // Saison 1. Episode 3. The Woman Problem.


Ce nouvel épisode de Political Animals était très sympathique mais malheureusement un détail est venu me gâcher le spectacle : les lens flare. L'image de cet épisode était donc toute moche et certains passages étaient donc flous. Il est impossible de s'imprégner d'un épisode qui utilise à tire-larigot ce genre de procédés. J'avais déjà tiré les oreilles à Saving Hope (qui avait fait bien pire dans le genre). C'était d'ailleurs l'un des gros problèmes de cette série médicale. Mais passons, sinon je vais me fâcher. Ce que j'aime particulièrement dans Political Animals c'est le côté soap. C'est assez doux et posé. On n'a pas besoin de réfléchir, juste de regarder et s'imprégner du décor. Après le coup de mou de la semaine dernière à cause des flashbacks, ceux de cette semaine étaient un peu plus pertinent. Notamment parce que Sigourney Weaver ne ressemblait pas à Ashley Judd dans Missing qui ne sait pas pleurer quand elle a perdue son fils. Cet épisode nous montre un peu plus les mécanismes de la manipulation politique. En effet, le Président Garcetti pense qu'Elaine veut se représenter contre lui aux élections présidentielles sans attendre la fin de ses deux mandats.

Il va alors se sertir de Diane Nash, la responsable de la Cour Suprême de Justice et la mentor d'Elaine pour tenter d'éviter que cela puisse se dérouler. En effet, comment Nash pourrait-elle refuser de prendre sa retraite si c'est pour passer la main à Elaine ? Elle ne pourrait pas, cependant, est ce que Elaine pourrait laisser passer la possibilité de devenir Président pour rejoindre la Cour Suprême, rien n'est moins sûr. Du coup, tout l'épisode tente de poser les bonnes questions. Elaine peut elle dire non, va t-elle accepter ? On sait pertinemment que le but est de mettre Elaine à la tête du pays c'est pourquoi à la fin de l'épisode elle décide de refuser la proposition de Nash et choisie de tenter sa chance aux prochaines élections. Etre à la tête de la Cour Suprême est un honneur pour tout homme ou femme politique américain. C'est la juridiction la plus puissante des Etats-Unis. J'ai trouvé touchant le dernier moment entre Nash et Elaine. Il y avait une certaine complicité entre les deux femmes, un truc en plus tout simplement. En tout cas, on ne peut pas dire que c'était raté.
vlcsnap-2012-07-30-15h09m26s208.pngMême si cela n'a pas servi Garcetti, finalement on peut dire que la grande gagnante de l'histoire c'est Susan Berg, la journaliste. Cette dernière veut prouver sa loyauté envers Elaine et elle va le faire. De plus, Elaine va comprendre qu'elle peut lui faire confiance. Je pense que les deux femmes resteront malgré tout sur leurs garde, on ne peut pas faire confiance à une politicienne ni à une journaliste. Ce n'est pas possible, car les deux ne sont pas compatible. Cependant, je suis certain que cela peut apporter de très bonnes choses par la suite. L'épisode tente donc de séparer Elaine de toute l'histoire autour de sa famille, ce qui d'un côté une bonne idée car Political Animals devient un peu plus politique et jeux de pouvoirs. Mais d'un autre côté, je trouve que cela manque d'interaction avec le reste des personnages. Les autres profitent donc de l'absence d'Elaine pour développer quelques histoires. Comme Douglas qui tente par tous les moyens de protéger sa mère mais risque bien de faire de grosses bêtises.

Je ne suis pas sûr que sa discussion de la fin de l'épisode puisse apporter grand chose mais bon, c'est Political Animals, il y a toujours des secrets cachés. Le fait que Douglas ait trahi sa mère pourrait bien lui apporter plus d'ennuis que l'on ne pourrait le penser. J'ai beaucoup aimé le face à face entre Douglas et son père, Bud même si Ciaran Hinds commence à surjouer. J'ai cette mauvaise impression que l'on veut qu'il surjoue un peu trop alors ses dialogues sortent tout droit d'un soap opéra bas de gamme. Il serait peut être temps de l'écarter. Pendant ce temps, T.J continue d'être celui que toute la famille met de côté. Même si ce dernier trouve le moyen d'être touchant face à son frère, je pense qu'il va falloir un peu de temps pour qu'il puisse se remettre en scelle. Au final, ce nouvel épisode était globalement bon mais malheureusement l'imagerie était tellement dégueulasse due aux lens flare surexploités que je n'ai pas pu apprécier entièrement l'épisode. C'est comme regarder une série avec le cryptage de Canal +.

Note : 5.5/10. En bref, cette terrible idée des lens flare gâche le spectacle tout entier. Pourtant l'épisode était bon si l'on met de côté la réalisation...

Commenter cet article

delromainzika 30/07/2012 21:49


Il est prévu que je le vois :)

julien 30/07/2012 21:11


ok! sinon je viens de voir 2 days in new york bien mieux que celui a paris! je te le conseille!  c un peu lourd sur les cliché mais c'est un joyeux bordel!!

delromainzika 30/07/2012 19:55


Oui mais c'est ultra moche ^^

julien 30/07/2012 19:31


mais c voulut, non?! pas encore vu l'épisode mais j'imagine que c'est des flash back?


je comprends pas...

delromainzika 30/07/2012 17:23


Les terribles effets de lumières aveuglant l'objectif de la caméra